Partagez|

Guilty Crown. (Jason James.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : Guilty Crown. (Jason James.)
Lun 26 Nov - 12:05


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘

    Un fracas, le bruit du plomb qui tombe au sol puis qui se traine sur plusieurs mètres avant de finir sur le bas coté. Puis plus rien, le silence, le calme. Malgré que son corps soit contre le bitume, dos à la route, aucun ne s’en empêche même pas sa respiration. Alexis, encore allongée et immobile avait certainement perdu connaissance lors de quelques secondes. Son cœur martelait sa poitrine, la suppliant de se reprendre avant de sombrer définitivement dans sa chute. Elle rouvrit finalement les yeux avec quelques minutes. Elle se redressa rapidement, vivement comme si son souffle lui était revenu d’un coup, la surprenant. Elle posa une main sur sa poitrine, son buste qui s’agitait au rythme de sa respiration qui s’acharnait de plus en plus fortement. La jeune femme regardait autour d’elle, essayant de rassembler tous ces éléments pour se souvenir de ce qu’il venait de se passer. Elle était encore sous le choc. Elle remarqua sa moto dans sur la rive, elle ne chercha pas à se retourner pour connaître la source de son accident. Elle se releva juste, tenant à peu près sur ses jambes, elle alla jusqu’à son véhicule.

    C’était une petite route entourée de verdure qui bordait la Shaded Academy. Alexis dans un dernier effort reprit sa moto et s’en aida pour marcher, laissant son poids se faire porter, s’allégeant ainsi. Elle avait vu les grilles de la Shaded Academy. Enfin l’un des nombreux portails, celui qu’elle rejoignait donnait dans le fin fond des jardins. Peu de personne connaissait cet endroit car tout le monde empruntait le grand portique de devant. Elle souffrait, elle avait atrocement mal. Bien que son pronostic vital n’était pas en jeu, ses blessures étaient loin d’être juste superficielles. Sa mâchoire se crispait en réponse à la douleur qui l’animait. Elle n’était plus très loin, arrivée à hauteur des grilles, elle y laissa sa moto mais du coté des jardins du Complexe. Pour le moment et maintenant que cette dernière était en sécurité, Alexis devait songer à se faire soigner. L’infirmerie était plus proche que le bâtiment des Guilty, son choix fut donc instantané. Elle s’avança en direction des grandes bâtisses. Elle tenta d’être attentive à ce qui l’entourait, on ne sait jamais avec tout ce sang qu’elle avait perdu.

    Heureusement à cette heure ci, les vampires les plus dangereux étaient sortis du Campus pour chasser au loin, les autres savaient se contrôler et en général ils se reposaient à cet instant. Alexis se forçait à marcher, prête à tomber à la moindre faiblesse. Elle airait jusqu’à l’édifice telle une Goule dans son cimetière. Finalement, elle y arriva et passa la porte. L’infirmerie était toujours ouverte et éclairée. Sans trop savoir s’il y avait quelqu’un, elle entra dans une pièce. Il y avait beaucoup de lits séparés par des rideaux, quelques armoires qui devaient être fermées à doubles tours. Dommage car elle aurait aimer s’auto-médicamenter d’une bonne dose de morphine. Elle se dirigea vers l’un des lits et s’y assit. Après quelques minutes, elle enleva le casque qu’elle avait sur la tête. Elle ne savait pas si c’était une bonne idée mais elle avait été au bout de son geste. Elle le déposa sur les draps et soupira un court moment en fermant les yeux. Elle sentait le sang couler le long de ses tempes, sur ses joues. Ça avait même coloré certaines mèches de sa chevelure. Le regard dans le vague, elle n’osa pas se déshabiller pour constater l’ampleur des dégâts, ses vêtements étaient abimés, déchirés à quelques endroits.

    Elle ne savait pas ce qu’elle attendait mais elle resta patiemment dans cet endroit. Elle ne pensait pas qu’on viendrait l’aider ou la soigner. Pour le moment, elle voulait juste se poser quelque part, loin de tous les regards. Juste se poser, là, sans personne.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Guilty Crown. (Jason James.)
Mer 28 Nov - 13:26


Mythique : Disciple de La Mort

avatar
Mythique : Disciple de La Mort

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Raiden

Feuille de personnage
Age: 24
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Kathleen B. Von Sternberg









‘‘
Le probleme quand on est infirmier c'est que ci l'on veut vraiment être efficace, on ne doit pas respecter d'horaires en particulier, et là où un humain ne peut tenir, en terme de fatigue, en tant que vampire je ne suis pas affecté par ce problème et la direction savait très bien cela et avait donc décreté que mon infirmerie resterai ouverte en permanence. Comme si je n'avais pas déjà assez de boulot... Ce lieu apparaissait plus comme une garderie qu'autre chose à mes yeux, et encore... une garderie aurait été tout du moins un minimum distrayant comparé au défilé de petits "blessés" ou "malades" auquel j'assiste chaque jour. Seul point positif... les rencontres plus ou moins "festives" que j'ai de temps à autres avec certaines patientes. A croire que je me contenterai presque d'un train de vie comme ça.

