Partagez|

edwin rosewell EN COURS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : edwin rosewell EN COURS
Ven 26 Oct - 8:20



avatar


Personnage sur l'avatar : Hibari Kyouya; Katei Kyōshi Hitman REBORN!

Feuille de personnage
Age: 17 ans / 88 ans
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): Classé top-secret.







‘‘
Jusqu'où êtes-vous prêt à aller pour votre confrérie ?

« Les nuisibles seront éliminés. »

« NOM & PRENOM »
▬ IT'S ALL IN YOUR MINDS.
Quelqu'un de froid et de totalement renfermé sur lui-même. Première chose à savoir : Edwin est toujours seul, de son plein gré. Le relationnel ce n'est pas sa tasse de thé, même lorsqu'il cherche à se lier à quelqu'un d'une quelconque façon. Socialement, il est maladroit et très « coincé » dirais-je. Quand un individu lui montre de un certain attachement, de l'amitié voire même de l'amour... il se bloque totalement, comme si un programme empêchait ce virus appelée « affection » d'atteindre son cœur de pierre. Quoi qu'il en soit, mesdemoiselles, si vous vous êtes mis en tête de séduire ce démon de glace, mon meilleur conseil serait d'abandonner immédiatement, pour ne pas finir amèrement déçue de vous-même, ou pire, le cœur brisé.
En fait, d'un point de vue extérieur (vous, moi, les autres) Edwin est et passe pour un véritable cœur de glace insensible à l'extériorisation de toutes les émotions positives existantes. La joie, le bonheur, le plaisir, l'amour... C'est à peine s'il connait vraiment ce que ces émotions procurent. Et, d'un point de vue interne (c'est-à-dire, Edwin lui-même) ... c'est exactement la même chose. Il n'aime rien, ne fait rien, n'espère rien des autres et de leurs jolis petits sentiments inutiles. Lorsqu'il cherche à blesser quelqu'un, sentimentalement parlant le plus souvent, il le fait à merveille. Une vraie machine à rembarrer autrui. Et croyez le ou non, vous pourrez lui jeter n'importe quel regard attristé, être au bord des larmes, pleurer, hurler... Il n'en aura strictement rien à faire. Il n'a aucune idée de ce qu'est l'empathie, et ne la pratique jamais, avec personne. En fait, pour résumer Edwin en deux mots... c'est un "salaud fini".

Les autres voient Edwin comme quelqu'un qu'il ne faut tout simplement pas importuner, ni approcher. Un râleur qui va droit au but. Si quelque chose ne lui plait pas, il le montre. Il se trouve même que ce démon ne supporte pas être touché, par quiconque - est-ce si surprenant, après avoir lu tout ça, franchement ? Ce n'est pas qu'il considère que sa personne est d'essence divine et que d'être touché par quelqu'un d'autre le souillerait... Non. C'est psychologique. Quand un individu touche Edwin de son plein gré sans son réel accord... il s'énerve. Gare à vous.

▬ IT LOOKS JUST LIKE YOU'D WANT TO.
Edwin est l'exemple parfait du grand brun ténébreux. Il a toujours eut ce charisme, cette classe naturelle qui fait de lui quelqu'un d’esthétiquement populaire. Et on a beau dire à cet éphèbe Ô combien il ne laisse pas indifférent, lui, de ses yeux bleus sévères, n'y voit qu'une certaine superficialité, ennuyeuse par-dessus tout. Oui, c'est cela. Il se trouve physiquement ennuyeux. Beau, mais trop banal. Une beauté qui se retrouve facilement sur quelqu'un d'autre, en somme. C'est cela, d'être modeste, et c'est bien une chose qu'on lui reproche souvent : « Que ta modestie est agaçante ! »
Pour se faire une brève idée de la personne qu'est Edwin, il faut en premier lieu préciser qu'il est grand. Un mètre quatre-vingt pour soixante kilos et des poussières. Comme quoi, il ne s'encombre pas de kilos disgracieux et gênants en plus. Finement musclé, malgré son apparence svelte il n'est pas pour autant un tas d'os fébrile. Des cheveux courts, noirs, coiffés sans vraiment l'être, des yeux bleus clairs impassibles et une expression constamment sévère sur le visage. Les brefs sourires qui illuminent ses traits sont de vrais raretés et pour ce faire il faut être très apprécier de ce jeune démon...
Son style vestimentaire est très sobre. Il n'est jamais vêtu gaiement ou en couleur. Il n'y a aucun motifs fantaisistes sur ses tee-shirts, aucune chaîne pendante à ses pantalons pour lui donner un air « cool ». C'est ainsi que ça lui plait. Dans l'académie, il porte bien sûr son uniforme respectif. En dehors, et bien... sobre. Toujours.
Quant aux divers « accessoires » qu'il porte, il y a, sur son oreille gauche, trois anneaux argentés et discrets. C'est, d'après lui « une erreur de jeunesse ». Une prétendue erreur qu'il aurait fait à ses 16 ans, dans sa première vie. Et c'est en souvenir de celle-ci qu'il ne se fait pas retirer ces anneaux.
Le corps d'Edwin est très marqué à certains endroits. Ayant combattu et périt pendant la Seconde Guerre mondiale, son corps a gardé les quelques séquelles de ses entrainements et combats. Des faiblesses musculaires, certes, mais surtout des cicatrices. Sur le torse, les jambes, le dos, les épaules. Les plus visibles demeurent cependant être celles de son torse. Ne vous attendez donc pas à une peau totalement lisse et belle, tout le monde à ses imperfections les plus marquantes. D'ailleurs, il n'osera jamais vraiment l'avouer, mais, il a réellement honte de ses cicatrices. Surtout lorsque celles-ci sont porteuses de mauvais souvenirs...

