Partagez|

« Je n’aurais jamais dû dire oui. » [PV Evangeline. ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : « Je n’aurais jamais dû dire oui. » [PV Evangeline. ♥]
Mer 25 Avr - 16:00


Démon & Leader Full Bloom

avatar
Démon & Leader Full Bloom

Confrérie : LEADER FULL BLOOM
Personnage sur l'avatar : Prussia (Female) - APH

Feuille de personnage
Age: 18 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Jason Brooks.







‘‘
« JE N'AURAIS JAMAIS DÛ DIRE OUI »
Depuis mon arrivée à shaded je n’avais vu que très rarement ma sœur. Je ne l’évitais pas, non, nous étions tout simplement loin l’une de l’autre. Elle dans la maison Utopia, moi dans la maison Full bloom. Une distance qu’on a réussi à supporter malgré tout.

Evangeline m’avait proposé de faire les boutiques avec elle. Comme vous pouvez vous en douter, question fringues je n’étais pas la plus douée, ni même la personne à qui demander des conseils. Pourtant il m’était impossible de lui dire : Non. Je la voyais très peu et refuser sa proposition serait stupide malgré mon dégoût pour tout ce qui se rapporte aux vêtements, aux sorties comme celle-ci.

Par ce temps radieux, le centre commercial était bondé de petits bonhommes impatients de dépenser tout leur argent. Ils souriaient puis rigolaient … Heureux de cette journée lumineuse. Je soupirais de mon côté, peu enchantée de devoir passer ma journée dans ce lieu envahi pas des abrutis. Je mis subitement ma capuche, clopant de temps à autre ma cigarette afin de rester la plus discrète possible. Enfin « discrète »… avec mon style provocateur, peu probable qu’on ne fasse pas attention à moi.

J’avançai vers le point de rendez-vous, avant de me trouver nez à nez avec une jeune fille, âgée de 12 ans tout au plus. Elle s’était mise en face de moi, me fixant de ses gros yeux bleus globuleux, d’un air ébahis, admiratif. Je haussai les sourcils, prenant de temps à autre une bouchée de nicotine. Je ne disais rien, ne lâchant pas cette enfant du regard. Stupide enfant dépourvu de cervelle, on dirait qu’elle n’avait jamais vu une jeune femme de mon style. Elle me faisait perdre mon temps en restant plantée en face de moi. Muette ou pas, elle me gênait.

« Dégage de mon chemin. »


Je la bousculai assez violement, la faisant tomber par terre comme une moins que rien. Sans pitié, je ne rebroussai pas chemin pour l’aider, je n’éprouvai aucune sympathie, aucune tristesse, je n’étais qu’une immonde créature. Certaines personnes chuchotaient, me fixaient. Ils devaient sans doute trouver mon comportement malveillant, impoli comme la plupart du temps. Après tout, je ne faisais plus partie de cette race qu’on appelle « Humain ». Pourquoi devais-je avoir la même façon de penser, de réagir face à quelqu’un ? Je n’avais plus rien en commun avec eux … à part mon passé …

Je vis subitement défiler tout mon passé dans ma tête, les cris, ma sœur, mes parents … Je ressentis une sensation étrange, comme si on m’avait enfoncé un couteau dans le cœur. Une horrible sensation qu’on aimerait voir disparaitre à tout prix. Je pris donc une nouvelle cigarette afin de me changer un peu les esprits, m’asseyant sur un banc en attendant ma sœur.

«Evangeline … que fais-tu bon sang ! »


Dernière édition par Kathleen Von Sternberg le Mer 3 Avr - 11:34, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: « Je n’aurais jamais dû dire oui. » [PV Evangeline. ♥]
Jeu 17 Mai - 11:12


Valkyrie & Leader Utopia

avatar
Valkyrie & Leader Utopia

Confrérie : LEADER UTOPIA
Personnage sur l'avatar : -Anarchy Panty-

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):







‘‘

    Depuis que nous étions entrées dans cette établissement, et surtout depuis mon nom de "leader", je ne fréquentais plus beaucoup ma sœur. J'étais sans cesse dans mes bouquins et dans la paperasse. Et puis, nous n'étions plus dans la même "maison" aussi, ce qui n'arrange rien à l'affaire. C'est pourquoi je voulais profiter de cette magnifique journée de soleil pour la sortir un peu, et se retrouver rien que toutes les deux. Puis, je voulais renouveler la garde robe de Kath' aussi. On sait très bien qu'elle n'aime pas vraiment faire les boutiques...

