Partagez|

Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Mar 26 Mar - 14:14


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘
C’est quelques jours plus tôt qu’une jeune fille était venue trouver Alexis. C’était une adolescente qui était membre de sa confrérie et celle-ci lui formula un souhait particulier. Elle lui demandait de l’accompagner à l’église pour assister à une messe. La meneuse n’avait pas pu refuser lorsque cette dernière lui avouait ce qui la poussait à aller vers la religion même si elle n’était pas une pratiquante assidue. Elle venait de perdre une personne de sa famille. Et malgré la cérémonie, elle avait besoin de ce calme, de cette sérénité, de cette foi, cette croyance qui semblait l’apaiser. Alexis comprenait cette volonté de se tourner vers Dieu quand tout vous quitte brusquement. Elle avait certes accepté mais elle avait quelques craintes à se retrouver dans un tel endroit. Après tout quand on est fille de vampire, on ne devait pas être accueillie à bras ouverts, en même temps personne n’était au courant. Et heureusement pour elle, ça ne se lisait pas sur son visage. En revanche le fait qu’elle n’est jamais mis les pieds dans une église serait peut être plus perceptible. Mais elle n’avait qu’une parole et elle ne se défilerait pas. Elles s’étaient données rendez-vous après les cours, pour se rendre en ville toutes les deux.

Alexis attendait sa cadette devant les bâtiments du lycée de la Shaded Academy, qu’elles quittaient alors. Elles discutèrent pendant le trajet, empruntant quelques rues pour se rendre jusqu’à l’église. Elle suivait son interlocutrice n’ayant jamais mis les pieds jusqu’ici, elle savait qu’il y avait une église dans la ville mais elle n’en connaissait pas du tout l’emplacement. Et une fois arrivée devant la grande bâtisse, elle sentit son cœur se serrer dans sa poitrine. Quelque chose l’oppressait, comme si elle était écrasée par la puissance divine qui se détachait des lieux. Elle ravala sa salive et inspira un bon coup tout en continuant de marcher jusqu’à l’entrée. Essayant de ne rien laisser transparaitre de son malaise. Chose qu’elle parvenait assez bien à dissimuler puisque la jeune fille qu’elle accompagnait n’avait rien remarquer malgré le fait qu’elle soit à ses côtés. Elles avancèrent encore un peu et Alexis constatait qu’il n’y avait pas grand monde qui fréquentait l’endroit. Personne aux alentours, mais maintenant qu’elle arrivait dans le cadre de ses grandes portes de bois, elle distinguait quelques silhouettes assises. Il faisait assez sombre à l’intérieur, peut être à cause de l’heure et du ciel nuageux.

Elle se stoppa à l’entrée de l’église, juste durant quelques secondes. Elle avait l’impression de l’aura démoniaque de son père se glissait dans l’ombre de ses linéaments corporels. Comme s’il se tenait dos à elle et la rappelait à l’ordre. Mais il y avait autre chose, une présence inconnue qui la poussait à y aller, sans avoir de craintes. Chose qu’elle fit, elle ne pouvait pas rester planter ici, ça risquerait d’attirer l’attention. Et puis elle n’avait pas mourir foudroyer sur le champ et l’instant, bien que… Non rien de tout ça ne se produit. Et elle alla s’asseoir sagement sur l’un de nombreux bancs en bois massif. De nouveau proche de la jeune fille qui se recueillait silencieusement. Alexis ne savait pas quoi faire, elle en profita pour observer ce qui l’entourait. Levant la tête pour admirer les hauteurs et les vitraux assombris, puis scrutant les fidèles, ainsi que ce qui constituait l’église, l’architecture. Un prête fit ensuite son appariation et commença sa messe. Elle écouta attentivement, tant qu’à faire, elle ne sembla pas ennuyer. C’était quelque chose de nouveau pour elle, c’était la première fois et surement la dernière fois qu’elle viendrait ici alors bon. Les minutes passèrent, l’heure aussi. A la fin le prête invita ceux qui le désiraient à venir se confesser, ou à rester autant de temps qu’ils le voudraient.

Se confesser… C’est ce qu’allait faire celle qui l’avait emmené jusqu’ici. Alexis se leva et marcha dans l’une des allées remarquant des cierges elle se dirigea vers ces derniers. Elle décida d’allumer une bougie. Elle regarda le feu consumer la mèche et la cire avant de sentir une aura particulière se mouver dans son dos. Elle se retourna et fit face à un homme à la carrure imposante. Un grand blond dont les yeux étaient cachés par le reflet de ses lunettes. En voyant ses vêtements, elle se douta qu’il devait être dans les ordres religieux et il saurait à sa tenue qu’elle n’était qu’une simple civile. Toujours sur ses gardes, elle resta immobile en silence, le regard méfiant…

[HRP > J'espère que ça convient, et si ça peut t'aider, Alexis a les cheveux détachés. Elle porte une jupe et une paire de collant noir, des talons de même couleur. Et un chemisier blanc. Elle ne porte pas sa veste noire, elle l'a juste posée sur l'un de ses bras. Voilà voila. :D]

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Mer 27 Mar - 13:51


Humain

avatar
Humain

Emploi : Prêtre
Confrérie : Nine!Nine!Nine!
Personnage sur l'avatar : Alexander Anderson

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Niveau d'étude:
Petit(e) Ami(e): Alexis P. Williams







‘‘
Pourquoi devait-il assister à la messe du prêtre locale? Strictement aucune idée, mais Anderson se tenait dans l'ombre d'une colonne de pierre et il scrutait chaque personne entrant dans le bâtiment avec parcimonie. A son humble avis, l'Église craignait que le prêtre soit la prochaine victime de l'assassin et Anderson se retrouvait à faire la nounou...alors qu'il pourrait traquer les monstres dehors...il fallait voir le bon côté des choses, il était à côté d'un chauffage plutôt performant. Le prêtre attendit que les fidèles furent assis avant de commencer son monologue...toujours aussi barbant. Ce ne fut qu'après une attente interminable que Anderson remarqua deux nouvelles arrivantes. Une des deux filles était plutôt jeune, cela ne l'intéressa guère... son camarade aurait sûrement plus de goût pour la pureté de l'enfance! Anderson remarqua par contre la jolie blonde... ses longs cheveux détaché lui tombait de façon subtile sur les épaules et ses vêtements ne faisaient qu'accentuer sa beauté naturelle, surtout la mini-jupe...Anderson adore les mini-jupe! Alors que le chasseur de monstre était subjugué par la demoiselle il remarqua que la messe arrivait à sa fin...il reconnut d'ailleurs le passage que lisait le prêtre. Anderson murmura les derniers vers en même temps que son camarade, assez fort pour qu'il puisse s'entendre lui-même, mais trop faible pour permettre à l'auditoire de le percevoir.

"C'est moi l'Alpha et l'Oméga, le premier et le dernier, le principe et la fin."

La majorité des croyants sortirent de la vielle église, faisant un signe de croix après s'être mouillé les doigts à l'eau bénites. Anderson nota tout même la présence d'une dizaine de personnes, toujours perdues dans leurs prières...ou tous simplement attendant les conseils du prêtre. Il se rapprocha d'un garçon, de vingt ans, qui priait encore a genoux devant le banc. Celui-ci tourna alors son regard vers Anderson quand il remarqua sa présence. Anderson mit sa main dans une poche de sa veste et en sortie un chapelet tous simple, en bois, qu'il posa ç côté de garçon avant de se retourner.

"Prenez ceci mon fils, cela vous servira plus qu'à moi."

Anderson s'éloigna donc, admirant les nombreux vitraux quand il arriva dans l'allée principale. Des scènes de la bible étaient représentes comme s'il s'agissait d'une frises chronologique dépeignant la vie de l'Église dans son ensemble. Il remarqua alors qu'une lumière venait d'apparaître à gauche de lui et sans attendre il décida d'aller voir. Un maniaque en train de mettre le feu? Ah non...c'était une mini-jupe...enfin, ce que regardait Anderson en tout cas. Il leva les yeux pour éviter de gêner sa future interlocutrice et il s'approcha en silence pour finir dans son dos. La demoiselle dut remarquer la présence de l'homme, car elle se retourna.

"Bonsoir mademoiselle...qu'est ce qui vous amène dans la maison de dieu? Enfin... le placard ou les toilettes vus l'état du bâtiment."

Anderson rit de sa propre blague, c'est vrai qu'il avait rarement vu un bâtiment en si piteux état. Il profita de la proximité avec Alexis pour admirer plus en détail, pouvoir saisir quelque chose qu'il n'avait pas vu de loin. Alors qu'il se concentrait, il remarqua que quelque chose n'allait pas...il se sentait mal à l'aise.

"Voulez-vous que je vous prenne en confession? A moins que vous ne nécessitiez autre chose de moins...conventionnelles?"
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Mer 27 Mar - 15:26


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘
Elle s’était figée en même temps que l’homme qui la surplombait par son imposante carrure. Ne détachant pas son regard du reflet de ses lunettes qui s’estompait peu à peu, laissant apparaître des yeux d’un bleu particulier, distants et pourtant posés avec intérêt sur sa personne. La lumière des bougies venait éclairer les traits de son visage, découvrant une cicatrice qui fendait sa joue gauche dans toute sa longueur. C’était la plus visible et celle qu’elle remarqua en premier, cependant aucune expression ne se détacha d’elle à propos de ce détail. Alexis inspira fortement, elle chercha lors d’un instant ce qu’il pouvait bien lui vouloir. Son silence ne la glaçait pas mais argumentait ses pensées, savait-il qui elle était ? Non c’était impossible. Il était peut être un peu intrigué par son comportement. Avait-il ressentit son mal être à se retrouver entre ces murs ? L’aura de la jeune femme pourtant puissante et forte était comme canalisée dans cette cage que constituait l’église. La sienne, en revanche semblait avoir encore plus d’aplomb, sa présence comme accentuée par le caractère divin de la maison de Dieu. Elle passa outre sa sensation de vulnérabilité et lui faisait face, calmement.

Il entreprit de la saluer, lui demandant ensuite ce qui l’avait emmené jusqu’ici. Avant de plaisanter sur l’état des lieux. C’est vrai que la ville comptait de moins en moins de croyants et de pratiquants. Laissant doucement à l’abandon l’église. Peut être à cause des évènements récents, beaucoup préférer déménager ou bien se cloitrer chez eux. Se pensant à l’abri de tout dans leur maison qui pouvait être souffler par le simple claquement de doigts d’un démon ou d’un vampire. Mais c’était quand même courageux de rester ici, malgré les faits divers, les meurtres, les morts parfois inexpliquées. En y repensant, elle n’avait jamais croisé l’homme qui se dessinait devant elle dans la ville. En même temps on ne tombait pas tous les jours sur des prêtes. Mais qu’importe, ce n’était pas la question. Alexis s’adressa à lui le temps que son rire s’évapore :

" Bonsoir…mon… père ? C’est comme ça que je dois vous appelez non ? "

Elle lui apporta une information complémentaire, après tout il venait d’engager la conversation, elle se devait bien de l’entretenir. Qu’il se rassure néanmoins, Alexis n’était pas du genre à débiter un nombre incalculable de mot avec une personne qu’elle ne connaissait pas. Elle n’était pas dans la retenue mais plus dans l’essentiel sur fond de politesse.

" Pour tout vous avouer, c’est la première fois que je viens dans une église. J’accompagne quelqu’un. "

La vérité et pourtant après ses quelques mots elle sentait que quelque chose n’allait pas. Comme s’il se sentait mal à l’aise en sa compagnie. Avait-il comprit ? Est-il un humain aux capacités plus développées ou un être divin, un ange peut être ? Il reprit la parole, lui proposant d’aller se confesser ou bien tout autre chose mais de moins conventionnelle. Qu’entendait-il par là ? Il l’intrigua et sa curiosité la pousserait sûrement à lui demander d’être plus précis sur ce sujet. Elle imagina un tas de scène plus ou moins réalistes et parfois insolites mais elle se reprenait, histoire de ne pas sombrer dans les divagations de son esprit. Ajoutant doucement, elle ne voulait pas parler trop fort, enfin il lui semblait que c’était comme ça dans les églises. Avec la résonnance, on ne sait jamais.