DERRIERE L'ECRAN

■ Prénom : Chloé.
■ Age : Seize ans.
■ Comment as-tu connu le forum ? Le destin, biquet.
■ Quelque chose à dire ? ... bla.
■ Quand un pamplemousse te sourit, tu fais quoi ? Je le coupe en deux, ça fait un smiley.
■ Dans les kinder, tu préfères la surprise ou le chocolat ? Le chocolat !
■ Tu t'entends bien avec Bob l'Éponge ? Noooon. è__é
■ Code [OBLIGATOIRE] : Fgjnggfujjf.


THE LITTLE DOLL

■ Genre : Homme.
■ Date & Lieu de Naissance : Edwin est né 08|12|1922 à Liverpool.
■ Race : Blablablabla Démon.
■ Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle.
■ Niveau d'étude : Lycée.
■ Confrérie choisie : Full Bloom.

▬ LOST DECADES.
Altera sententia est, quae definit amicitiam paribus officiis ac voluntatibus. Hoc quidem est nimis exigue et exiliter ad calculos vocare amicitiam, ut par sit ratio acceptorum et datorum. Divitior mihi et affluentior videtur esse vera amicitia nec observare restricte, ne plus reddat quam acceperit; neque enim verendum est, ne quid excidat, aut ne quid in terram defluat, aut ne plus aequo quid in amicitiam congeratur.

Quid? qui se etiam nunc subsidiis patrimonii aut amicorum liberalitate sustentant, hos perire patiemur? An, si qui frui publico non potuit per hostem, hic tegitur ipsa lege censoria; quem is frui non sinit, qui est, etiamsi non appellatur, hostis, huic ferri auxilium non oportet? Retinete igitur in provincia diutius eum, qui de sociis cum hostibus, de civibus cum sociis faciat pactiones, qui hoc etiam se pluris esse quam collegam putet, quod ille vos tristia voltuque deceperit, ipse numquam se minus quam erat, nequam esse simularit. Piso autem alio quodam modo gloriatur se brevi tempore perfecisse, ne Gabinius unus omnium nequissimus existimaretur.

Quam ob rem id primum videamus, si placet, quatenus amor in amicitia progredi debeat. Numne, si Coriolanus habuit amicos, ferre contra patriam arma illi cum Coriolano debuerunt? num Vecellinum amici regnum adpetentem, num Maelium debuerunt iuvare?
Altera sententia est, quae definit amicitiam paribus officiis ac voluntatibus. Hoc quidem est nimis exigue et exiliter ad calculos vocare amicitiam, ut par sit ratio acceptorum et datorum. Divitior mihi et affluentior videtur esse vera amicitia nec observare restricte, ne plus reddat quam acceperit; neque enim verendum est, ne quid excidat, aut ne quid in terram defluat, aut ne plus aequo quid in amicitiam congeratur.

Quid? qui se etiam nunc subsidiis patrimonii aut amicorum liberalitate sustentant, hos perire patiemur? An, si qui frui publico non potuit per hostem, hic tegitur ipsa lege censoria; quem is frui non sinit, qui est, etiamsi non appellatur, hostis, huic ferri auxilium non oportet? Retinete igitur in provincia diutius eum, qui de sociis cum hostibus, de civibus cum sociis faciat pactiones, qui hoc etiam se pluris esse quam collegam putet, quod ille vos tristia voltuque deceperit, ipse numquam se minus quam erat, nequam esse simularit. Piso autem alio quodam modo gloriatur se brevi tempore perfecisse, ne Gabinius unus omnium nequissimus existimaretur.

Quam ob rem id primum videamus, si placet, quatenus amor in amicitia progredi debeat. Numne, si Coriolanus habuit amicos, ferre contra patriam arma illi cum Coriolano debuerunt? num Vecellinum amici regnum adpetentem, num Maelium debuerunt iuvare?
© Shaded Academy

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: edwin rosewell EN COURS
Mar 4 Déc - 14:04


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘


    Fiche toujours d'actualité ?

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

edwin rosewell EN COURS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Edwin Alsea (En cours)
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Présentations :: Dossiers-