    Petites, quand nous sortions faire les magasins, elle traînait toujours des pieds. Je la prenais alors par la main, lui faisant toujours mon regard charmeur pour qu'elle continue avec moi. Cela marchait très souvent. J'étais toujours très heureuse quand elle me disait "oui", c'était ma sœur, mon ombre. Un sentiment de satisfaction m'avait d'ailleurs empli le cœur lorsque, de ses lèvres rougeoyantes, elle avait laisser échapper son soupir puis un bref "oui".

    Je marchais tranquillement, regardant les gens défiler. Des mères et leurs enfants, de vieilles personnes, des adolescents. Il est vrai qu'aujourd'hui le centre était vraiment bondé, mais cela ne me dérangeait pas. J'eus une pensée pour ma jumelle qui déteste vraiment le monde. La pauvre, elle doit se sentir mal à l'aise. Surtout que je suis en retard... J'espère qu'elle ne m'en voudra pas trop. Ho et puis, elle en aura surement profité pour en traumatiser un ou deux, elle adore faire peur à ces gens. Ceux qui sont, à ses yeux, des "abrutis" comme elle me dit souvent. Il est vrai que les gens sont stupide des fois. Ils trime dans la vie, se donnent du mal pour avoir de l'argent, et tous ce qu'ils trouvent à faire est de dépenser le fruit de leur durs labeurs dans des choses futiles, comme les vêtements. Heureusement pour nous, nos parents nous gâtent bien. Enfin, gâtaient. Avec l'héritage, désormais, nous ne serions plus jamais dans le besoins.


    Au bout d'un petit moment de marche, je m’aperçus que les gens étaient un peu plus perturbés. Ils parlaient à voix basse, mais je pus entendre quelques brides de phrases :

    " Cette fille ... aucun respect ... enfer. "

    Je ne comprenais pas vraiment de quoi les gens parlaient, mais je vis une petite fille âgée d'environs 12 petites années, qui laissaient couler quelques larmes. Sa mère était à ses côté, et lui posait des questions. La pauvre petite fille, qui avait pu lui faire du mal ? Elle était si mignonne avec ses yeux bleus et ses long cheveux violacés. J'eus alors un moment de réflexion. Je me stoppa net devant cette gamine, ouvrant de grands yeux. Kathleen ! Je repartis alors d'un pas rapide, me dirigeant vers le point de rendez-vous. Elle était assise sur un banc, sur la place. Une clope à la main, comme d'habitude et une capuche. Si je n'étais pas sa jumelle, je ne l'aurait jamais reconnus. Je ne pouvais voir que ses longs cheveux d'un blond argenté.

    Un sourire se dessina aussitôt sur mes lèvres. J'étais heureuse de la voir, heureuse de pouvoir passer un petit moment avec elle. Je l'aimais tant, cette femme démoniaque. Mais je la comprenais, malgré les différences caractériels. Je m'approcha alors d'elle. On pouvait entendre mes talons frapper sur les pavés, ce qui fit tourner la tête de ma protégée.

    " Je suis désolée du retard, je sais que tu n'aimes pas ça... "

    Je fis une petite moue sur le côté, baissant quelque peu la tête, puis je la pris dans mes bras. Je pouvais sentir l'odeur de fumé, mais cela ne me dérangé pas, du temps que j'étais près d'elle. J'étais si heureuse d'être là, que j'en avais oublié le monde autour et tous mes soucis. J'embrassai sa joue, relâchant mon étreinte.