" Je ne sais pas trop ce que je pourrais vous raconter en confession, mais pourquoi pas..."

Elle n’avait jamais fait ça et elle ne pensait pas avoir de péché à se faire pardonner… A moins que la liste soit trop longue en réalité pour tous les énoncer et la laver de tous ces vices. Mais cela serait peut être une façon de se libérer un peu de certaines choses. Elle repensa à son accident et au fond que seul Jason était au courant puisqu’il l’avait aidé ce soir là. Elle avait encore mal certaines nuits et elle cauchemardait souvent, revivant la scène encore et encore, c’était sans fin. Elle n’en avait parlé à personne et même avec Jason elle ne revenait pas là-dessus mais elle souffrait, elle avait toujours mal et beaucoup de ces plaies n’étaient pas guéries. Elle les cachait mais quand même, ça la pesait par moment. Mais bon qu’aurait-il pu lui dire ? Pourrait-il la juger sur d’autres sujets. Ce n’était peut être pas une bonne idée, enfin maintenant qu’elle était là… Alexis poursuivit, voulant lever le voile sur sa phrase précédente :

" Et qu’est ce que vous proposez de moins conventionnel ? "


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Mer 27 Mar - 21:04


Humain

avatar
Humain

Emploi : Prêtre
Confrérie : Nine!Nine!Nine!
Personnage sur l'avatar : Alexander Anderson

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Niveau d'étude:
Petit(e) Ami(e): Alexis P. Williams







‘‘
La voie d'Alexis fut un véritable régal, après la voie rocailleuse et ignoble de l'autre agent de dieu c'était comme recevoir une douche fraîche quand on avait marché sous le soleil pendant des heures. D'ailleurs, le vieil homme était enfermé dans le confessionnal avec l'adolescente depuis un petit moment déjà... il devait savourer chaque petit péché, chaque petite pensée malveillante. Il noterait soigneusement toutes la conversation dans un journal qu'il relirait pour jubiler devant les malheurs de la jeune enfant...qu'elle vieux pervers! Anderson s’occuperait de lui, plus tard, il avait pour l'instant d'autre préoccupation.... cette mini-jupe! Il l'enlèverait au nom de Dieu! Il réfléchit alors au questionnement de Alexis...non, décidément, il n'aimait pas qu'on le surnomme "mon père"... c'était malsain, comme s'il faisait part intégrante du concept d'inceste.

"Eh bien...non, vous pouvez m'appeler comme vous le souhaitez. Malgré tous mon nom est...

Anderson recula d'un pas, se saisissant de la main de la jeune fille au passage, lentement pour ne pas la brusquer. Il leva la main et il posa un délicat baiser sur le dos de celle-ci. Sa peau était délicieuse au toucher, comme si toute sa peau était recouverte d'un voile de soie.

"Anderson Volkmar, pour vous servir."

Lorsque le prêtre se releva, il croisa furtivement le regard de Alexis, une vague d'incompréhension s'empara de lui...c'était étrange, il ressentait deux choses à la fois. Il avait peur, il voulait s'enfuir aussi vite que possible, le plus loin possible de la demoiselle...mais en même temps il voulait replonger son regard à l'intérieur de ses deux yeux bleu pendant une éternité s'il le pouvait. Son regard était comme un océan, magnifique et dangereux à la fois. Il reprit ses esprits lorsqu'il entendit la raison de sa présence.

"Oh, vous êtes donc une honorable et serviable demoiselle."

Intéressant, il était très rares de nos jours de voir les hommes s'entraider les uns les autres, ils sont trop occupés à se taper dessus d'habitude. C'est alors qu'il réfléchit à sa dernière remarque, comment l'introduire de façon subtile? Sa prochaine phrase hein...

"Afin de recevoir le pardon du seigneur, on doit d'abord péché, n'est-ce pas?"

Anderson désigna la porte d'un confessionnal, vide, comme pour indiquer là où les deux personnages si différents allait se retrouver bientôt. L'intérieur était composé d'un siège capitonné, un velours rouge recouvrait toute la surface, des murs au plafond. On pouvait admirer quelques reliures en or dans les coins et malgré le temps le "placard a confession" n'avait rien perdue de sa beauté. Anderson sourit à son interlocutrice, sa cicatrice se tordant étrangement lorsqu'il finit sa mimique.

"Le péché de la chair semble adéquat pour une jeune femme telle que vous!"
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Jeu 28 Mar - 0:16


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘
Le prête recula d’un pas tout en saisissant la main d’Alexis. Sa poigne glissant lentement sur les doigts fins de la demoiselle. Elle ne bougea pas et le laissa dans son emprise, elle ne semblait pas surprise. Il ne lui avait pas fait violence et ne l’avait en aucuns cas offensé ou apeuré au point qu’elle se brusque et se retire. Non, elle resta là à le regarder déposer délicatement ses lèvres sur sa peau. Un frisson la parcouru sans qu’elle puisse expliquer pourquoi une tension électrique palpa la courbure de son dos, comme si sa nature religieuse se heurtait à son passé et ses origines démoniaques. Heureusement pour elle, il semblait ne rien avoir remarquer de ça. En même temps, elle ne montrait rien, concernant cette étrange sensation qui s’était dissipée dans la seconde suivante. Il se présenta, lui énonçant son nom et même son prénom. Anderson Volkmar… Ainsi elle pouvait maintenant mettre une appellation, une sonorité familière sur le visage de cet homme qui l’intriguait par sa prestance. Et puis il y avait autre chose, quelque chose de louche ou bien c’était peut être les lieux qui exerçaient cette pression sur elle. Elle ne sentait définitivement pas à sa place dans cette église. Elle se demandait encore pourquoi elle n’était pas partit en courant depuis longtemps.

La jeune fille qu’elle avait accompagnée peut être, cette dernière n’était toujours pas sortit de sa confession mais elle n’avait surement plus besoin d’Alexis. Et elle allait surement rentrer chez elle bientôt, la nuit commençant à voiler le ciel. Le firmament couvert de nuages qui ne cessait de s’assombrir par la venue des astres nocturnes. Quelque chose lui disait de ne pas trop s’attarder ici. Les yeux d’Anderson croisaient alors son regard, qu’elle figeait à sa hauteur. Le bleu qui leur était commun et pourtant si différents dans leurs profondeurs, dans leurs nuances de couleur. Elle ressentit une nouvelle fois une sorte de malaise. Pourquoi ? Elle n’arrivait pas à mettre de mots là-dessus, pourtant il restait là lui aussi. Qu’attendait-il exactement de sa personne ? Elle ne tarda pas à avoir la réponse. Il lui expliqua très calmement que pour se faire pardonner, il fallait d’abord pécher. Elle arqua un sourcil, essayant de comprendre où il voulait en venir. Drôle d’approche mais bon, la suite la laissa perplexe. Il désigna de la tête l’un des confessionnal inoccupés. Elle laissa onduler son regard vers ce dernier, remarquant le rouge velours qui tapissait l’endroit. Le tout sur liserés d’or, le bois apportant de son détail encore un peu plus de beauté. Mais elle s’en détacha en sentant qu’il allait reprendre la parole.

Elle le regarda sourire puis sa bouche se mouvait dans une proposition un peu moins chaste. Ses lèvres se courbaient dans un sourire nerveux qu’elle n’avait pas pu refréner. Elle se pencha un peu plus vers lui et ajouta :

" Monsieur Volkmar... Permettez-moi de vous demander si vous êtes bien sérieux ? Vous oseriez faire cela ici, succomber au plaisir charnel dans la maison de Dieu ? Celui que vous servez... à qui vous vous devez corps et âme… "

Elle resta penchée vers lui puis regarda à droite et à gauche. Toisant du regard les différentes personnes qui meublaient l’église, la quittant petit à petit. Elle poursuivit :

" Les prêtes ne sont pas censés faire vœux de chasteté ? "

C’était une simple interrogation, pour sa culture personnelle. Elle leva les yeux vers lui dans une sensualité qui ne le laisserait surement pas indifférent. Alexis ne savait pas encore quoi faire, elle ne s’était pas vraiment décidée sur la suite des évènements. Elle se rapprocha simplement de lui, dirigeant sa main vers son épaule, avec le temps qu’il fallait pour qu’il l’assimile. (Histoire de ne pas se prendre un hadoken dans laggle. 8D) Ses doigts se posèrent délicatement au niveau de sa clavicule. Puis elle alla lui murmurer, ses lèvres s’activant dans la proximité de son oreille et du creux de son cou pour lui dire :

" Comprenez qu’accepter si facilement n’a aucun intérêt, je ne voudrais pas être qu’une autre simple partie de jambes en l’air sur la liste de vos nombreuses conquêtes…"

Elle se redressa et se mordit légèrement la lèvre inférieure avant de se détacher de lui. Maintenant il ne restait plus qu’à savoir si Anderson rentrerait dans ce petit jeu ou s’il lâcherait l’affaire….




Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Jeu 28 Mar - 17:07


Humain

avatar
Humain

Emploi : Prêtre
Confrérie : Nine!Nine!Nine!
Personnage sur l'avatar : Alexander Anderson

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Niveau d'étude:
Petit(e) Ami(e): Alexis P. Williams







‘‘
Anderson finit son allocution et attendit la réaction de la jeune femme... ce ne fut pas exactement ce qu'il avait prévue, très loin là d'ailleurs, c'était bien mieux. Alexis haussa un sourcil lorsque Anderson fit son explication... elle ne s'attendait sûrement pas à ça. Finalement, la demoiselle sourit et Anderson ne perçut pas son ressentit actuel, cela le troubla légèrement. Il lui était aisé de deviner les sentiments des gens d'habitude, cela lui était d'ailleurs utile pour son travail... les vampires par exemple avait souvent très peur en sa présence et il chercha donc machinalement un sentiment dans le visage de Alexis... il n'y voyait rien, c'était comme si une barrière l'empêchait de voir à l'intérieur de son "coeur". Une belle énigme que cette demoiselle... une très belle énigme et il en trouverai la clef! C'est alors qu'elle se pencha légèrement vers Anderson et qu'elle...remit en doute sa sincérité... cela frustra un peu le prêtre qui fronça les sourcils, il n'aimait pas quand on le traitait de menteur.

"Allons-bon...vous penseriez que moi un agent de Dieu j'oserai faire un mensonge?Moi? Manquez de sérieux? Ce serait impardonnable! A mon avis... ce n'est pas parce que j'appartiens à Dieu que je suis contraint de lui obéir... un peu comme un fils avec son père."

Alexis resta pencher vers lui, regardant furtivement la populace quittée l'Eglise. Anderson avait totalement oubliée la présence des autres croyants... Décidément, cette Eglise ne tiendrait bientôt plus débout, que ce soit la fin du bâtiment ou le nombre de croyants en constante diminution. Il faudrait sûrement qu'il convertisse pour rendre à cette congrégation sa splendeur d'antan. Il se concentra sur sa conversation et sourit au questionnement d'Alexis, cela l'amusait un peu de voir que sa religion fut méconnue dans la région.

"Disons que je ne suis pas un prêtre comme les autres. Je suis bien plus atypique...anarchique parfois. Mais habituellement c'est le cas... mes voeux sont différents."

C'est alors que la demoiselle en mini-jupe leva les yeux vers lui, Anderson déglutit... il sentait bizarre tout d'un coup ce qui était plutôt inhabituelle. C'est alors qu'elle s'approcha et posa sa main sur l'épaule du prêtre avec délicatesse, il sentait sa main à travers sa veste et il apprécia le contact.

"Je ...enfin...je ..."

La demoiselle approcha ses douces lèvres près de son oreille, pour pouvoir lui murmurer quelque chose. Elle lui susurra quelques mots à l'oreille, Anderson pris cela comme un défi... la conquête prendrai du temps, mais il poserait son drapeau sur la mini-jupe! Alexis recula lentement et s'éloigna légèrement de Anderson. Il n'abandonnerait pas si facilement!

"Eh bien soit, je serai capable de me montrer patient... Il en faut du temps pour attendre les étoiles! Il serait d'ailleurs de bon ton que je sache le nom de celle qui illumine le plus la nuit?

Le prêtre tendit son bras a la jeune fille pour qu'elle puisse s'appuyer dessus, comme un gentleman.