Enfin bref... Encore un soir comme les autres, c'est à dire interminable, avec quelques gens en état d'ébriété qui viennent me voir pour des blessures dues à des bagarres ou des "accidents" de parcours... En gros trop bourrés pour mettre un pied devant l'autre. Une petite periode de creux et me voilà parti dans le hall principal le temps d'aller me chercher un casse-dalle ainsi qu'une bouteille d'eau fraîche comme à mon habitude. L'infirmerie etait vide et puis passé une certaine heure je n'avais plus vraiment de "visites" dans mon local. Je pris donc tout mon temps afin de m'y rendre ainsi que pour revenir, cependant, à ma grande surprise la porte que j'avais refermé derriere moi en partant était ouverte et une odeur très familiaire se répendait dans l'air... Il semblerait que quelqu'un qui s'est ouvert ait besoin de quelques petits soins.

D'un pas décidé je me dirigea vers les lits en me fiant à mon odorat. J'apercu tout d'abord des bottes, qui ne pouvaient être portées que par une femme à première vue, mais lorsque je vis entierement la personne assise sur le lit, je ne pu m'en retrouver que grandement étonné.

"Alexis... Quelle surprise ! Ma soirée reprend soudain un certain intérêt, que t'est-il arrivée ?"


Je me dirigea vers elle pour la débarasser de ses affaires en trop, et examiner ses blessures, verifiant si il n'y avait rien de casser d'abord au niveau des ses bras et ses jambes et attendit une explication à cette visite qui semblait bien necessaire.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Guilty Crown. (Jason James.)
Mer 28 Nov - 15:03


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘

    Je restais immobile, je sentais juste ma poitrine qui se levait légèrement pour se baisser à nouveau, se mouvant lentement au rythme de ma respiration qui meublait l’infirmerie avec son silence médical. J’avais mal, je crois que c’était bien la première fois que j’avais autant mal à la tête. Je fermais doucement les yeux, mes mains sur le lit, mes doigts commençaient à serrer les draps à chaque claque de douleur que je me prenais. J’avais ruiné ce lit, il était couvert de sang maintenant. Mais bon, en même temps j’étais dans l’infirmerie alors il était sûrement là pour ça. Mon visage se crispait, je penchais ma tête vers le bas. Mes cheveux cachaient mes traits même si pour le moment je n’avais personne à qui me soustraire. Je ne savais pas encore ce que je devrais faire. M’examiner moi-même ? Arracher la porte d’une armoire pour y trouver quelque chose susceptible de me calmer ? J’étais plongée dans le noir, ne voulant pas encore faire face à la quantité de liquide vitale que je perdais de seconde en seconde. Je recolorais aussi le sol, décidément.

    J’avais envie de hurler, d’extérioriser ce que je ressentais. Mais je n’en fis rien. Je serrais juste mes poings dans le tissu en me mordant la lèvre inférieure pour retenir mes cris. J’avais chaud, c’était une sensation désagréable qui s’ajoutait déjà à une liste importante de choses déplaisantes. Cependant je n’eue pas le temps de m’en plaindre intérieurement. J’entendis un bruit de porte, quelqu’un arrivait. Il arriva rapidement, je le sentis venir jusqu’à ma personne. Il m’avait trouvé tellement rapidement que je me doutais qu’il s’agissait d’un vampire. Un vampire qui se fit à l’odeur du sang qu’il rencontre. Et des vampires qui travaillent ici, je n’en connaissais qu’un. Je n’avais aucun mérite, je l’avais reconnu instantanément. Sa présence, le son de ses pas jusqu’à moi. Un frisson me parcouru sans que je puisse en donner une explication. Ce n’était pas de la peur, peut être l’exaltation de le revoir, d’une confrontation… Son parfum, sa prestance, je tournais alors la tête lentement, un sourire sur mes lèvres et mon regard qui glissait sur ses courbes d’homme.

    Jason James… Depuis combien de temps ne nous étions pas entretenus ? Mes yeux ne le lâchaient plus comme pour combler l’absence, la distance qui nous avait séparé. Je revenais vite sur terre en entendant ses mots. Je arquais alors un sourcil. Tant mieux pour lui si sa soirée n’était pas perdue et qu’il allait pouvoir chasser l’ennui. Mais là je n’étais plus vraiment d’humeur à faire comme si je n’avais rien et que ça allait bien, mais je n’arrivais pas, je n’arrivais plus à contenir, je lui lançais alors :

    « Je me suis fais ça en essayant d’ouvrir un pot de confiture, ça se voit pas ? »