    " J'espère que tu ne m'en veux pas. "

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: « Je n’aurais jamais dû dire oui. » [PV Evangeline. ♥]
Lun 28 Mai - 13:42


Démon & Leader Full Bloom

avatar
Démon & Leader Full Bloom

Confrérie : LEADER FULL BLOOM
Personnage sur l'avatar : Prussia (Female) - APH

Feuille de personnage
Age: 18 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Jason Brooks.







‘‘
« JE N'AURAIS JAMAIS DÛ DIRE OUI »
Je n’avais d’autre choix que d’attendre. Espérer qu’elle vienne le plus rapidement possible. Cet endroit me plaisait de moins en moins. J’avais même cette drôle d’impression d’être l’intruse. La personne qui n’aurait jamais dû mettre les pieds ici. Depuis toute petite, Evangeline me forçait toujours pour faire les magasins, elle utilisait la plupart du temps son regard charmeur pour me faire céder… et elle y arrivait, très rapidement même. Depuis la mort, notre mort, quelque chose avait changé dans notre relation de jumelle. On ne se révélait pas tout, on évitait de parler de nos petits secrets. On vivait notre vie chacune de notre côté comme si l’autre n’existait plus. C’était ce que je ressentais depuis quelque temps … Je me disais aussi que je ne pouvais pas l’impliquer dans mes histoires, trop sanglantes, trop irresponsables et surtout trop dangereuses malgré sa maitrise phénoménale des armes blanches. J’étais une démone et elle juste un ange. Je passais les trois quarts de mes journées à me créer des problèmes, à me retrouver recouverte de sang, d’ennemis sur le dos. Je n’étais que danger pour elle. Cette distance me permettait de la savoir plus au moins en sécurité, la savoir loin de mes problèmes.

Pensive, je me disais que je n’avais rien d’une sœur parfaite, d’un excellent modèle pour mon miroir. Pourtant, elle m’admirait, appréciait mon côté de fille insolente et garce. Ses yeux, d’un souvenir lointain, pétillaient continuellement à chaque moment ou je faisais quelque chose d’interdit, ou que je dépassais le seuil de danger, la ligne invisible imposé par la famille ou l’autorité. Elle de son côté n’osait pas, ne voulant pas s’attirer les foudres de nos parents, enfin … entre nous, ce n’étaient que ses parents, pas les miens. Toujours abandonnée, laissée de côté, j’ai dû me débrouiller seule durant plusieurs années consécutives. La fille de trop, l’enfant qui aurait dû périr à la naissance. Ils ne m’avaient jamais souhaitée, chaque seconde où je restais près d’eux me faisait comprendre que je n’avais jamais été la bienvenue dans cette foutue famille. C’était pour cela que je passais ma vie dehors, à trainer avec des jeunes du coin pour finir complément camée et bourrée. En gros, une vie sans se soucier de l’importance de notre santé. La mort n’avait jamais été la première de mes préoccupations.

Un bruit étrange de talons fit apparition et me retira de mes pensées absurdes. Par réflexe, je me retournai subitement pour voir cette fameuse personne au talons bruyants. Cette chevelure blonde, cette taille si finement bien faite, ces yeux bleus envoûtant, ce n’était personne d’autre que mon adorable petite sœur. Ses cheveux légèrement bouclés lui allaient divinement bien. Tout ce qu’elle portait, qu’elle choisissait, lui allait comme un gant. Simple mais à la fois séduisant. Mais par fierté, je ne lui disais jamais tous ces compliments. Elle n’arrivait qu’à me soutirer des « pas mal » ou des « ouais, il y a mieux ». Cette jeune femme n’avait rien à envier aux autres. Elle avait tout … tout pour plaire.

Un peu gênée par son retard, elle fit un peu la moue avant de me prendre dans ses bras. Inexpressive, je restais plantée là, comme une statue, mes bras scotchés le long de mon corps. J’arrivais même à sentir sa joie de me revoir, son contentement. Elle ne faisait plus attention à rien, à part moi. Sa sœur … son unique famille en ce monde.