"Puis-je vous proposer un verre ?"
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Jeu 28 Mar - 23:00


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘


" Je ne voulais pas vous offenser, mes excuses. "

Elle s’adressa sincèrement à lui et elle espérait qu’il le remarquerait. Il lui avoua ensuite qu’il n’était pas un prête comme les autres. Elle en avait eu un aperçu avec sa précédente proposition. Mais avait-il autre chose à cacher ? Agissait-il autrement que ses compères, avait-il d’autres responsabilités ici, pourquoi ce n’était pas lui qui avait prononcé la messe ? Que faisait-il ici ? Alexis se questionna un instant, est-il un supérieur ? Un ange pouvait aussi s’accorder de telles libertés… Mais quand même, elle n’en était pas sûre. Elle ne le lâchait pas du regard, du bleu de ses yeux dans ceux de celui qui cherchait actuellement ses mots. Elle se demanda quelle était la véritable nature de cet homme imposant et pour le moins imprévisible. La jeune femme ne savait pas ce qu’il lui réserverait mais elle ne semblait pas vouloir se détacher de lui aussi rapidement. Si certaines seraient parties en courant, Alexis voulait en savoir un peu plus sur ce personnage et répondre à sa curiosité. L’appel du danger peut être, aussi. Elle ne se voyait pas vraiment fréquenter un homme d’église. Anderson pourrait représenter une menace pour elle, qui sait s’il ne se retournerait pas contre elle en se sentant en péril à ses côtés, si éphémères soient-ils.

Peut être même qu’elle ne le reverrait jamais après cette interaction. Pourtant, il lui fit part de sa volonté, ajoutant qu’il serait se montrer patient pour arriver à son but. Bien mais que ferait-il après avoir fait tomber la mini-jupe ? La garderait-il en souvenir ? Il lui demanda subtilement de lui décliner son identité, c’est vrai que jusqu’à présent elle ne s’était pas présentée. C’est un détail qui avait son importance pour la suite. Et puis s’il voulait l’ajouter sur son tableau de chasse, c’était la moindre des choses.

" Vous pouvez m’appeler Alexis. "

Serait-il déçu de cette sonorité ? S’attendait-il à un prénom aussi doux que féminin, avec cette même sensualité qui courbait ses lèvres. Il tendit ensuite son bras vers elle, comme une invitation. Une invitation qu’il formula de vive voix. Elle laissa ses yeux glisser sur son bras puis à nouveau à hauteur de ses lunettes tout en approchant sa main. Faisait-elle une bêtise ? Il n’y avait qu’un seul moyen de le savoir. Elle prit appui sur lui, se déplaçant à ses côtés, le visage levé vers le sien l’air malicieux. Le regard joueur et la voix voluptueuse :

" Avec plaisir. "

Quelque chose la frappa après avoir accepter, ce verre, où allaient-ils le prendre ? Allaient-ils rester dans cette église dans une autre pièce toute aussi imprégnée de l’essence divine ? Elle allait finir par suffoquer, si elle arrivait à contenir pour l’instant, elle n’avait pas vraiment envie de rester entre ces murs. Alexis ne le précipita pas, elle ne voulait pas que ça paraisse trop suspect, il se poserait sûrement des questions. Non, elle poursuivit tout simplement :

" Que diriez-vous de sortir ? J’ai envie de prendre l’air et il y a des nombreux bars à quelques rues de là. "

Elle attendait sagement sa réponse, en souhaitant que ce fût aussi dans ses intentions de se détacher un peu de la maison de Dieu…




Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Dim 31 Mar - 16:33


Humain

avatar
Humain

Emploi : Prêtre
Confrérie : Nine!Nine!Nine!
Personnage sur l'avatar : Alexander Anderson

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Niveau d'étude:
Petit(e) Ami(e): Alexis P. Williams







‘‘
Anderson faisait tout de même une légère moue lorsque Alexis douta de son honnêteté. Le mensonge était à ses yeux la pire des infamies, on pouvait omettre des détails, refuser de parler de quelque chose, mais mentir...c'était autre chose! C'est alors que la demoiselle s'excusa de sa...maladresse? Le prêtre sourit en recevant cette excuse. Offenser quelqu'un était quelque chose de facile, mais on ne s'excuse qu'envers ceux qui ont une petite importance pour nous. Il devait intriguer Alexis, c'était indéniable, que cela soit son statut un peu inhabituelle ou autre chose de plus secret. Le prêtre lança alors son plus beau sourire, dévoilant une partie de ses dents blanches, il ne pouvait décemment pas en vouloir a quelqu'un d'être un peu méfiant...c'était son habitude aussi! Alexis ne lâchait pas Anderson du regard, c'était plutôt gênant...d'habitude il ne voyait que peu le visage de ses conquête...vous savez...dans le noir...avec un sac et des boules de Noël...enfin, passons. Charmé par le regard bleu de la demoiselle il leva la main et effectua un signe de croix pendant qu'il lui parlait.

"Allons bon...Comment pourrais-je vous en vouloir? Après tout, vous n'avez pas prit la fuite suite à mes actions...entreprenante. Je vous pardonne."

Alors qu'il donnait son pardon, il réfléchit légèrement à ce geste un peu particulier. Avait-il déjà vraiment pardonner? Non, jamais une seule fois, son métier ne lui donnait que peu d'occasion d'accorder la grâce de "Dieu"...le credo était simple. Il se le murmura alors dans sa barbe.

"L'innocence n'existe pas il n'y a que des degrés de culpabilité."

C'est alors que sa douce "proie" déclina son identité, permettant à Anderson d'obtenir un nouveau synonyme au mot beauté. Alexis...Alexis...la prononciation lui sembla inhabituelle. Il aimait bien cette nouvelle sonorité, cela lui semblait à la fois étranger et familier.

"Eh bien, demoiselle Alexis, ce prénom vous vas à ravir."

Alexis regarda alors le bras de Anderson quand celui-ci lui tendit. La demoiselle hésita peu de temps, mais Anderson le remarqua. Il devait lui faire peur...mais pas une peur à vous faire fuir vu son action suivante. La demoiselle posa sa main sur le bras du prêtre et le suivit alors, le dévisageant avec un air amusé. Anderson lui rendit son regard et lui répondit avec une voix enjouée.

"Tout le plaisir est pour moi."

Alors que les deux êtres marchaient tranquillement dans la chapelle, éclairé par les rayons lunaires, Anderson ressentit le besoin de sortir. Ici, il avait l'impression de se faire constamment épiée, comme si Dieu voulait voir comment son disciple allait s'en sortir. Alexis lui proposa alors de sortir, ce qui le soulagea de devoir le faire lui-même.

"Bien entendue, vos désirs sont des ordres."

Anderson se dirigea donc vers la sortie, en arrivant près de l'entrée un vilain courant d'air rentra dans la battisse, faisant frissonner la demoiselle...et soulevant également l'objet tant convoité par Anderson. Le prêtre ne fit aucune remarque, bien qu'il en profita pour admirer la vue. Il enleva son manteau et le tendit à Alexis.

"Prenez donc ceci, vous allez attraper froid sinon. Il serait vexant de vous voir rougir à cause d'un rhume plutôt qu'à mes avances!"

Alors que Anderson posait délicatement son manteau sur les épaules de son invitée, il réfléchit à sa proposition d'aller boire un verre. Il ne tenait pas très bien l'alcool malgré son gabarit, cela lui faisait peur. Alors qu'ils trouvaient finalement un bar plutôt sympathique, Anderson tira la chaise d'Alexis, l'invitant à s'asseoir. Lorsqu'elle fut assis, il prit la chaise juste en face d'elle et prit la parole.

"Vous n'essayez pas de m'enivrer d'alcool pour arriver à vos fins parfois?"
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Mar 2 Avr - 14:53


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘


Anderson accepta aussitôt ses mots envolés, de sortir de l’église. Elle n’avait même pas eu besoin d’argumenter ou de le persuader de la suivre. Elle fut heureusement qu’il soit de cet avis positif, elle n’avait pas à se justifier. Elle garda le silence et avança sagement au bras du prête. Tout en se rapprochant de la porte déjà ouverte, un coup de vent s’engouffra dans l’encadrement puis jusqu’à eux. Alexis frissonna légèrement, non pas que le froid la dérangeait, c’était autre chose. Peut être de plus mystique. Comme si Dieu lui donnait un dernier avertissement, lui imposant sa volonté. Elle ne savait pas si c’était vraiment possible, ce n’était pas un coup de vent qui la dissuaderait, mais c’était peut être un signe. La jeune femme n’était pas vraiment du genre à croire au hasard. Mais cela lui importait peu, le vent avait emporté avec lui toutes ses pensées au loin. L’homme se dévêtit de son manteau et le tendit vers elle tout en lui exposant de vive voix le pourquoi de ce geste. Le temps pour elle de lui sourire, mais pas d’accepter ou de refuser. Il avait déjà couvert ses épaules de son habit. Elle le remercia tout simplement et passa le cadre de la porte…

Elle inspira longuement l’air frais de la ruelle, elle se sentait comme délivrée de l’emprise qu’avait pu avoir le bâtiment à caractère religieux sur elle. Elle retrouvait peu à peu son aura si singulière. Regagnant en force, en puissance. Son charisme s’amplifiant, elle se sentait déjà mieux. Tellement mois affaiblie malgré le fait qu’elle soit en compagnie d’un homme d’église. Elle le regarda un instant avant de reprendre leur route à la recherche d’un bar où ils pourraient se poser. Ils parcourent quelques rues. Ils n’étaient pas loin du centre ville mais les alentours étaient plus calmes et les bars étaient tout aussi agréables. Surtout qu’ils n’étaient pas blindés et bondés d’étudiants. Finalement sur un avis commun, ils s’arrêtaient devant l’un d’entre eux. Observant son ensemble général avant d’y entrer, l’ambiance y semblait sympathique. Il tira sa chaise, l’invitant à s’asseoir. Anderson était un homme avec des manières qui étaient rares de pouvoir savourer de nos jours. Il s’installa en face d’elle. Alexis en profita pour jeter un rapide coup d’œil sur ce qui les entourait. C’était plutôt calme, il y avait quelques personnes. Il ne faisait pas trop sombre mais la luminosité ne leur éclatait pas les yeux pour autant. C’était équilibré, pile dans un juste milieu. Le tout décoré avec gout et sobriété.

Mais la voix d’Anderson parvenait jusqu’à ses oreilles et elle tourna légèrement la tête vers lui. Il avait désormais toute son attention. Il s’adressa à elle, lui demandant si elle n’utiliserait pas l’alcool pour parvenir à ses fins. Elle laissa un rire s’échapper tout en ajoutant :

" Non, voyons. Vous n’y êtes pas du tout. "

Elle lui souriait à nouveau, à vrai dire qu’aurait-elle pu faire de lui une fois saouler ? Lui soutirer des informations, oui mais sur quoi ? Mis à part sur lui….Elle voulait juste faire sa connaissance, avait-il vraiment des choses à dévoiler ? Avait-il peur de dire quelque chose qu’il ne fallait pas, ou agissait-il ainsi pour maintenir la curiosité de la demoiselle. Elle poursuivit :

" Je ne vous oblige pas à prendre de l’alcool. Vous pouvez très bien prendre un café, choisissez ce que bon vous fera plaisir. "

Elle ne savait même pas encore ce qu’elle allait commander, alcool ou non. Le serveur n’était pas encore là de toute façon, ça leur laissait un peu de temps pour se décider. Elle ne se voyait pas encore vider des shoots de vodka avec lui dans l’instant qui suivait. Peut être un peu plus tard, mais elle tenait à rester soft pour le moment. Elle croisa les jambes et lança la conversation :

" Alors, dites moi Monsieur Volkmar, ça fait longtemps que vous êtes arrivé en ville ? "

(HRP > Mes excuses, c'est pas très long mais je voulais te répondre rapidement, étant donné que je ne sais pas si je pourrais le faire demain ou après demain, vu que je connais pas encore mon emploi du temps --' En tous cas, si ça convient pas, envois-moi un mp histoire que je bidouille.)