    Je me surprenais à réussir à rire à ma connerie. Je hochais négativement la tête, tandis qu’il s’avança vers moi. Qu’est-ce qu’il allait faire ? Mon regard partait dans le vide et mon visage reprenait une expression neutre, en arrivant à mon niveau, il avait tout le loisir de constater que c’était plus grave qu’une petite altercation, ou que tout ce qu’il avait pu voir depuis son service à la Shaded Académie. Je poursuivais plus sérieuse, sans pour autant le regarder alors qu’il me faisait face :

    « Je crois que j’ai eu un accident en moto. »

    Finalement mes prunelles revenaient vers les siennes, il me surplombait un peu de sa hauteur, je levais la tête vers ses traits. Il se pencha sur moi pour retirer ma veste. Je grimaçais un peu de douleur mais je savourais en même temps un contact privilégié sans même m’en rendre compte. J’avais des difficultés à bouger, le moindre effort me terrassait. Il me toucha avec une telle facilité, que je n’avais jamais accordée aussi vite à quelqu’un d’autre. Il avait de la chance, mais d’un côté je ne pouvais pas faire autrement, après tout c’était son métier… Enfin…

    « J’espère que tu peux prouver que tu as les qualifications requises pour me désaper et me tripoter comme ça. »

    Je souriais, je le taquinais plus qu’autre chose. Il me fallait bien au moins ça pour tenter de me changer les idées. J’avais des pics de douleur à certains endroits du corps. Même si j’avais les épaules à nues, je sentais la peau de mon dos me bruler atrocement. Mes jambes aussi, me paraissaient lacérées de blessures.

    « Bon, passes aux choses sérieuses et aides moi à me déshabiller… S’il te plait. »

    Mes vêtements m’oppressaient, ça étouffait mes plaies et j’avais toujours terriblement chaud. Cependant je précisai :

    « T’enflammes pas, c’est strictement professionnel et à usage thérapeutique. Et puis je suis sure que ce n’est ni la première ni la dernière fois que tu verras quelqu’un en petite tenue. N’est-ce pas ? »

    Mon sourire ne tarda pas à s’effacer, c’était de plus en plus difficile à supporter. Je soulevais mon débardeur avec le peu de force qu’il me restait, heureusement je savais que ses mains viendraient à mon secours. J’avais confiance en Jason et il était peut être l’un de seul à qui je pourrais montrer mon corps dans un état aussi meurtri. J’attendais de lui qu’il puisse me remettre à peu prés en état ou qu’au mieux qu’il m’injecte une bonne dose de stups ou qu’il me donne un verre d’alcool fort histoire de faire passer tout ça.

    « Sinon comment ça va toi ? T’avais rien de prévu ce soir, parce que là tu risques d’y passer la nuit. »


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Guilty Crown. (Jason James.)
Mer 28 Nov - 21:35


Mythique : Disciple de La Mort

avatar
Mythique : Disciple de La Mort

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Raiden

Feuille de personnage
Age: 24
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Kathleen B. Von Sternberg









‘‘
Une chose est sûre, Alexis était toujours bel et bien la même, fidèle à son humour, peu importe la situation, cependant son état était tout de meme à ne surtout pas prendre à la légère. Elle me connaissait bien, c'est sûr, et savait aussi que je saurai certainement quoi faire concernant son cas. Alors que je continuais à observer ses blessures apparantes sur son visage tout d'abord, je l'écoutais me taquiner comme avant en lui affichant un sourire avant que je ne lui réponde à mon tour.

"Niveau qualifications ne t'en fais pas... Pour ce qui est de ton sang qui coule... J'ai déjà vidé une fille comme toi de son sang et vu le léger "débit" qui s'écoule de toi, tu n'as pas a t'en faire à moins que je ne me mette à mordre"


Je lui lança un petit clin d'oeil, préparant les outils et objets qui me seront necessaires pour lui prodiguer les soins dont elle aurait besoin. Je ramena tout cela sur une petite table roulante que je placa à coté du lit afin que mon "plan de travail" soit dores et déjà bien disposé et qu'il ne me manque rien une fois que j'aurai commencé. Je ne comprenais certes pas la douleur qu'elle éprouvait en ce moment même mais son attitude laissait tout de même apparaitre une volonté d'apaiser cela au plus vite. Après l'avoir aidée à retirer ses vêtements, je ne pu m'empecher de laisser mon regard glisser discrètement sur son corps, sans compter qu'il fallait que je le fasse d'une façon ou d'une autre. Je ne pu que rire aux allusions qu'elle faisait, puis je vint me glisser dans son dos afin d'observer les lésions qu'elle pouvait avoir d'un geste prolongé de la main, je vins lui parcourir la surface de son dos avec ma paume en exerçant de légères pressions pour voir si elle avait quelque chose de déplacé. Le temps que je m'occupe de son dos elle reprit brièvement la parole afin de demander de mes nouvelles, paroles auquel je resta muet afin de me concentrer sur le plus important pour le moment. Cela fait je revint m’asseoir devant elle après être allé chercher un verre et une bouteille de whisky et posa cela sur la table à coté de nous avant de répondre enfin à sa question.