D’un geste plutôt délicat, je sortis lentement de ses bras protecteurs avant de prendre la parole d’une voix plutôt neutre :

  • « Eva, allons-y.
    J’ai pas mal de choses à faire par la suite, j’aimerais ne pas rentrer trop tard. »

« Ne pas rentrer trop tard », « choses à faire », je n’en disais pas plus. Les détails importaient peu, tant qu’elle comprenait que je ne pouvais vraiment pas rester longtemps dans ce lieu et avec elle. Evangeline allait sans doute le prendre mal ou même être déçue pourtant je ne voulais pas lui révéler les risques que j’encourais quant elle n’était pas avec moi. Elle ne devait pas savoir que de ce corps fin et parfait, il lui arrivait parfois de rentrer le soir complètement avide de force et ensanglantée, recouvert de bleus et de griffures douteuses. Bagarre… je connaissais bien ce mot. Il vivait en moi depuis longtemps et il n’avait pas l’attention de me quitter tout de suite. J’avais besoin aussi, parfois, d’être seule. Dans le pire des cas, je lui dirais que mon travail de Leader me prenait énormément de temps. Excuse bidon, je sais, mais il fallait bien trouver une solution pour la tenir à l’écart …

Je soupirai longuement avant de lui tourner le dos en direction d’un des magasins. Au pif, je ne prenais pas la peine de regarder les vitrines. Vêtements d’été, couleurs gaies, ce style vestimentaire me plaisait peu. Pourtant avec cette chaleur qui s’apprêtait à arriver, il me fallait des vêtements plus légers.

  • « Je ne pourrais jamais porter ce genre de vêtement … non. »

Mes yeux se posèrent sur une longue robe blanche, décolletés, possédant de fine brettelle presque invisible de loin. Elle était aussi brodée d’artifices en forme de fleurs. J’espérais, malgré mes gros yeux, qu’Eva n’allait pas me forcer à l’essayer, juste pour me taquiner. Effectivement, mon sixième sens me disait de me méfier de ma sœur. Je devais juste faire en sorte de lui tenir tête comme je le faisais si bien aux autres …


Dernière édition par Kathleen Von Sternberg le Mer 3 Avr - 11:30, édité 3 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: « Je n’aurais jamais dû dire oui. » [PV Evangeline. ♥]
Mer 27 Juin - 11:31


Valkyrie & Leader Utopia

avatar
Valkyrie & Leader Utopia

Confrérie : LEADER UTOPIA
Personnage sur l'avatar : -Anarchy Panty-

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):







‘‘


    Elle me dit qu'elle avait des « choses à faire »... Je ne comprenais pas ce qu'elle voulait dire par là, mais il fallait que j'apprenne à lui laisser un peu d'intimité, que je comprenne qu'il n'y avait pas que moi dans sa vie. Tout ne pouvait tourner autour de ma personne. Je le savais bien, mais je voulais toujours savoir ce qu'elle faisait, avec qui elle était. Je m’efforce pourtant à effacer cette mauvaise manie. Mais j'ai du mal. Elle compte tellement pour moi. Je ne savais pas non plus s'il fallait que je prenne bien sa réponse ou s'il fallait que je lui en veuille. Je n'optai pour aucune des deux réponses. J'étais juste un peu déçus de ne pouvoir passer en plus d'une journée avec elle, une petite soirée autour de quelques verres. Car je savais que ma sœur aimé bien cela. Elle a toujours était une petite rebelle quand nous étions enfants. Elle a commencé tôt à tester l'alcool par apport à moi. Mais je ne sais pourquoi, je la suivais de plus en plus dans ces faits et gestes. Du moins, pour quelques uns. Oui, parce que tuer des gens juste pour le plaisir ne plaisait guère à contrario d'elle. Mais pour ce qui était des petites choses, elle pouvait compter sur moi si un jour elle voulait que je l'accompagne. Non que je n'ai aucune personnalité ou que je veuille faire comme elle, mais juste que cela permet de me défouler un peu, de me libérer de mes fonctions.