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Mer 3 Avr - 18:47


Humain

avatar
Humain

Emploi : Prêtre
Confrérie : Nine!Nine!Nine!
Personnage sur l'avatar : Alexander Anderson

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Niveau d'étude:
Petit(e) Ami(e): Alexis P. Williams







‘‘
Et zut alors! La demoiselle ne voulait pas le forcer! Eh bien tant pis...il se forcerait tout seul! Il avait néanmoins réussit à faire sourire et rire Alexis... et comme dit le proverbe, "Femme qui rit a moitié dans ton lit"...Malheureusement, Anderson ne pourrait jamais choisir une moitié! Il voulait Alexis en entier! La demoiselle l'invita à prendre un café, c'était louable de sa part de prendre en compte sa remarque avec tant de tact. Eh bien soit, il saurait en tenir compte! Alors qu'il allait répondre à l'interrogation de Alexis, un serveur passa à côté de la table et Anderson leva la main en l'interpellant.

"Garçon!"

Le serveur passa à côté de Anderson en lui jetant un regard méchant et il disparut dans les cuisines...intolérable! Inadmissible! Blasphématoire!

"Une petite minute, ce rustre ne semble pas nous avoir vue. Je reviens."

Le prêtre se leva lentement et partit à la poursuite du goujat qui avait osé l'ignorer. S'il y avait quelque chose que Anderson n'aimait pas, c'était faire attendre les autres et ce serveur allait vite s'en rendre compte. Le serveur ressortit de la cuisine et n'eut même pas le temps de faire deux pas que Anderson le saisit par le col et le traîna au toilette avec lui. Alors qu'il soulevait aisément le jeune freluquet du bout des bras en l'agrippant bien par le col, celui-ci commence à transpirer fortement, bégayer...avoir peur. C'est dans ces petits moments que la vie vaut la peine d'être vécus, sentir celle d'autrui écraser par la sienne. Anderson ricana dans sa barbe de façon effrayante. Le serveur ne pouvait qu'imaginer la merde dans laquelle il s'était fourré et il se pissa dessus de peur...littéralement. Anderson resserra sa poigne sur sa future victime et commença son allocution.

"Alors comme ça on m'ignore? On OSE faire attendre une jeune demoiselle?"

"Mais monsieur je..."

Là! C'est le moment parfait, la jouissance d'être en vie! Chaque parcelle de votre corps bas comme un coeur, vous ressentez tous au ralentit, vous voyez tous au ralentit, mais vous appréciez chaque moment plus longtemps. Vos mains s'agrippent encore plus fort que ce dont vous êtes capable, votre front s'approche lentement, très lentement vers sa cible et votre ennemi n'a même pas la présence d'esprit de s'en rendre compte, car c'est vous le DIEU en cet instant! Vous allez détruire et crée! Détruire un visage et en créer un autre! Détruire la beauté pour la rendre parfaite! Le front de Anderson percuta le nez du serveur de pleins fouets et son nez se tordit ,comme la perche d'un sauteur olympique, pendant une durée infinitésimale. Sauf que contrairement à la perche, il se brisa en deux. Deux grandes cascades de sang s'écoulèrent du nez, ricochant sur chaque imperfection du visage, comme une rivière suivant son lit après une période de sécheresse. Des larmes commencèrent à couler du visage, mélangeant les deux fluides dans une arabesques de couleur...bordel! C'est beau! Tellement beau! Anderson se mit aussitôt à pleurer également devant tant de magnificence! Ne voulant pas alerter le reste de la salle il enchaîne directement sur le mouvement suivant qui aurait pour but d'assommer la cible pour le reste de la nuit. D'un geste souple il lâcha le col de l'homme, qui se retrouva donc en l'air. Le temps étant toujours en ralentissement pour le plaisir de l'instant, l'homme semblait comme lévite au-dessus du sol pendant que la main droite de Anderson remontait lentement et inexorablement vers la tempe gauche. Impact dans 10, 9, 8...ah! Plus que 3 seconde finalement, la main accélère! Vous savez qu'un coup de poing va en moyenne a 400 Km/h? Vous imaginez vous mangez un mur en béton qui viens vers vous a 400 Km/h ?Non? Bas bientôt vous aurez un serveur pour vous racontez une anecdote dessus. Tiens, avec mon explication il ne reste plus que une seconde...c'est fou ce qu'on peut foutre avec une seconde, ça représente tellement et si peu. Et voilà! Le coup de poing arrive au but! Dans un craquement assez monstrueux on peux sentir chaque phalange de la main de Anderson s'emboîte dans une parfaite harmonie et le cerveau du serveur gigoté comme une balle rebondissant.

Le moment est fini, vous redevenez humain et plus ne sera jamais pareil, vous venez de goûter au pouvoir ultime. Vous étiez dieu et maintenant vous n'êtes plus rien! Retour a la normale donc. Anderson jouit encore de cet instant parfait, le serveur est à terre, inconscient. Pour ne pas éveillez les soupçons, Anderson prendre son nouvel ami et lui met la tête la première dans les toilettes avant de refermer la porte. Ainsi positionner, le sang s'écoulera dans la cuvette ce qui ne tachera pas le sol. Il en profite pour se saisir du papier toilette et pour nettoyer le sol, voilà, parfait! Il ne reste aucune trace. Le prêtre se regarde dans le miroir et se refait une "beauté" avant de repartir dans la salle. Durée de l'action? Deux minutes et encore! Je remettait mon bouton de manchette en place.


"Qu'est-ce-qu'il faut pas faire pour une soirée parfaite."

Le prêtre ressort des toilettes et se dirige maintenant vers le comptoir et il interpelle le barman qui vient directement vers lui...Enfin quelqu'un de compréhensible et d'aimable!

"On est à la table juste là, je voudrai commander des boissons."

"Qu'est-ce-que je vous sers Monsieur?"

Anderson sortit son portefeuille et déposa sa carte bleue sur le comptoir en bois. Une croix de jésus était imprimée dessus et c'était quand même la classe!

"Je prends la carte."

En laissant le barman ainsi, bouche bée, le prêtre repartit vers sa table. Il arriva près de sa camarade et lui sourit. Il était de bonne humeur ce soir, sinon il aurait tué le serveur, et il allait le montrer. Anderson se rassit lentement profitant de sa position en hauteur pour admirer les jambes croisées d'Alexis...il aimait bien les collants noirs aussi. En arrivant à sa position finale (et initiale vu qu'il vient d'içi!) Anderson se permit de replonger son regard dans celui de son interlocutrice.

"Veuillez excuser cette attente interminable, je me suis permis de prendre les commandes. Pour vous répondre, je suis arrivée ici il y a peine une semaine. C'est une ville plutôt...agréable, tout du moins vu ses habitantes. Mais rassurez vous, aucune ne vous arrive à la cheville! Si je suis ici c'est pour..."

Alors qu'il allait continuer sa phrase, Anderson se ravisa. Son regard se perdit dans le vide le temps qu'il trouve une excuse valable. Guerre Extraterrestre? Non. Invasion de cafard dans l'Église? Non! Troue dans la couche d'ozone? Non et NON! Il lui était impossible de trouver une raison valable. S'il disait venir pour remplacer le prêtre actuel cela serait soupçonneux, l'ancien étant en parfaite santé. Non, il allait devoir dire la vérité en la cachant.

"...Disons que c'est top secret."
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Mer 3 Avr - 19:53


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘


Alexis replaça délicatement une mèche de ses cheveux qui ondulait sur son épaule, elle ne se soucia pas vraiment du serveur qui vaquait dans la salle du bar. Quoi qu’il en soit ce dernier ne semblait pas vouloir se mettre au travail. Alors qu’Anderson l’interpella comme il se devait, il lui jeta un regard assez odieux, méprisant et s’empressa d’aller se réfugier dans les cuisines. C’était un comportement assez étrange, la jeune femme arqua un sourcil devant une telle attitude qu’elle ne comprenait pas. Elle laissa ses yeux de biche rouler vers ceux du prête dont l’expression du visage avait changé. Alexis était prête à se lever et aller chercher le serveur en cuisines mais elle n’eut même pas le temps de bouger sa chaise qu’Anderson prit le relai. Lui demandant une petite minute, elle hocha la tête sagement pour lui montrer son approbation. Il se leva alors, déployant toute sa carrure devant les traits fins de la jeune femme. Elle ne le quitta pas du regard, le laissant aller à la poursuite du serveur. Mais son attention fut altérée en sentant son portable vibrée dans sa poche. Elle détourna alors la tête, ne voyant pas la scène qui se dessinait un peu plus loin. Elle ne vit donc pas Anderson qui attrapait ledit serveur par le sol avant de l’entrainer plus loin. Elle sortit son téléphone de sa poche pour y lire un message.

Ce message en soit n’avait pas grande importance et d’ailleurs elle y répondit rapidement et brièvement. Elle redoutait un peu que son téléphone vibre toute la soirée, après tout elle était sortit, passant une soirée à l’extérieur de la Shaded Academy sans avoir prévenu personne. Elle envoyait donc dans la foulée un autre message pour avertir la bonne personne de son absence (cette dernière transmettrait l’information), évitant ainsi d’être dérangée. Sauf si elle tombait sur quelqu’un qu’elle connaissait, elle serait moins tranquille. Mais pour le moment, ça allait. Elle rangea l’objet puis elle plaça ses coudes sur la table et croisa ses mains. Entremêlant ses doigts, elle s’en servit ensuite comme appui pour poser sa tête. C’est à cet instant qu’Anderson refaisait son entrée. Elle ne savait pas s’il avait abandonné sa conquête de la mini-jupe ou si cette dernière lui était toujours en tête mais il se replaça auprès d’elle. Alexis lui lança un sourire, avant de se rendre compte qu’elle avait toujours son manteau sur les épaules. Elle l’enleva avec douceur et soin pour ensuite l’apposer sur le dossier de la chaise. Le prête plongea son regard dans le sien, Alexis qui ne bougea pas d’un millimètre, et le contempla en silence.

Il prit alors la parole, s’excusant pour de l’attente. Il avait même passé commande. Elle ne savait pas encore ce qu’il avait choisit mais elle ne tarderait pas à le découvrir. Il répondit dans un second temps à sa question précédente. Le prête était arrivé en ville il y a une semaine, elle avait donc vu juste. Mais l’homme laissa sa phrase en suspens. Une fois de plus il piqua sa curiosité à vif. Cependant ses prunelles se stoppèrent dans le vide, il semblait chercher ses mots…

" Top secret ? Vraiment ? "

Reprit-elle après quelques secondes, son regard se figeant à sa hauteur. Le barman arriva tenant un premier plateau avec plusieurs verres, de différentes couleurs et de diverses formes. Il les posa un à un en énumérant le nom des cocktails avant d’y déposer des verres d’alcool pur, vodka, whisky... Le tout commençait à bien meubler la table. Il s’excusa avant les rejoindre à nouveau avec des cafés, nature, caramel etc… Alexis observa la table se remplir, le barman se stoppa et ajouta que s’ils désiraient la suite ils n’avaient qu’à lui faire signe. La jeune femme comprit alors qu’Anderson avait commandé toute la carte, ni plus, ni moins. Si cela la surprenait de la part d’un prête, l’idée ne lui déplaisait pas du tout. C’était même tout à fait dans son genre, elle sembla amusée par la situation. Alexis alterna son regard entre Anderson et les verres. Finalement, elle se décida à prendre l’un d’eux, contenant un liquide bleuté. Elle saisissait la paille entre ses doigts avant de la porter à sa bouche. C’était plutôt bon, mais très léger en alcool. Après cette gorgée, elle s’adressa de nouveau à lui :

" Vous me surprenez, mais on peut dire que vous avez bon gout niveau choix, nous en avons l’embarras pour le coup. "

Ses doigts s’agitaient autour des différents verres, elle en désigna un de couleur rosée en poursuivant :

" Celui-ci peut être, à moins que vous préfériez rester classique avec ce beau verre de whisky, ou alors vous pouvez jouer la carte de la prudence avec un café… "

Elle lui lança un nouveau sourire, tout en sirotant son cocktail. Mais elle reprenait un peu plus sérieusement, de façon assez directe :

" Quel genre de secret cachez vous Monsieur Volkmar ? "



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Mer 3 Avr - 21:04


Humain

avatar
Humain

Emploi : Prêtre
Confrérie : Nine!Nine!Nine!
Personnage sur l'avatar : Alexander Anderson

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Niveau d'étude:
Petit(e) Ami(e): Alexis P. Williams







‘‘
Alexis exprima son étonnement suite à la dernière déclaration de Anderson...et c'était tout à fait naturel. Qui? QUI oserait croire qu'un prêtre agent secret du Vatican existe? Personne de sensé, je peux vous l'assurer. Et pourtant la demoiselle ne se moquait pas lui, elle était surprise, mais pas moqueuse. C'était...gentil! Dans sa vie faite de voyages et d'actions, Anderson n'avait jamais vraiment le temps de discuter. Il avait eu des amis une fois...ça c'était plutôt mal finit quand il avait dî les exterminer un par un sous prétexte qu'ils étaient des vampires...mais passons, concentrons nous sur la conversation. Anderson se permit d'infirmer les doutes d'Alexis.