"Personnellement... je m'ennuis ici, et pour ce qui du temps à passer... j'ai un peu l'éternité devant moi alors autant profiter de ces moments où je suis occupé et en bonne compagnie malgré que les conditions ne sont pas non plus les meilleures en ce moment même."


Je rempli alors le verre à la moitié et le saisi d'une main, prenant dans l'autre un comprimé à base de codéine afin de donner le maximum d'effet et le plus rapidement possible sur elle étant donné que la morphine n'est pas autorisée dans les infirmeries. Je tendis les bras vers elle et la laissa se servir.

"C'est bien parce que c'est toi que je sors de la bonne bouteille mais n'en abuse pas trop même si la douleur est importante"
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Guilty Crown. (Jason James.)
Ven 30 Nov - 10:52


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘

    Un débit léger ? J’avais du mal à juger mais quand même ce n’était pas anodin. J’avais beaucoup perdu de sang en chemin mais c’est vrai qu’à ce moment je sentais que ça s’atténuait. Il me lança un petit clin d’œil au quel je répondais par un sourire. Mais je ne pu m’empêcher de poser mes mains sur mon visage. Mes doigts entre mes joues, j’essuyais le rouge qui les colorait. Pendant ce temps il prépara son attirail, ses accessoires de torture. Le tout était disposé sur une petite table qu’il ramenait vers moi. J’observais ces outils, sans pour autant savoir s’il allait se servir de tous. Ça m’apportait peu, je cherchais juste à meubler mon esprit avec autre chose que de la douleur. J’ai bien affaiblie, j’avais envie d’une bonne douche. Mais apparemment il n’y avait pas de salle d’eau dans l’infirmerie. Et puis surtout il devait me rafistoler avant. Me soigner avant que je puisse reprendre mes activités, même si en ce moment ces dernières étaient limitées. Mais j’essayais de ne pas m’y soustraire et d’assurer un maximum. Mais pour combien de temps encore, je pourrais tenir ?

    Le vampire m’aida enfin à me défaire de mes habits. Je soupirais de soulagement. Sentir l’air frais sur ma peau mise à nue me procurait une douce sensation de régénération. Il tira sur mon haut et le posa un peu plus loin, laissant ma poitrine découverte mais quand même soutenue dans un bout de tissu. Je ne savais pas par quelle bonté divine on avait épargné mes seins. Pour ce qui était de mes jambes, c’était une autre histoire. Plus mon pantalon descendait plus je remarquais de multiples égratignures et autres plaies. Jason restait concentré sur sa tache, puis il se plaça derrière moi. Il me détaillait, longuement, je n’osais pas imaginer le carnage que ça pouvait être. Il laissa sa main onduler dans mon dos. Exerçant par moment des pressions qui me faisaient discrètement grimacer. Mais je ne lui faisais pas remarquer, même si j’aurai pu lui mettre une bonne claque pour lui faire comprendre, je ne savais pas si c’était lui qui y allait trop fort ou si mon dos était sujet à une hypersensibilité. Finalement il se détacha de ma personne.

    Après quelques secondes, il revenait vers moi en tenant une bouteille. Une bouteille de whisky à la forme et vu la couleur. Il s’était assis et répondait maintenant à ma question. J’étais surprise qu’il m’avoue s’ennuyer. Avait-il conscience qu’il me parlait, à moi ? Moi qui gérait la maison à qui il avait tourné les talons pour je ne sais quelle raison ? Je n’étais pas fâchée, ni rancunière, heureusement pour lui mais j’étais curieuse de savoir pourquoi. Pourquoi du jour au lendemain il était devenu infirmier et qu’il m’avait tourné le dos ? Je gardais le silence pour le moment, c’était peut être trop tôt pour le cuisiner. En même temps ça faisait combien de temps qu’on s’était pas parler ? J’étais devenue une inconnue à ses yeux, pourtant nous avions été proches dans un passé qui commençait à se faire lointain. Il me servit un verre et me tendit un comprimé. J’avais pris le verre et je saisissais maintenant le cachet. Surprise qu’il me propose ainsi le cocktail alcool et médicament. J’avais toujours entendu dire que ce n’était pas recommandé. Mais qu’importe j’avais déjà fais ce genre de mélange, ci n’est pas pire…

    Je posais le comprimé sur ma langue avant de boire une bonne gorgée de whisky pour faire passer le tout.