    Elle soupira longuement et j'haussai les épaules. Je la suivis quand elle se tourna vers un magasin. Il y avait quelques vêtements que j'aimais beaucoup, mais qu'elle n'aimait sûrement pas. Enfin, qu'elle n'osera jamais porter. Il y avait de la couleur et peu de noir. Mais il fallait que je la convaincs de porter ce genre de chose. Elle serait tellement plus belle qu'elle ne l'est déjà...

    « Je ne pourrais jamais porter ce genre de vêtement … non. »

    Là, un sourire ce dessina sur mes lèvres. Je voyais bien ce qu'elle regardais. Une charmante robe blanche avec de fines bretelles et un décolleté qui lui irait à ravir. Elle qui aime charmer les hommes... Ils tomberaient tous à ses pieds en un rien de temps ! Mais je vis les fleurs, et là, je fis une petite moue. Kath' n'est pas du genre à avoir des fleurs sur elle. Pas celles là en tous cas. Alors, je la pris par la main en lui souriant et je la fis entrer dans le magasin.

    « Allez, viens ! Tu vas voir, tu vas être plus que resplendissante ! »



    Je saluai les vendeurs et vendeuses avant de me diriger vers le rayon où il y avait plusieurs robes. Une me resta en tête. Une robe qui ne la changerait pas trop de ses couleurs habituelles. Il fallait y aller doucement avec ma sœur. Elle était noir mais tout à fait mignonne avec des volants, un nœud au niveau de la nuque... Je la pris alors en une petite taille 36. Je fis de même avec plusieurs autres robes. J'en pris une blanche, bustier avec des volants rouge en bas et des fleurs de la même couleur. Je savais qu'elle aimait le rouge. J'en pris une autre de couleur rose et noir et une dernière violette. Je ne lui demandais pas son avis quand aux choix que je faisais. Elle devait me faire confiance et elle pouvait. J'en profitai aussi pour m'en prendre quelques unes. Du jaune, du vert, du bleu... Tout y passé.

    « Ne t'inquiètes pas, tu seras magnifique. Tout le monde t’enviera. »

    Je lui fis un clin d’œil et me dirigea vers les cabines. Heureusement, il n'y avait personne. Ma chers sœur pourra alors se montrer sans aucuns complexes. Je sais que quand on a pas l'habitude, se montrer aux autres dans des vêtements que l'on n'ose porter est difficile. On a peur de leurs regards, de leur jugement. Mais peu à peu, on en prend l'habitude et on s'en contre fiche. Je le regardais me suivre. Elle ne semblait pas très à l'aise dans ce bâtiment. Il fallait vraiment que je l'y amène plus souvent... Je trouva deux cabines face à face, au fond de la salle, au plus près du grand miroir que s’étalait sur tout le mur. Je déposa donc les robes pour ma sœur dans la plus grande cabine, mettant les plus sombre en premières, pour qu'elle les essais en premières, et les plus colorés derrière. Je pense quand les essayant elle se dirait que cela ne lui ira jamais. Mais je pense qu'en se regardant dans le miroir, elle se trouvera changé et qu'elle adhérera à cette transformation.



    « Allez, changes toi et sors à chaque robes pour que je vois ça. »

    Je lui fis un sourire et entra avec mes affaires dans la cabine.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: « Je n’aurais jamais dû dire oui. » [PV Evangeline. ♥]
Mar 12 Mar - 19:52


Démon & Leader Full Bloom

avatar
Démon & Leader Full Bloom

Confrérie : LEADER FULL BLOOM
Personnage sur l'avatar : Prussia (Female) - APH

Feuille de personnage
Age: 18 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Jason Brooks.







‘‘
« JE N'AURAIS JAMAIS DÛ DIRE OUI »
Rien n’était plus resplendissant qu’une rose, leurs traits fins délicats et angéliques qui parsemaient les jardins voluptueux d’une douce fraicheur affectueuse. Mais qu’en était-il de ces fleurs damnées ? Qui, à l’apparence innocente, pouvait dissimuler un monstre sanguinaire ? Visage gracieux, corpulence parfaite et bien formée, parfum fluet humant un périmètre bien précis, un regard fascinant mais à la fois dérangeant. Evangeline était bel et bien l’exemple même de la perfection ; étant morte, ne subissant aucun signe de vieillesse ou même d’épuisement, une multitude de questions pourraient se poser à son égard. Pourtant, l’être humain n’osait pas intervenir, par crainte de subir des conséquences. Une attitude plus au moins compréhensible si on prenait en compte le comportement de chaque race.