"Vraiment!Vraiment!"

Le Prêtre se pencha alors sur la table, faisant mine d'être discret avec sa stature. Il mit la main en entonnoir devant sa bouche pour chuchoter à Alexis. La scène était plutôt amusante, un géant penché sur une petite table...très discrete!

"C'est moi Bond...James Bond."

Anderson recula pour éviter d'effrayer Alexis avec son rire. En effet, le géant s'amusait plutôt bien avec cette petite boutade. C'est alors qu'il allait continuer plus sérieusement que le barman arriva avec son chargement. Un arc-en-ciel de boissons finit par meubler la table. C'était comme si Anderson avait explosé plusieurs paquets de bonbon sur la table, des choses appétissantes partout! Alexis semblait à la fois amusée et heureuse...ce qui rendit Anderson heureux et amusé. Alors que la demoiselle choisissait un verre. Anderson se retrouva perdue dans le méandre chromatique de la table...C'est alors qu'Alexis pris la parole, complimentant l'action du Prêtre.

"Je vous remercie, mais vous m'inspirez beaucoup je dois dire. "

La jeune demoiselle c'était emparée un cocktail bleu, surement très appétissant d'ailleurs. Anderson repartit en chasse, hésitant entre telle ou telle odeur, couleur ou instinct. C'était un horrible bonheur finalement, trop de choix avait rendue le choix impossible et Anderson commença à paniquer en passant frénétiquement sa main de verre en verre. C'est alors qu'une héroïne vient à Anderson. Alexis lui désignait des choix, lui réduisant la gamme et lui permettant finalement d'en désigner un. Une petite phrase le titilla néanmoins...la prudence? Lui prudent? C'était un défi!

"Voyons...j'adore vivre dangereusement!"

Anderson se saisit aussitôt du verre de Whisky et d'un café caramel. Il mélangea les deux liquide et commença a siroté son Irish Coffee. En y réfléchissant plus sérieusement...Anderson venait de tomber dans un piège, un piège en réglisse, un de ses piges qui vous attire inexorablement. Il ne voulait pas spécialement boire, mais s'il avait refusé il serait surement passer pour un mou, un lâche...un prêtre normal quoi! Il sentait d'ailleurs l'alcool lui monter au cerveau de façon alarmantes. Comme dit avant, le prêtre ne tenait pas l'alcool... Et la demoiselle profita de l'ouverture, s'engouffrant la brèche! Il écouta attentivement sa question, tous en sirotant calmement en essayant de garder son sang-froid. C'est moi ou il fait chaud par ici? Alors que la demoiselle venait de finir sa phrase, Anderson déboutonna le premier bouton de sa chemise. Curieuse, un peu trop curieuse...c'était plutôt mauvais pour le prêtre qui avait beaucoup de choses à cachés. Il lui fallait garder ses secrets, c'était les ordres. Et pourtant...il sentait qu'il pouvait se confier, a tout moment, a la jeune femme. Le prêtre finit son café d'une traite et se jeta sur l'autre boisson désigné par sa camarade, un Cocktail rose. En sirotant avec la paille il savoura le délice alcoolisé. L'alcool était très fort dans ce cocktail, mais le sucre des fruits accentués tellement son goût que Anderson ne le remarqua même pas. Il enleva la paille de sa bouche et commença sa réponse en essayant de ne pas faire d'action irréfléchie.

"Pleins de secrets...des choses que vous n'imagineriez même pas, d'autres que même moi je trouve encore inconcevable. Je pourrais vous en parler bien sûr, mais cela ferait de moi un parjure. De mon statut une certaine liberté d'acte est autorisé comme vous pouvez le constater...mais trahir les secrets? Non, ça je n'ai pas le droit."

Anderson remarqua alors que la conversation ne tournait qu'autour de lui depuis le début...c'était très impolie de sa part! La demoiselle devrait être le centre de toute l'attention! Le centre de l'univers! De la galaxie! Huuuuuum! Qu'il est bon ce cocktail! Anderson se retint de lâcher un "hips" d'ivresse et commença son "interrogatoire".

"Et vous? Qui êtes-vous donc vraiment Alexis? Je suis sûr que vous êtes très intéressante!"
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Ven 5 Avr - 19:45


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘


Malheureusement pour Alexis, Anderson semblait être très attaché à la notion de garder un secret…secret justement. Mais elle le comprenait, elle aussi était très liée à cette notion qui la protégeait. Elle haussa doucement les épaules sans pour autant avoir renoncer. Elle n’était pas une personne qui se décourageait facilement. Non, c’était une jeune femme déterminée voir même un peu têtue quand elle le voulait. Sa volonté n’avait d’égale, si ce n’est peut être au mystère qui planait sur la prête. Elle savait qu’elle jouait avec le feu, mais après tout c’était dans son tempérament. Elle le fixa toujours, ses yeux à la hauteur du bleu de ceux d’Anderson, elle comptait bien montrer toute l’ampleur et l’emprise qu’elle pourrait avoir sur lui. Même si elle ne savait pas encore jusqu’où elle irait ce soir. Elle écouta attentivement en se disant qu’elle devrait à un moment ou à un autre, se décider de ce qu’elle ferait de lui ce soir. La paille toujours entre les lèvres, elle sirotait tranquillement son cocktail qui diminuait au fur et à mesure des secondes. Mais elle libéra l’objet pour s’adresser à Anderson :

" C’est dommage, mais peut être que vous avez des histoires un peu moins secrètes à me raconter ? Je serais ravie de les entendre. "

Alexis remarqua assez facilement et rapidement qu’il ne devait pas très bien tenir l’alcool. Elle ne fit aucunes remarques sur le sujet, mais ça l’amusait de le voir changer gorgées après gorgées. Elle se demandait si elle ne finirait pas la soirée à la raccompagner jusqu’à l’église ou bien dans son logement. C’est vrai qu’elle ignorait s’il habitait à l’intérieur de la maison de Dieu ou non, c’était une bonne question qu’elle se posait là. Mais elle n’avait pas le temps de s’y attarder que le prête déviait agilement la conversation. Elle souriait à nouveau, son verre était bientôt vide, elle avait choisit de le terminer avant de lui répondre. Elle aimait ce gout sucrée qui s’accrochait sur ses douces lèvres. Qu’allait-elle bien pouvoir lui raconter ? Elle essayait de gagner du temps pour elle-même à savoir ce qu’elle voudrait lui lancer comme informations sur sa personne. Ce n’était pas souvent qu’elle se retrouvait dans ce genre de situation. Pour tout dire Alexis n’aimait pas parler d’elle, d’ailleurs elle ne le faisait que rarement, les autres faisaient ça beaucoup mieux qu’elle. Et puis ça l’arrangeait tellement.

Son regard se posait sur le dédale de verres qui jonçaient le bois, la table était vraiment bien remplie mais il en faudrait plus pour la mettre au tapis. Tout en observant le reste des boissons qui s’offraient à elle, elle ajouta :

" Oh, intéressante, je ne sais pas. Je suis juste étudiante à la Shaded Academy et puis… "

Elle se stoppa en route, trouvant ce qu’elle voulait. Elle tirait vers elle un autre grand verre. Mais cette fois-ci il contenait un liquide de couleur rouge. Elle y gouta, ce n’était pas mauvais, ni moins bon que le précédent. Elle regarda la boisson avec attention, captée par son coloris. Avant de reprendre sa phrase, là encore ses iris retournaient vers Anderson avec une expression malicieuse. Elle se demandait à quoi il pensait, et comment il s’imaginait cette fin de soirée… La mini-jupe surement. Elle décroisa les jambes à ce propos. Les tendant de toute leur longueur sous la table, ses talons arrivant presque au niveau des chaussures du prête.

" Dites-moi plutôt ce que vous voulez savoir, ça serait plus simple. "

Pour le coup, ça lui semblait judicieux. Est-ce que ça l’était vraiment ? Rien n’était sûr. Cependant, elle tenait à mettre quelque chose au clair, elle poursuivit :

" Mais si je vous parle de moi, vous devez aussi me parler de vous. Vous comprenez, c’est donnant donnant… "



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Ven 5 Avr - 21:41


Humain

avatar
Humain

Emploi : Prêtre
Confrérie : Nine!Nine!Nine!
Personnage sur l'avatar : Alexander Anderson

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Niveau d'étude:
Petit(e) Ami(e): Alexis P. Williams







‘‘
L'interrogatoire venait de commencer! Anderson allait enfin pouvoir connaître sa future conquête...et si possible lui faire une bataille de Waterloo sous la mini-jupe! Alexis ne lâchait pas les yeux de Anderson du regard et vice versa, Anderson trouvait cela amusant, il avait vraiment l'impression de nager dans l'océan. Alors que la demoiselle semblait vouloir répondre elle entreprit de finir son verre avant et Anderson fit de même de façon machinale. Cette façon de pincer la paille avec ses lèvres donnait à Alexis un air très sensuel...limite excitant. Pour calmer ses ardeurs le prêtre se jeta sur un cocktail remplie de glaçon qu'il entama avant de répondre.

"Ah vrai dire je...HIPS...excusez-moi, un léger hoquet."

Alexis était de plus en plus souriante...à moins que Anderson soit de plus en plus ivre. La fine couche de sucre sur les lèvres d'Alexis reflétaient la lumière comme un bonbon sucré...Anderson avait irrésistiblement envie d'en croquer un bout, mais il se retint quand il entendit la provenance de la jeune femme...Shaded? Comme si un changement de personne eux lieux son faciès changea et il retrouva son sérieux...il en oublie même son ivresse pendant un court instant.

"A la Shaded Académie? Sériez vous...non, je l'aurai discerner."

C'est alors que Alexis tendit les jambes, Anderson pouvait ressentir la proximité de ses deux adorables extrémités et il revint donc vers des préoccupations plus primaires. C'est alors que la demoiselle s'interrogea sur ce qu'elle avait d'intéressante! Curieuse idée, toutes les femmes sont par définitions intéressantes.

"Je veux tout savoir voyons! Je suis sûr que la moindre once de votre personnalité est intéressante."

Alexis n'arrêtait pas de sourire ce soir pour le plus grand plaisir de Anderson. Il avait vu des milliers de personnes, mais rarement un visage si bien fait. La porteuse de la mini-jupe suprême lui proposa un marché...elle parlerait s'il parlait. Cela lui était malheureusement impossible, il avait promis et ses promesses étaient indestructibles...jusqu'à sa mort .

"Oui je comprends tout à fait, mais..."

Alors qu'il allait commencer son explication, Anderson remarqua un scintillement derrière Alexis. Au début, il ne pensa qu'à un serveur transportant un quelconque objet, mais il entendit alors un sifflement, caractéristique d'un objet fendant l'air. Le prêtre ne réfléchit pas une seule seconde, préférant passer pour un fou que de prendre le risque. Anderson se leva avec une rapidité époustouflante, pris Alexis de la main droite et la table de la main gauche. Il tira Alexis vers son torse, l'enroulant avec son bras et faisant bouclier de son corps. Avec sa main gauche il souleva la table en même temps et la renversa sur le sol de façon à obtenir une protection satisfaisante. Le couteau de cuisine s'enfonça profondément dans la table, passant même au travers. Anderson avait vu juste, quelqu'un voulait tuer la douce Alexis...il ignorait pourquoi et il ne voulait pas savoir, l'assassin mourrait avant d'avoir le temps de parler de toute façon. Anderson regarda alors ce qui osait gâcher sa soirée...c'était vachement grand quand même. Le prêtre, toujours en tenant Alexis contre lui, la déplace délicatement derrière la table pour qu'elle n'ait pas à subir le moindre désagrément lors de la prochaine bataille.