    « Merci. »

    Je le remerciais simplement, en souriant faiblement. Je gardais mon verre entre mes mains et je scrutais mon reflet dans l’alcool qui vaguait. Quand je relevais le regard vers Jason, mes yeux se posèrent longuement sur sa personne, c’était droit presque dure étrangement félin, je souriais dévoilant des canines qui n’avaient rien à lui envier en ajoutant :

    « Reviens. Qu’est ce qui t’en empêche ? Tu as toujours eu ta place parmi nous. Je comprends pas pourquoi tu nous fuis à chaque fois. »

    Avais-je touché une corde sensible, je détachais mon attention de Jason pour me mettre debout. Histoire de me tenir un peu sur mes appuis, pour me prouver que je n’étais pas si faible que ça. Je finissais mon verre et le reposait près de la bouteille avant de lui demander :

    « Bon tu vas devoir recoudre ? »


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Guilty Crown. (Jason James.)
Ven 30 Nov - 13:13


Mythique : Disciple de La Mort

avatar
Mythique : Disciple de La Mort

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Raiden

Feuille de personnage
Age: 24
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Kathleen B. Von Sternberg









‘‘
L'invitation à boire un verre que je lui avais c'etait avéré tout à fait être la bienvenue puisqu'elle prit le verre aussitôt après avoir avalé le comprimé tout en me remerciant après avoir bu une gorgée du whisky que je lui avais servi. Verre en main je l'observait, un peu perdue, surement encore sous le choc de l'accident ou bien alors dans une réflexion très profonde car elle me semblait presque absente. Un accident de moto... Je l'enviais... pouvoir faire ce que l'on veut quand l'on veut... enfin... ne pas avoir de responsabilité du moins. Ce poste était aliénant... finalement je n'avais aucun droit sur mes activités car je pouvais être solicité à tout moment et pourtant je le savais quand je me suis engagé... à croire que je voulais vraiment me calmer vis à vis de la vie de débauche que je menais auparavant, même si en obtenant ce poste je suis peut-être devenu pire lorsqu'il s'agit d'entrer dans le jeu de la séduction vu que c'est l'un des seuls divertissements que j'avais à faire en ce lieu. Au final je devais paraître aussi perdu qu'elle dans mes pensées, puis je releva mes yeux vers elle, voyant qu'elle me fixait avec un sourire qui lui allait à râvir et me demandant pourquoi je ne reviendrai pas parmi les Guilty... Bonne question... Il est peut-être temps de quitter ce lieu et se train de vie qui commence à me "fatiguer" et me mettre à bout de nerfs... Si je reste ici encore trop longtemps je risque de tuer la première personne qui m'enervera et je préfère autant éviter cela, cependant je resta silencieux à sa question et me contenta laisser échapper un léger soupire qui pourrait lui faire comprendre qu'elle a raison en quelque sorte.

Elle se mit alors debout, j'eu un léger réflèxe et me mis prêt à intervenir rapidement au cas où elle aurait une perte d'équilibre ou même un malaise, puis, la voyant à l'aise sur ses deux jambes, je relacha mon attention et observa la "structure" de sa silouhette parfaitement dessinée. Je me rememora alors la première fois que je posa les yeux sur cette femme qui me pris rapidement sous son aîle... Leader charismatique de la maison des Guilty... La reine de la fête.... Tout cela commence vraiment à me manquer. Elle posa alors le verre sur la table, à coté de la bouteille, et me demanda de commencer à la recoudre. J'attrapa alors la bouteille dans une main et chiffon dans l'autre, portant la bouteille à ma bouche et avalant une bonne gorgée après avoir imbibé le chiffon d'alcool. je lui saisi alors le bras gauche et commenca a appliquer le chiffon sur une vilaine coupure se trouvant le long de son avant-bras. Me munissant du matériel nécessaire je commenca à recoudre la plaie tout en faisant gaffe à ne pas lui faire trop mal car les anti-douleurs ne suffisent pas toujours voir rarement même. Je fis donc de même avec deux autres plaies se trouvant l'une sur sa côte gauche et la dernière sur sa cuisse encore du même coté. M'appliquant sur chaque mouvement et nettoyant sa peau en douceur au niveau de chaque blessures, je commença a disposer les pensements et straps qui couvriraient les autres blessures beaucoup plus superficielles. Je pris pour finir son visage entre mes mains et lui fit faire quelques mouvements pour lui soulager la nuque avant de lui demander de se lever et de s'asseoir à ma place pour que je puisse changer les draps.

Je revins alors avec un nouveau set de draps et de taies d'oreiller et les disposa rapidement de façon à ce qu'elle puisse reprendre place. Je l'invita à s'asseoir de nouveau sur le lit et me rassis en face d'elle, lui souriant et ajoutant avec un léger rire et un clin d'oeil à la fin.

"Voilà qui est fait, cependant je n'ai rien fait pour ce qui est du point de vue musculaire et des vertebres alors si tu veux, je préfère te demander avant afin que tu ne le prenne pas mal, je peux t'offrir des massages de ma part, après c'est à toi de voir si tu es prête à supporter mes mains gelées"
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Guilty Crown. (Jason James.)
Ven 30 Nov - 13:57