J’étais en quelque sorte la face cachée d’Evangeline (En plus agressive et en plus sanguinaire, cela va de soi.) J’exécutai ses désirs refoulés d’un naturel presque incertain ; ses cauchemars, ses rêves décanillaient du royaume des songes sans pour autant redouter cette incorruptible droiture. Malgré tout, ce côté inextinguible qui m’envahissait au fur et à mesure du temps, ne se serait jamais forgé si j’avais vécue une enfance plus ou moins normale.

De toute évidence ; il était ni le lieu, ni le jour pour ressasser son passé. En compagnie de ma doublette, nous parcourions les magasins afin de renouveler notre garde-robe. Ne possédant pas une grande connaissance à ce sujet-là ; ni les goûts pour, je m’abstenai de faire le moindre commentaire. Elle connaissait plus ou moins (Ou parfaitement) le style que je portais habituellement. Il n’était donc pas nécessaire de se faire du mouron.

Les boutiques, un univers parfaitement inconnu à mes yeux. L’odeur du tissu, du coton qui envahissait mes narines d’une exécrable odeur, cette immense satisfaction quand l’objet tant convoité se retrouvait enfin dans nos frêles et délicates mains. Je n’avais pas spécialement envie de changer mes habitudes mais ma chère et tendre sœur en avait décidé autrement. La plupart des robes qu’elles avaient soigneusement choisis étaient, sans vouloir être désagréable, horriblement disgracieuses et trop pétantes à mes yeux. Je pris l’exemple de cette robe rouge/blanche ; quelle idée d’associer ce colorant écarlate à ce blanc sale. Cette ténébreuse et hostile couleur qu’on appelle plus communément noire, aurait sans doute embellît cette robe hideuse. Ce n’était pas autant que je n’appréciai pas le blanc, au contraire. Elle devait tout simplement s’accorder avec les bonnes couleurs.

Malgré qu’elle soit ma sœur, il était strictement hors de questions que j’achète ces vêtements.

  • « T’aurais pu trouver mieux. »

Elle put discerner au son de ma voix, une certaine contrariété à la vue des dernières robes qu’elle m’avait scrupuleusement choisis. D’un coup de talon bien bruyant et d’un sourire hypocrite, je m’installai dans la cabine ; celle se trouvant en face de ma sœur.

A peine eut-elle le temps de se retourner que je sortis d’un coup de vent de la cabine.

  • « J’hésitais entre brûler la robe rouge et déchiqueter le choix total ? Qu’en penses-tu ? Je crois que la prochaine fois, j’amènerai des allumettes et un réservoir de carburant, histoire de foutre le feu à cette vision de l’enfer ! ».

Un rire bien prononcé, j’attendais impatiemment sa réaction.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: « Je n’aurais jamais dû dire oui. » [PV Evangeline. ♥]



Contenu sponsorisé









‘‘
Revenir en haut Aller en bas

« Je n’aurais jamais dû dire oui. » [PV Evangeline. ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Vous croyez que j'aurais jamais mis ma présentation, EH BEN NON JE L'AI FAIT, LE CHANGEMENT C'EST MAINTENANT || Kit
» Si tu vis 100 ans, j'espère bien vivre 100 ans moins un jour, comme ça, je n'aurais jamais à vivre sans toi. [PV FLY]
» J'aurais pu te dire quel effet ça fait (pv Ginny)
» Je n'aurais jamais du venir ici...[PV Antalpy S. Khan]
» Je n'aurais jamais cru te revoir... (Kora)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'extérieur de l'Académie :: Les Alentours :: Le Centre Commercial-