"Décidément, cette nuit me réserve bien des surprises...excusez-moi Mademoiselle pour le désagrément, je dois m'occuper de Monsieur...ce ne sera pas long."

Le prêtre lâcha Alexis, la laissant à l'abri. Il récupéra son Manteau, qu'il enfila lentement sur ses épaules. Anderson sortit un chapeau noir de la poche intérieure et l'installa sur sa tête...voilà, il était prés. Ce n'était pas si différent de n'importe quel métier, vous avez un travail, un uniforme et des méthodes. Alors qu'il se retournait pour faire face à son adversaire, Anderson reconnut l'agresseur...le serveur! Ce n'était donc pas à lui qu'il jetait des regards, mais à Alexis! Qu'importe, Anderson reconnut immédiatement la race de l'individu en face de lui...sauf qu'il était beaucoup trop gros! Le vampire était plus grand que Anderson, plus musclés, de la mixture verte lui sortait de la bouche et ses yeux étaient injecté de sang. Sûrement une drogue de combat...Le monstre vociféra alors des menaces, pensant qu'il impressionnerait sûrement le prêtre qui ne broncha même pas.

"Écarte toi, Agent de Dieu! ELLE EST A MOI!"

"Anderson Volkmar, Chevalier de la Sainte Inquisition."

Anderson remit ses lunettes en place d'un léger geste, avec la paumes de sa main. Il ouvrit alors son manteau d'un mouvement de bras, celui-ci semblait ondulé comme s'il était porté par du vent. Le prêtre plongea la main dans les ténèbres de son vêtement pour en sortir une lame scintillante. L'épée était d'une grande qualité, en argent, datant de l'antiquité à en croire la date inscrite sur la lame en chiffre romain, un pommeau d'or simple ornais la poigne de la lame. On pouvait lire le credo de Anderson sur le plat de la lame. Anderson pris donc l'arme dans sa main droite et pointa le vampire du bout de celle-ci.

"Qu'elle est ton nom...que je sache qui je vais tuer?"

Le prêtre attendit à peine quelque seconde et le monstre ne répondit pas. Il sauta d'un bond pour foncer sur le chasseur à une vitesse fulgurante pour sa taille. Le monstre envoya sa main gauche vers Anderson qui envoya son arme parée le coup. Les ongles du Vampires était dur comme l'acier a en jugé par le tintement qui résultat de la parade. Qu'importe, Anderson avait plus d'un tour dans son sac. Il regarda son adversaire dans les yeux pendant qu'il bloquait encore la main du monstre. Ses lunettes reflétaitent la lumière de la pièce ce qui lui cachait les yeux.

"Je me doutait bien de ta réponse...Soit, que la danse commence."


Dernière édition par Anderson Volkmar le Lun 22 Avr - 12:18, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Lun 8 Avr - 12:47


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘


Alors qu’Anderson reprenait la parole, Alexis sentit que quelque chose n’allait pas. Ça ne venait pas de lui, mais elle chercha d’où venait cette étrange impression qui l’emprisonnait, essayant de ne rien laisser paraître face à l’homme qui lui faisait la conversation. Son regard se faisait furtif, balayant l’ensemble de la pièce de ses yeux enrobés non plus de curiosité mais d’un sentiment de captivité. Dont elle voulait se défaire mais pour ça il fallait en trouver la source, même si les mots du prête parvenait encore ses oreilles, les sons se faisaient de plus en plus vagues. Son attention se maintenait difficilement pour lui. Et elle n’eut même pas le temps de lancer un regard par dessus son épaule qu’Anderson la tira vers lui. La plaquant contre son torse avant de renverser la table pour s’en servir de bouclier. Elle resta là, docilement, alors que tous les verres se fracassaient sur le sol dans une pluie de scintillements dangereux. Elle baissa la tête, sa mâchoire se crispa, elle avait parfaitement comprit que ce qui était en train de se passer. Anderson la plaça délicatement derrière la table en bois qui avait arrêté le couteau de cuisine. Une arme ridicule qui ne méritait même pas de la tuer vu son degré d’importance. Elle laissa le prête agir pour le moment, après tout, elle ne voyait pas encore ce qu’elle ferait pour se sortir de là.

La panique gagnant le peu de personnes qui étaient de le bar. La majorité de ceux-ci s’étaient levés dans un cri d’angoisse avant d’accourir vers la sortie dans un mouvement général de panique. Le barman s’était replié derrière son bar et s’y cachait toujours. La salle s’était vidée et c’était sûrement mieux comme ça. Anderson remettait son manteau sur ses épaules avant d’y extraire un chapeau qu’il posait sur le haut de sa tête. Alexis n’était plus derrière la protection improvisée d’Anderson mais bien à côté en train d’observer sagement la scène qui se déroulait devant elle. Le vampire avait muté en une sorte de créature qui ressemblait plus à une goule qu’autre chose, il semblait cependant d’une force élevée malgré un rang qui devait être faible. Sûrement un transformé par morsure, probablement un serviteur d’une grande famille vampirique qui ne voulait pas se salir les mains ou encore qui voulait rester anonyme pour éviter les représailles. Ou bien les deux. Blesser Alexis pouvait entrainer la peine capitale, une mort certaine donnée par un membre de la famille Kagan. Alors la tuer, c’était prendre le risque que la famille Kagan décime tout le clan responsable. Elle ne savait pas encore quelle attitude avoir, Anderson lui demanderait peut être des explications sur tout ça. Pourquoi voudrait-on tuer une simple étudiante ? Elle pourrait jouer l’incrédule, surprise. Mais ça la gênait de faire ça à Anderson.

Elle n’était pas du genre à mentir mais elle allait devoir le faire. Surtout quand il énonça son identité tout en sortant de son manteau une épée… Chevalier de la Sainte Inquisition… Ses mots la frappaient avec une telle violence. Comme projetée dans son passée, elle se rappelait des jours où son père lui parlait de ce genre de personnage. Ces personnes d’église qui traquaient et chassaient les vampires, les monstres. Anderson faisaient-ils vraiment partis d’eux ? Elle ne pourrait pas lui reprocher ou même lui faire remarquer qu’elle savait ce qu’il était car sinon il se douterait de quelque chose. Comment une jeune fille qui avait dit qu’elle n’avait jamais mit les pieds dans une église, qui avouer qu’elle ne connaissait rien à la vie d’un prête, pourrait-elle connaître les agissements, l’existence de la Sainte Inquisition ? Elle se trouvait dans une situation délicate, trop peut être, il était encore temps de fuir… Mais ça ne lui ressemblait pas, elle ne pouvait pas laisser Anderson seul. Mais qu’allait-elle bien pouvoir faire ? S’imposer entre eux ? Impossible, elle devait trouver un moyen de se débarrasser de ce vampire au plus vite. Mais pouvait-elle tuer aussi facilement devant le prête ? Elle n’avait pas le choix, elle posa ses doigts sur le manche du couteau avant d’extraire ce dernier d’un coup sec.

Anderson tenta de connaître le nom de l’agresseur mais ce fut en vain, le vampire resta muet avant de se jeter sur le prête. Les ongles acérés de la bête para le coup de lame. Les deux adversaires ne se lâchaient plus du regard, exerçant une sorte pression l’un sur l’autre. C’était le meilleur moment pour agir, Alexis s’avança silencieusement vers eux. Elle se glissa dans l’ombre d’Anderson, son bras longeait le sien pour y planter le couteau dans la poitrine du monstre, en plein cœur même. Celui-ci baissa la tête, les prunelles remplient d’incompréhension, le sang commençait à couler de sa bouche. Elle avait bien visé, il cracha son liquide vital alors que ses ongles se détachaient de l’épée dans un bruit strident. Les bras le long du corps, il eut un mouvement de recul, la jeune femme enfonça encore un peu plus la lame avant de lâcher le manche. Elle vint ensuite se poster aux côtés d’Anderson, observant le vampire avec un air impitoyable, les traits de son visage ne laissant passer aucunes émotions, le regard sévère, dur et froid. Il tomba à genoux, Alexis fit quelques pas vers lui. Elle le surplomba de toute sa puissance, son aura s’assombrissant avec lourdeur sur lui. L’air semblait se glacer autour d’eux, le corps de son ennemi se renversa vers l’avant, inerte. Il était mort, ça ne faisait aucun doute, prouvant la faiblesse de ce vampire.

Elle n’en oublia pas la présence d’Anderson, comment aurait-elle pu ? Comment pourrait-elle rattraper le coup et se sortir de là avec un cadavre sur les bras et un barman choqué et figé derrière son comptoir. Plus un Chevalier de la Sainte Inquisition. Le plus simple aurait été de tout faire bruler mais ce n’était pas envisageable. Le pire dans tout ça, c’est qu’elle sentait l’ascendance de ses origines vampiriques grandir en elle. Le seul moyen de s’en défaire, c’était de s’éloigner de tout ça. Mais elle avait encore beaucoup à faire, se débarrasser du corps, s’occuper de l’homme au bar, elle pouvait peut être compter sur Anderson, après tout, c’était son métier même si elle faisait comme si elle n’en savait rien. Elle se retourna vers lui en expirant longuement l’air qu’elle avait emprisonné dans ses poumons. Elle essuya du revers de sa main les taches de sang sur sa joue, puis elle lui demanda calmement :

" Est-ce que vous allez bien ? "



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Mar 9 Avr - 20:34


Humain

avatar
Humain

Emploi : Prêtre
Confrérie : Nine!Nine!Nine!
Personnage sur l'avatar : Alexander Anderson

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Niveau d'étude:
Petit(e) Ami(e): Alexis P. Williams







‘‘
Anderson regardait son adversaire dans les yeux pendant l’épreuve de force que s’imposaient les deux combattants. Le vampire n’avait pas l’air bien dangereux, il semblait même plutôt faible si on oubliait la drogue de combat. Un long filet de bave coulait le long de sa langue pendante et il se prolongeant sur l’épée sainte d’Anderson. L’abomination faiblissait de seconde en seconde et Anderson profitait de l’énervement de son adversaire pour le prendre par surprise…il était en train de sortir une dague de son manteau avec son autre main. La frappe serait si rapide que le monstre n’aurait même pas le temps de s’en rendre compte.

Anderson ressentit alors un léger froissement de son manteau…comme si quelqu’un…non ! Quelqu’un se glissait vraiment à côté de lui ! Le couteau d’Alexis se planta dans le cœur de la bête, ne lui laissant même pas le temps de réagir…ce qui semblait le plus gênant pour Anderson se fut le fait qu’il n’avait pas ressenti la présence de la demoiselle dans son dos. Le monstre lança un regard d’incompréhension au prêtre…lui non plus n’avait rien vu venir ! Il baissa la tête en crachant du sang par la bouche et son bras lâcha l’arme d’Anderson. Le monstre voulut alors reculer mais Alexis lui planta son arme encore plus profondément…de sang froid ! Le monstre tomba à genoux et Alexis s’avança, observant son œuvre du début à la fin sans même montré une émotion…Anderson tremblait sans s’en rendre compte, il voulait lever sa main et en finir une bonne fois pour toute avec cette fille ! Elle était monstrueuse, ça ne faisait aucun doute, il sentait l’aura avec conviction désormais ! C’est alors que le monstre tomba, inerte…belle et bien mort cette fois-ci. L’aura ténébreuse qui enveloppait Alexis disparue peu à peu pour relaisser place à une chose…humaine. L’instinct de Anderson lui disait de frapper maintenant, tant qu’il en était encore capable…mais son cœur retint sa lame, il ne pouvait tout simplement pas !

La charmante demoiselle se retourna vers son preux chevalier en soupirant. Tout en s’essuyant le sang sur sa joue elle questionna calmement Anderson…pourquoi ne pouvait-il pas frapper ? La peur ? L’amour ? Autre chose de plus profond ? Le prêtre ne réfléchit pas…il allait agir ! Il c’était souvent retrouver en pareille situation et il savait exactement quoi faire. Le chevalier inquisiteur rangea son épée et sortit une arbalète des ténèbres de son vêtement. Il escorta Alexis dehors, sans un mot, pour éviter qu’elle n’assiste à la scène.