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘

    Apparemment oui, je ne redoutais pas cet instant car ce n’était pas la première fois. Etrangement ce ne serait peut être pas la dernière non plus, cependant j’aurai aimé que ça ne devienne pas une habitude. Je restais debout, près de lui en me détaillant moi même. Mes yeux parcouraient lentement mes courbes si bien que je sentais à peine le fait qu’il m’observait également. Il s’était posté de façon à me rattraper si toutes fois je venais à tomber. Il s’appliquait vraiment dans son travail et semblait bien s’y tenir. Ses patients avaient de la chance. Je me demandais à quoi il pensait et surtout s’il songeait à ce que je lui avais dis. Ma proposition teindrait toujours malgré le temps qui passe et qui s’écoulerait entre cette visite et son choix. Un fin sourire se dessinait sur mes lèvres sans que je puisse réellement l’expliquer, je restais immobile, prête à me faire raccorder. Il bougea mais je remarquais à peine ces gestes, peut être qu’il se servait un dernier verre histoire de se donner du courage. Il en fallait peut être mais pour lui, un vampire, il devait entretenir un rapport particulier avec la chaire. Peu sûre que ça le dégoute, j’étais agréablement surprise du calme dont il faisait preuve.

    Je n’avais même pas vu dans son regard cette envie de me sauter dessus. De planter ses crocs sur ma peau. Pourtant avec tout le sang qui glissait sur mes traits, ça devait être attrayant. Peut être même appétissant, et malgré ça il restait neutre. J’eue un nouveau frisson en l’imaginant ne faire qu’une bouché de ma personne. Ses lèvres qui viendraient à la source de mes blessures, ses canines qui s’enfonceraient longuement, ses mains qui m’agripperaient sous l’exaltation, la frénésie, la liberté de boire… Depuis combien de temps n’avait-il pas céder à cette tentation ? C’était une bonne question, que je gardais pour moi. Il passa un chiffon mouillé sur mes paies les plus importantes et commença son travail d’infirmier. Je grimaçais mais ça allait, ça ne faisait pas trop mal mais ça piquait un peu. La sensation de l’aiguille n’était pas des plus agréable mais ça restait quand même supportable. Sauf quand il arriva sous l’une de mes côtes à gauche. Je ne sais pas pourquoi mais ça faisait atrocement mal, je serrais mon point et respirait longuement le temps qu’il finisse.

    J’étais comme une poupée qu’on réparait, silencieuse et trop docile. Il répéta les mêmes mouvements sur ma cuisse. Puis il nettoya les blessures plus superficielles et les pansa. Une fois fini, il apposa ses mains sur mon visage puis il laissa glisser ses doigts sur ma nuque, la manipulant délicatement. Ce qui je l’avoue me soulagea de quelques tensions. Jason me demandait ensuite de prendre sa place, histoire qu’il puisse changer les draps. La encore je m’exécutais sagement. Il refit le lit avant de m’inviter à retourner à ma place, chose que je fis une nouvelle fois sans discuter. Il ria légèrement avant de me faire une autre proposition…

    « Un massage ? »

    Répétais-je dubitative… Est-il doué en massage ? Il avait un diplôme pour ça aussi ou c’était juste au petit bonheur la chance pour ensuite raconter qu’il avait réussit à me tripoter sans aucunes difficultés ? Mais ces arguments avaient du poids. Niveau musculaire ça ne pouvait que m’aider, et puis je me disais pour une énième fois que c’était son métier. En plus je ne voyais pas d’alliance à son doigt donc bon, s’il dérapait ce n’était sûrement pas bien grave. De plus l’idée d’avoir ces mains gelées sur mes courbes ne me déplaisait pas étant donné que j’avais vraiment et toujours autant chaud. Le whisky n’avait rien arrangé en plus. J’acceptais finalement :

    « Ok mais fais gaffe quand même. »

    J’étais déjà à moitié à nue, donc au point où j’en étais, massage ou pas. Je lui lançais avec un peu d’amusement :

    « Faut que je tombe le soutien gorge ou ça ira ? Non sérieusement, je peux rester assise ou je dois m’allonger peut être ? »

    Si on m’avait plusieurs fois conté que Jason était populaire auprès du peuple femelle et qu’il était un séducteur hors par, j’avoue ne l’avoir jamais vu à l’œuvre. Je me demandais même si son massage, il le proposait à toutes les étudiantes qui passaient cette porte ? C’était peut être une technique d’approche. Combien valait-il niveau drague ? Est-ce que son ancienne vie lui manquait, l’alcool, les fêtes, les jeux de séduction ? A lui, qui était visiblement devenu plus que raisonnable…

    « Et ma proposition à moi de revenir ? ça te tente ou pas ? »



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Guilty Crown. (Jason James.)
Ven 30 Nov - 22:44


Mythique : Disciple de La Mort

avatar
Mythique : Disciple de La Mort

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Raiden

Feuille de personnage
Age: 24
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Kathleen B. Von Sternberg









‘‘
Ma proposition semblait la perturber... Cela pouvait signifier plusieurs choses à la fois... N'avait-elle pas encore assez confiance en moi ? Savait-elle tout comme moi qu'il y'avait des risques que les attirances puissent prendre le dessus ? Me prenait elle pour un taré qui chercherait à lui nuire ? Je n'avais que l'intention de mettre en pratique les techniques de kinésithérapie que j'avais pu apprendre à travers tout les divers manuels que j'ai dans la bibliothèque installée dans cette infirmerie. Après une longue période de réflexion elle fini par accepter en me demandant tout de même de faire gaffe rajoutant avec une pointe d'humour propre à elle mais toujours la bienvenue, surtout lorsque l'on en vient à de tels sujets, si il fallait qu'elle retire son soutien gorge ou non avant de me demander plus sérieusement si elle devait reste assise tel quel ou si il fallait qu'elle s'allonge. Je l'invita alors a s'allonger sur le ventre après lui avoir donné un coussin adapter à cette position de massage, c'est alors qu'elle réitéra son invitation à la rejoindre de nouveau chez les guilty.

Une fois de plus je ne répondis pas immédiatement et me dirigea dans un premier temps vers mon bureau, y déposant ma blouse, puis filant me laver les mains avant de prendre avec moi un tube d'huiles essentielles. Je revins alors à coté d'elle et appliqua de l'huile sur les paumes de mes mains avant de les frotter puis de les poser sur ses frêles épaules qui lui donnaient cependant toute son allure. Je commencais donc par lui faire des pressions et des roulement de peau sur ses épaules et ses omoplates tout en commencant à lui expliquer le train de vie que je menais ici. Ne lui omettant aucun détail puisque d'ailleurs je ne lui avais jamais rien caché, je lui expliquais le fait que je profitais pleinement de la réputation que j'avais auprès de jeunes femmes afin de pouvoir me distraire à mes heures perdues. Je lui fit aussi savoir que sa présence ce soir malgré les circonstances, me réjouissait plus que tout et que rien n'aurait pu me faire plus plaisir en ces temps pour moi.

Glissant doucement mes mains vers dans son dos après de nombreux appuis à répétitions qui avaient dû lui causer des douleurs certaines, je passais désormais a des massages qui allaient surement lui paraître bien plus agréables, j'en profita d'ailleurs pour lui dégrapher son soutien gorge et débarrasser de son dos et ses épaules les bretelles de ce dernier. Cela fait je me permis alors de monter sur le lit et ainsi venir me mettre à cheval par dessus elle, m'essayant au niveau de son fessier, ainsi je pouvais désormais laisser aller mes mains sur son dos meurtri mais qui gardait pourtant une texture extrêmement douce, et du meme coup lui prodiguer quelques soins pouvant éveiller certaines sensations agréables chez certaines personnes, tels que de légers frissons parcourant tout le dos jusqu'à remonter dans la nuque. Laissant le bout de mes doigts parcourir la surface de sa peau en l'éffleurant un peu partout dans le dos et sur les cotes, je pouvais ressentir pleinement la chaleur de son corps ainsi que l'afflux de son sang a travers les nombreuses veines et capillaires en contact avec sa peau. Cela faisait très longtemps que je ne m'etais pas attardé ainsi sur le corps d'une femme sans aller plus loin ou bien meme sans la volonté de la vider de son sang.

Je fini mon massage en glissant mes mains jusque sur ses hanches avant de m'enlever de son dos et de me rasseoir à coté d'elle sur le lit. Je retira mon t-shirt et essuya mes mains avec ce dernier, ometant même la présence d'Alexis à coté de moi à ce moment. Je me releva alors laissant le t-shirt sur le radiateur se trouvant à coté et enfila ma longue veste en cuir, n'ayant rien d'autre pour me couvrir, avant de retourner auprès d'elle et lui afficher un léger sourire en coin.

"Si tu le veux, je crois que l'infirmerie pourra être exceptionellement fermée ce soir, et ainsi je pourrai te raccompagner à "la maison" ?"
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Guilty Crown. (Jason James.)
Sam 1 Déc - 9:32


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘

    Il resta muet, une nouvelle fois l’infirmerie était bercée dans un silence qui lui était propre. Calme, reposant sans pour autant être dérangeant ou même lourd à supporter. C’était une ambiance particulière où Jason semblait tout de même y trouver sa place. Je m’allongeais comme il me le conseilla sans rien ajouter également. Je fermais les yeux, le laissant libre de ses gestes, faire ce qu’il désirait sans que mon regard le jauge. Je l’entendais s’éloigner, peut être qu’il avait cherché de quoi masser. Quelque chose d’huileux probablement, et certainement a base de plantes. Peut être même un truc de grand-mère ou de vampire. Je laissais mon esprit vaquer, essayant de ne plus me concentrer sur cet accident. Pourtant je revoyais ma chute et s’en suivait d’une sensation désagréable. J’ouvrais les yeux comme pour me rassurer moi-même, apaiser mon corps qui supportait de moins en moins une cadence soutenue. Ça plus des blessures, encore et encore. Jason était prêt de moi à nouveau mais je ne le regardais pas. Ses mains étaient déjà sur mon dos et commençaient à bouger lentement dans une certaine précision.