Le barman semblait sortir de derrière le comptoir pour demander une explication et Anderson réagit comme il le devait, un carreau en plein front. Anderson tira alors sur l’ampoule au plafond, désactivant la source de lumière. Le prêtre se dirigea vers la porte qu’il verrouilla en silence…personne n’entre, personne ne sort. C’est alors que l’exécution débuta, Anderson décapita le cadavre du vampire au sol par précaution et il commença a tiré en rafale sur le personnelle et les clients. Il en fut ainsi pour chaque témoin, homme, femme et enfant compris. L’inquisition était secrète, peu importe le nombre de victime. Le carnage finit, Anderson se précipita dans la cuisine et ouvrit le gaz de tous les fours. Il repartit à la porte qu’il ouvrit pour ressortir, il sortit un briquet de sa poche et l’alluma avant de le jeter derrière lui. Le manteau du prêtre voleta dans le souffle de l’explosion, Alexis put remarquer son sourire carnassier pendant le flash lumineux puis…tout redevins noires, calmes. Le prêtre prit la main de la jeune fille et la regarda dans les yeux, comment pouvait-il s’expliquer après tout cela ?


"Je ne voulais pas vous exposé à ça…"

Et il se souvint alors et trembla…et si le vampire avait remarqué Alexis, et s’il s’était attaqué à elle pendant un instant d’inattention du prêtre ? Et si une autre personne proche d’Anderson était morte ce soir ? C’est pour cela qu’il ne voulait pas d’amis proche…il avait toujours peur. Il exprima son mécontentement en giflant Alexis et en criant, plus de peur que de rage.

"Jamais! Jamais vous ne referez cela! J'ai eux tellement peur pour vous!"

Il s’avança et enlaça la demoiselle. Non…il ne voulait plus perdre personne ! Et si tout le monde ressentait la même chose que lui, plus jamais il ne s’est ami mourir ! Le prêtre repensa à toute sa peur, sa peine, ca colère et il se relâcha pour la première fois depuis des années. Le prêtre pleurait sur l’épaule d’une fille rencontré il y a peine quelque heure…et dieu, que c’est bon de pleuré parfois !

"J'ai cru que j'allais vous perdre."
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Mer 10 Avr - 13:24


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘


Elle s’était retournée vers Anderson, il lui paraissait bizarre. Elle le regarda longuement et lui aussi la fixa. Comme si quelque chose n’allait pas, elle jeta un coup d’œil sur son arme, l’épée. Qu’allait-il faire ? Il aurait pu la frapper, la transpercer de cette lame, elle n’aurait pas bougé. La jeune femme l’aurait juste contemplé sans même esquiver. Mais il la rangea et s’approcha d’elle, il l’escorta jusqu’à la porte, la faisant sortir. Il la mettait à la porte et il la referma derrière elle, Alexis était dos à l’enseigne du bar. En vérité cette altercation avait eu beaucoup plus de conséquences sur sa personne que ce qu’elle voulait bien montré. Son cœur se serra dans sa poitrine, pire il semblait se consumer, ça lui brulait la cage thoracique. Elle ferma les yeux, sa respiration se faisait courte mais elle arrivait à saisir le peu d’oxygène qu’il lui fallait pour se calmer. Son souffle revenait peu à peu, elle entendit un bruit sourd venant du bar, puis plusieurs. Elle se demanda ce qu’il foutait à l’intérieur. Mais étrangement quelque chose l’empêchait de se retourner. Même si elle le voulait, quelque chose la bloquait. Sûrement pour la protéger… Elle resta plantée là, en pleine rue, moins essoufflée. Elle rouvrit doucement les yeux, le claquement de la porte l’interpella.

Elle se retourna, Anderson était sortit et jeta un briquet par dessus son épaule. Le bar prit feu sous ses yeux incrédules… Que venait-il de faire ? Elle remarqua son sourire mais elle resta figée sur le feu qui s’embrasait. Ses pensées se dirigeaient toutes vers le barman, les autres clients. Comment était-ce possible, si Alexis avait déjà ôté une vie, c’est que c’était légitime, du registre de la défense, de la survie. Jamais d’innocentes personnes, elle détourna un peu la tête, son visage axée sur le côté. Le prête lui prit la main, lui lança quelques mots. Elle était bien désolée également, mais tout cela n’était pas assez pour la ramener. Jusqu’au moment où il la gifla, lui criant une phrase qui la surprenait mais la suite l’était plus encore. Il l’enlaça délicatement, la serrant contre son torse. Elle resta immobile, l’écoutant toujours étonnée. Après quelques secondes elle passa ses bras autour de lui, tout en s’interrogeant. L’avait-il épargné parce qu’il s’était rapidement attaché à sa personne ? Elle baissa la tête, respirant doucement son parfum qui s’échappait. Et maintenant que ferait-il ? Que ferait-il s’il apprenait son passé et son futur probablement vampirique ?

Cela lui rappela une conversation qu’elle avait eu plus jeune avec son père.
Alors qu’ils étaient dans les hectares qui encadraient leur demeure, tous les deux sur une grande balançoire. Alexis enfant sur les genoux de son père, lui même assis sur la planche en bois. Leurs deux têtes blondes qui se dessinaient entre le vert éclatant de l’herbe et le ciel bleu qui s’assombrissait. La voute céleste se dégradait de plusieurs teintes, du rose, de l’orange. La nuit tombait paisiblement et lentement. Un jour d’été probablement. Son père lui avait glissé quelques mots sur les Chevaliers de la Sainte Inquisition. Des hommes dont elle devrait se méfier car ils représentaient un très grand danger pour leur race. Mais il lui avoua également qu’elle avait un joker, une sorte d’atout et qu’elle ne pouvait les craindre. En effet, comme elle était humaine, ils ne pourraient pas l’exterminer en tant que monstre. Mais il ajouta que si elle avait vu quelque chose de gênant, elle était alors à abattre. A l’époque, elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi il lui parla de tout ça mais c’était comme s’il savait que dans des années elle en rencontrerait un. Ses souvenirs la quittaient petit à petit, dans un faible sentiment de nostalgie.

Elle était sûre qu’il avait ressenti son aura démoniaque se déployer, elle était tellement puissante et imposante, noble par son sang. Et puis c’était son métier de repérer ce genre de chose. Il n’avait qu’une raison pour l’éliminer, elle était témoin. Il se détacha finalement d’elle et se tourna vers la bâtisse qui brulait. Alexis sortit de sa veste une cigarette et du feu. Elle l’alluma sagement, en rangeant son briquet. Elle tira dessus une première fois, tout en observant le triste spectacle qui s’enchainait devant eux.

" Monsieur Volkmar. Vous vous doutez qu’à partir de maintenant, nous sommes liés par quelque chose de particulièrement fort, et de particulier tout court d’ailleurs… Même si nos chemins se séparent à jamais…"

La jeune femme expira sa fumée, avant de porter à nouveau le bâton de nicotine jusqu’à ses lèvres qui se mouvaient brièvement :

" Partons. "

Rien de plus, rien de moins, c’était très clair et c’est ce qu’elle voulait. Ils n’avaient plus aucun intérêt à rester ici. Si ce n’est de paraître suspects, donc s’attirer des problèmes et ennuis. Elle fit quelques pas dans la ruelle en espérant qu’Anderson la suive. Elle ne savait pas encore où elle irait, mais il fallait absolument qu’elle quitte cet endroit…


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Ven 12 Avr - 14:22


Humain

avatar
Humain

Emploi : Prêtre
Confrérie : Nine!Nine!Nine!
Personnage sur l'avatar : Alexander Anderson

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Niveau d'étude:
Petit(e) Ami(e): Alexis P. Williams







‘‘
Anderson ne lâchait pas Alexis, il avait arrêté de pleurer depuis un petit moment et malgré tout il n’arrivait pas à lâcher prise. Il se sentait bien ici, il pourrait y rester une éternité s’il le pouvait. La douceur de sa peau, le parfum de ses magnifiques cheveux, sa simple présence. Anderson goutait un bonheur qu’il n’avait pas senti depuis une éternité, cela lui rappelait vaguement quelque chose de très…très lointain. Une jolie dame et un petit garçon blond heureux.

Vous voici en 1989, non, vous n’aurez pas plus de détail. Il arrive à Anderson de ce souvenir de quelque bride, raconté par le Vatican, à propos de son enfance et le parfum d’Alexis à raviver de vieux souvenir dans l’esprit du Prêtre. Alors qu’Anderson n’avait que 3 ans il se souvint d’une personne dans les couloirs sombres des Eglises de Rome. Une jolie sœur, blonde, qui s’occupait de lui alors que ses tuteurs étaient occupés à d’autres choses. C’était le soir et une belle journée allait se finir sur un mauvais souvenir. Anderson avait vu des chevaliers…le cri d’une femme et…

Sans se rendre compte de son action, Anderson relâcha sa prise et recula instinctivement de la demoiselle. Le souvenir l’avait…choqué, quelque chose montait en lui et il ne savait pas ce que c’était. Le prêtre contempla son œuvre dans son ensemble, le feu. On pouvait croire à un feu de joie si l’horrible odeur des corps brulé ne ternissait pas le tableau. Anderson venait de tuer sans hésitation, comme il l’avait toujours fait…mais cette fois ci pour une cause juste. Ce n’était pas la peur de son ordre qui l’avait poussé, c’était autre chose. Si le barman et les clients avaient témoignez contre Alexis ? Cela l’aurait mis en danger, cela aurait même put ruiner sa vie. C’était avant tout pour Alexis qu’il avait exécuté les témoins sans sommation.

Alexis sortit alors une cigarette et l’alluma pour commencer à remplir son corps d’une atroce fumée. L’odeur de la cigarette avait toujours mis Anderson mal à l’aise sans qu’il ne sache pourquoi, sons sentiment de dégout était même plus fort pour la cigarette que pour l’odeur de chair cuite. Le prêtre grogna légèrement lorsque la fumée d’Alexis parvint à son nez, portée par une légère brise qui attisait les flammes. Alexis proposa alors de partir et Anderson répondit en acquiesçant avec la tête.


"Oui…c’est mieux ainsi."

Les deux êtres nouvellement liées s’éloignèrent donc du lieu en feu. On pouvait entendre les sirènes des pompiers dans la zone, il ne valait mieux pas trainer. Anderson suivit donc machinalement son instinct, ou l’emmenait-il ? Strictement aucune idée, le feu se trouvait désormais loin dans leurs dos et c’était tout ce qui importait.

Après quelque minute de marche dans un silence presque total, Anderson et Alexis se retrouvèrent dans une petite place. Une fontaine siégeait en son centre, elle représenter un dragon crachant de l’eau et le doux clapotis de l’eau venait perturber le silence de l’endroit. Anderson s’assit sur le rebord de l’œuvre et il soupira. Il regarda de nouveau Alexis dans les yeux, leur précédent accident n’avait en rien affecté la beauté de la jeune femme. Rien ne semblait pouvoir perturber son physique, elle n’était même pas décoiffer. Anderson prit alors la parole.


"Vous et moi sommes désormais liées, c’est indéniable. Sachez Alexis que mon acte me met dans une situation embarrassante…pour moi, mais encore plus pour vous. Le Vatican enverra des hommes pour avoir des explications et ils entendront surement parlez de vous à un moment ou un autre…Je m’occupe de tous. A partir de maintenant, ne vous souciez plus des assassins…je serai là, dans l’ombre..."

Le prêtre rapprocha sa main de celle d’Alexis et la lui prit. Anderson lui sourit sincèrement, malgré toute cette agitation il avait gagné plus ce soir que durant presque toute son existence, quelqu’un. Il lui importait finalement peu de savoir si la demoiselle était démoniaque ou non, si elle était un vampire ou un démon. Désormais, il n’était même plus un véritable chevalier de l’Inquisition de toute façon, celle-ci le traquerai comme un traitre car il avait épargné un témoin de leur existence. Le prêtre releva la main de Alexis pour la seconde fois de la soirée et y redéposa un baisé.