    Je ne lui connaissais pas ces talents de masseur, il passa doucement ses doigts sur mes épaules glissant ensuite au niveau de mes omoplates. Il me racontait en même temps son nouveau train de vie ici. Son poste d’infirmier, de sa réputation auprès des jeunes femmes et du fait qu’il s’en amusait. Ça l’occupait, après tout pourquoi pas, ça expliquait aussi la soudaine popularité de l’endroit. Je souriais légèrement à ses mots même s’il ne le voyait pas. J’approuvais ces dires par quelques hochements de la tête. Je grimaçais par moment car son massage n’avait rien à voir avec ceux des instituts, ce n’était pas forcement appréciable pourtant ça me soulageait à certains points. Je ne savais pas ce qu’il m’avait fait, si c’était le massage, l’accident, l’alcool ou peut être les trois mais j’étais fatiguée d’un coup, comme vidée de toutes mes forces je ne me sentais même pas capable de taper du point lorsqu’il dégrafa mon soutien gorge. Vengeance de mes paroles tout à l’heure ? Ou simple question de pratique pour lui pour poursuivre ses manipulations ? Plaisir personnel ? Pour le moment je profitais juste du bout de ses doigts qui frôlaient délicatement ma peau. C’était largement plus agréable, je soupirais doucement.

    Il monta sur le lit et se posa sur moi. S’asseyant aux creux de ma chute de reins. Je le laissais faire, ne me souciant que peu de se qu’il pourrait faire dans une telle position de force. Je rouvrais les yeux, le temps pour lui de finir son massage et de se mettre à coté de moi. Il enleva son tee-shirt, normal style de rien, oubliant presque que j’étais là. Je me relevais un peu mais prenait quand même un peu la pudeur de passer un bras autour de ma poitrine. Histoire de ne pas trop le choquer. La situation pouvait porter à confusion vu de l’extérieur. Heureusement il n’y avait personne qui trainait dans les couloirs à cette heure-ci. Il se leva et alla prendre une longue veste de cuir avant de se retourner vers moi, sourire aux lèvres en ajoutant qu’il était prêt à fermer l’infirmerie pour ce soir et même prêt à me raccompagner jusqu’à la Guilty House. Tiens, avait-il l’envie mine de rien (mine de crayon *PAN*) de retourner dans ce qu’il nommait la « maison ». J’étais d’accord, de toutes de façons qu’avait-il à perdre ? Alors que j’avais tout à gagner de le convaincre de revenir parmi nous.

    Je lui souriais également, opinant de la tête pour lui faire comprendre que c’était d’accord. J’aurai très bien pu rejoindre mon bureau toute seule. Mais je ne me voyais pas lui refuser ça, ni de le laisser dans sa cage de solitude et d’ennui. Le reste de la nuit allait être plus clément et il ne se passerait plus grand-chose après mon entrée fracassante. Donc il pouvait se dérober de ses obligations pour un soir, bien entamé.

    « Ok, on rentre à la maison. »

    Je crois que ce sont bien dans les bâtiments de la Shaded Academy que j’ai passé la plupart de mon temps, ce sont eux qui m’ont vu grandir. J’étais ici depuis tellement longtemps. C’était vraiment ma maison. Si la majorité des pensionnaires avaient eu une autre vie, un autre foyer. Ça m’était un peu inconnu, j’étais bien trop jeune pour assimiler. J’avais quelques brides de ce passé mais je ne savais même pas s’ils étaient réels ou si ce n’étaient que des rêves qui me donnaient cette impression. Mais bon ce n’était pas le moment de songer à tout cela. J’ajoutais en sortant du lit, en balayant la salle des yeux pour trouver quelques choses à me passer sur le dos :

    « J’enfile quelque chose et on y va. »

    Vu l’état de mes vêtements je n’allais pas les remettre. Cependant je les prendrais avec moi, pour ne pas laisser tout ça à l’infirmerie. Je voulais effacer mon passage du lieu. Mon regard à hauteur de son siège et son bureau je remarquais sa blouse. Parfait. J’allais pour la saisir, me plaçant dos à lui je l’enfilais rapidement, la fermant ensuite à l’aide des boutons. Sentant le poids de son regard sur mes traits, je l’arrêtais avant qu’une potentielle vanne vienne lui brûler les lèvres :

    « Ouai bon bah hein... T’aurais trouvé mieux peut être ? Je ne pense pas. »

    Je riais légèrement avant de me diriger vers la porte tout en ayant prit soin de récupérer mon casque et mes affaires. Par chance les bâtiments de la confrérie n’étaient pas loin. Je faisais signe à Jason de bien vouloir me suivre vers la sortie…

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Guilty Crown. (Jason James.)



Contenu sponsorisé









‘‘
Revenir en haut Aller en bas

Guilty Crown. (Jason James.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Guilty crown
» Déjà pleurer lors d'un manga ?
» [Guilty Crown] Présentation
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Créations de Jason
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Corbeille :: Archive > RP-