" Ce fut pour le moins une soirée mouvementée. Sachez mademoiselle que j’espère malgré tout vous revoir un jour!"
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Mer 17 Avr - 14:29


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘


Anderson s’arrêta finalement, il alla prendre place sur le rebord de la fontaine qui centrait la place sur laquelle ils étaient arrivés. Sans brusquer les lieux, tout semblait à sa place, le prête, ses mots et Alexis qui l’observait longuement en silence. Le Vatican ? Elle tourna la tête, ce n’était vraiment pas une bonne nouvelle qui lui annonçait là. Non, ce n’était même pas envisageable. Elle ne pouvait pas accepter ça. Il prenait sa main, elle resta immobile, ses yeux plus sur les pavés, sur le bleu translucide de l’eau qui s’écoulait de la fontaine que dans celui des prunelles d’Anderson. Il lui sourit mais son visage resta fermé. Qu’est-ce qu’il croyait ? Que tout irait bien ? Non, elle savait que ça ne sera pas le cas. Elle détacha son regard de ses lèvres et de ses traits, levant légèrement la tête vers le ciel et la pénombre environnante. Il faudrait qu’elle agisse, non, il fallait même, tout de suite. Mais, comment ? Il ne l’aidait pas, créant un nouveau contact entre eux. Sa bouche se déposait délicatement sur le dos de sa main. Quelque chose d’électrique la traversait, elle cassa quasiment instantanément ce lien. Elle tira sur sa cigarette et lui tourna le dos un moment. Expirant longuement la fumée qui s’élevait vers le firmament.

Elle passa sa main sur son front, massant doucement ses tempes du bout des doigts. Si elle ne se sentait pas très bien c’est vrai, c’est surtout qu’elle ne savait pas quel comportement adopter en sa compagnie. Pour le coup, elle était tiraillé, peut être l’effet de son aura démoniaque qui reprenait le dessus et qui n’attendait plus qu’une faiblesse de sa part pour pouvoir bondir de l’ombre. Devrait-elle le tuer ? La jeune femme croisa les bras et s’adressa à lui :


" Monsieur Volkmar, ni vous, ni moi ne pouvons accepter ça. Personnellement je n’ai pas envie d’avoir le Vatican sur le dos. Et puis vous… Qu’est ce que vous allez faire maintenant ? Vous pensez qu’ils accepteront le fait que vous ayez laissé un témoin en vie ? Vous voulez garder votre travail n’est ce pas ? "

Elle se retourna vers lui, reprenant sa respiration. Elle s’avança et se pencha vers lui. Elle le regarda droit dans les yeux et ajouta :

" Pourquoi vous ne m’avez pas tuer ? Ce n’est plus dans votre protocole ? "

Curiosité probable, en tous cas elle était prête à lui laisser entendre qu’elle en savait plus sur les Chevaliers de la Sainte Inquisition. Elle avait même déjà trouvé une explication à cela pour éviter de lui donner des informations sur son passé. Quel descendant de famille vampirique serait assez fou pour se confier sur ses origines à un homme d’église. Pire encore, à un Chevalier de la Sainte Inquisition, eux, qui traquent et tuent vos familles. Il ne devrait rien savoir, tout ignorer en ce qui la concerne elle et la famille Kagan. Alexis regarda autour d’eux, il n’y avait personne et tout semblait calme. Ce qui n’était plus le cas à quelques rues plus loin. La jeune femme posa ses mains sur ses épaules, elle l’encadrait de cette façon, sa chevelure tombant de part et autre de leurs traits dont la proximité n’était plus à décrire.

" Il va falloir trouver une solution. Je ne veux pas être mêlée à tout ça. "



Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Dim 21 Avr - 13:57


Humain

avatar
Humain

Emploi : Prêtre
Confrérie : Nine!Nine!Nine!
Personnage sur l'avatar : Alexander Anderson

Feuille de personnage
Age: 27 ans
Niveau d'étude:
Petit(e) Ami(e): Alexis P. Williams







‘‘
Alors qu’Anderson tenait la main d’Alexis, celle-ci brisa le contact en se retournant. L’avait-il gênée ? Etait-il allez trop loin ? Il n’en avait aucune idée et fut dépité par la réaction de la demoiselle. Qu’avait-il fait de mal ? Anderson pouvait sentir de la nervosité dans son interlocutrice, elle se détendit néanmoins un peu après avoir encore entamée sa cigarette…une très mauvaise manie, il l’obligerait à arrêter cette addiction un jour. Toujours de dos, Anderson put voir ses divers mouvement…se massé les temps et croiser les bras. Il lui arrivait aussi d’avoir un tel comportement quand il était dans une situation embarrassante…ou juste très fatigué. Alexis prit finalement la parole et s’interrogea sur l’avenir d’Anderson.

"J’ai perdu mon travail au moment où j'ai décidé de vous laisser la vie...il est trop tard pour faire marche arriéré de mon côté."

La demoiselle fit alors volte-face et se rapprocha du prêtre, penchant son délicieux visage en face du sien. Le prêtre se retint de rougir, il ne s’attendait pas à se tenir aussi près d’Alexis. Elle lui posa alors une question…plutôt intéressante bien qu’il n’en connaisse pas vraiment la réponse.

"Je ne vous ai pas tuer car...je n'ai pas pu."

Il comprit alors toutes la portée de cette question…comment connaissait-elle le protocole ? Anderson se retint de poser la question directement. Il ne voulait pas trop le savoir après tout, cela impliquait trop de chose. Alexis rapprocha encore plus leurs deux personnes en posant les mains sur ses épaules, le prêtre avait irrésistiblement envie de sauté sur la jeune femme, profitant de la proximité de leurs corps pour lui volé un baiser…il déglutit et il se retint du mieux qu’il put, ce n’était pas convenable dans cette situation. Une solution ? Anderson n’en voyait qu’une seule, si Alexis ne voulait pas pouvoir être pister il fallait éliminée tous les gens au courant de sa présence dans le restaurant…sans exception..

"Eh bien...vous voulez ne plus être impliqué? Il y a effectivement une solution."

Le prêtre rouvrit son long manteau et y enfonça sa main droite. Anderson en ressortit un pistolet, assez gros pour faire pas mal de dégât mais suffisamment léger pour que la demoiselle puisse le porter. Il lui déposa lentement dans la main droite et pointa le flingue sur son front en tenant le canon. Son regard était toujours plongé dans le sien, voulant garder cette dernière image si jamais elle décidait de sa fin.

"Allez-y, tirez, je ne bougerai pas. Pourrez-vous faire ce dont je suis incapable?"

Mourir ou vivre…Anderson n’avait jamais vraiment réfléchit a la question, s’il vivait ce n’était que pour satisfaire sa propre existence ou celle de ses patron…s’il mourrait, tout le monde s’en foutrait. Là au moins, sa mort aurait un sens, presque autant que sa vie. Alexis avait le choix.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)
Dim 21 Avr - 20:29


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘


Quelque chose avait retenu son geste, son exécution, quelque chose qui faisait qu’il n’avait pas pu. Cependant il ne lui apportait pas plus de précisions, en même temps, il ignorait probablement les détails de cette explication. Ce n’était peut être pas plus mal pour le moment. Son regard ne le quittait plus, pour tout dire, elle n’arrivait pas à s’en détacher. Elle savourait sa contemplation, le bleu électrisant de ses yeux qui maintenait son attention à son paroxysme. Il ne tarda pas à reprendre la parole, sa concentration était au maximum, la situation l’exigeait, pourtant elle sentait qu’elle déviait. La présence d’Anderson, de cet homme dont le ton de voix changeait. Ça lui déplaisait mais elle le cachait, restant dans sa position initiale. Une solution ? Bizarrement, elle n’avait plus envie de l’entendre, pas de cette façon en tout cas. Elle ne relâcha pas son regard jusqu’au moment où il plongea sa main dans son manteau, elle frissonna, il avait une certaine façon de se mouvoir, avec aplomb et certitude. Ça avait un coté terriblement excitant et vraiment terrible quand elle remarquait l’arme qui dessinait entre ses doigts. La suite, elle n’aurait jamais pu l’imaginer…

Il lui déposa délicatement dans la main et plaçait cette dernière à hauteur de son front. Elle se laissa docilement faire, ses doigts se resserrant sur l’arme. Elle la tenait avec une telle dextérité, elle ne tremblait pas. Elle l’écouta, il lui suggéra de tirer, c’était vraiment ça, sa solution ? L’éliminer ? Elle ferma les yeux, elle n’hésitait pas, Alexis avait déjà prit sa décision. Elle soupira doucement, avant d’ouvrir à nouveau les yeux pour retrouver les prunelles d’Anderson. La jeune femme laissa tomber son bras sur le coté, l’autre toujours tendu vers le prête. Sa main n’avait pas quitté son épaule. Elle engouffra sa main dans l’ombre de son blouson, pour y ranger l’arme. Elle se rapprocha encore un peu plus, son souffle se mélangeait au sien. Elle lui avoua ensuite :

" Je ne peux pas non plus. Je ne peux pas faire ce que vous me demandez, ça m’ôterait encore un peu plus d’humanité. "

Elle se détacha finalement et regarda de part et d’autre de la place en poursuivant :

" Nous ne devrions pas rester ici, surtout si vous commencez à sortir vos armes… "

Certains regards sont parfois indiscrets, ils avaient déjà pas mal de problèmes, elle voulait éviter les ennuis supplémentaires. La jeune femme prit une inspiration. Il y a des personnes, qui remettent tout en cause et en question quand vous les rencontrez. Malgré et en dépit de tous vos liens, votre histoire, vos relations même fortes. Ils bousculent et bouleversent votre monde et votre vie dès les premiers instants que vous passez à leurs côtés. Anderson était ce genre de personne, en tous cas pour Alexis. Elle n’aurait pas pu expliquer pourquoi, elle était tellement attirée par lui, c’était indéniable. Elle ne pourrait même pas refreiner ça. Elle ne pouvait pas non plus le laisser filer comme ça. Ils devraient forcement parler de ce qu’ils feraient par la suite, elle ne laisserait pas tomber, elle était un peu responsable de sa déchéance au sein de la Sainte Inquisition. Lui qui allait devoir affronter le Vatican, elle ne pouvait pas se résoudre à le laisser seul face à ça. Se tenir près de lui, lui semblait être une nécessité. Alexis était quelqu’un de loyal et de confiance, mais il n’y avait pas que ça qui la poussait à agir ainsi. Elle lui lançait en commençant à marcher lentement, il aurait tout le loisir d’admirer ses courbes :

" Ce que je peux vous proposer, c’est de terminer la soirée chez moi… Vous n’avez plus grand-chose à perdre maintenant… "

Il approuva, la suivant une nouvelle fois dans les rues. Elle le guida jusqu’à la Shaded Academy. Alexis avait remit son manteau sur ses épaules pour dissimuler les taches de sang sur son chemisier blanc. Ils entrèrent dans l’enceinte du complexe scolaire. Ils avancèrent jusqu’aux bâtiments de sa confrérie. Elle poussa la porte et invita Anderson à rentrer. A cette heure ci ils ne croiseraient personne. D’ailleurs, les couloirs étaient vides, rapidement ils arrivèrent devant l’imposante porte en bois de son bureau. Elle le déverrouilla avec sa clé et demanda à Anderson de s’avancer. Chose qu’il fit, elle referma derrière eux. Elle alluma la lumière, une lumière tamisée qui donnait encore du cachet à l’endroit dont le charme n’était plus à prouver. Des rideaux camouflaient les baies vitrées, ça en rajoutait au capital intimité. Elle enleva son manteau et le posa sur le dossier de son fauteuil, elle saisissait le téléphone d’une main, tandis que l’autre déboutonnait le haut de son chemisier. Elle leva les yeux vers le prête avec sa sensualité naturelle et elle lui demanda :

" Vous voulez quelque chose à boire ou à manger ? "

Elle allait pour appeler un traiteur qui livrait rapidement, elle n’attendait plus que la réponse d’Anderson…


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)



Contenu sponsorisé









‘‘
Revenir en haut Aller en bas

Rouge, Cardinal. (Anderson Volkmar.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Far Far Away :: Les Lieux Publics :: L’Église-