Partagez|

▬ Wanna fly with me, above the sea ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : ▬ Wanna fly with me, above the sea ?
Ven 6 Juil - 13:32



avatar
Invité
Invité








‘‘
Des jours. Des semaines, des mois. Elle n'était pas certaine mais tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle n'avait pas vu Beverley depuis bien longtemps. Trop longtemps, même. Elle lui manquait, c'était atroce. Comme une brulure, un déchirement intérieur qui lui dévastait le cœur. Alors elle s'était dit qu'il était temps d'y remédier parce qu'elle ne pouvait plus supporter cette petite voix qui lui répétait inlassablement « Va la voir, va la voir. », encore et encore. Seul problème : elle ne savait pas où la trouver. Mais cela n'avait pas beaucoup d'importance, elle se fiait à son instinct. Jusqu'à présent, cela avait toujours fonctionné et elle ne doutait pas que cela marcherait de nouveau.

C'est donc dans cet esprit là, sûre à quatre-vingt-dix pour-cents de trouver Beverley qu'elle quitta sa chambre, vêtue simplement d'un slim noir et d'un haut beige, dont le dos était découpé de telle façon qu'elle pouvait libérer ses ailes à tout moment. Elle enfila cependant une veste par dessus car le temps ne se prêtait guère aux tenues estivales et légères. Glissant sa main le long du mur, elle suivit le couloir en marchant d'un pas assuré, la tête haute, comme pour prouver au monde qu'elle n'était pas si fragile que ça. Ce qui était bien sûr totalement faux mais quitte à prétendre être solide, autant le faire bien. Et puis, même si elle faisait l'ange assurée à l'intérieur de l'académie, il n'en était pas de même lorsqu'elle sortait. Elle savait que ses yeux bleus et vides pouvaient effrayer les gens alors elle gardait la tête baissée, fixant le sol et juste le sol, de peur de croiser le regard de quelqu'un qui pourrait mal réagir. Sait-on jamais ...

Ses pas la menèrent ainsi hors du bâtiment des Utopia puis hors du campus, jusqu'à la ville. Elle avait ralenti sensiblement, tâtant le sol imperceptiblement avant chacun de ses pas pour savoir où elle mettait les pieds. On lui avait proposé un nombre incalculable de fois de prendre une canne pour s'aider mais elle avait refusé, par dignité avait-elle confié. Elle n'aimait pas sentir sur elle le regard des autres, parfois compatissant, parfois moqueur. Il n'était pas rare d'entendre des passants la railler mais elle avait déjà tellement subit qu'elle se moquait plus ou moins de leurs dires. Elle était bien trop habituée. Alors elle continuait sa route, distante de tout et fixée sur un seul objectif : trouver Beverley.

Puis il y eut le bruit de l'eau et des vagues s'écrasant sur les pierres de la berge. Luna connaissait bien ce clapotis tranquille pour être venue en ce lieu plusieurs fois, seule ou accompagnée. Souvent seule, en fait. Elle ne comprenait pas trop pourquoi elle était arrivée ici mais si son cœur lui avait dicté ce chemin, c'était sûrement pour une bonne raison. Il y avait aussi l'odeur de l'iode, douce fragrance à son nez, et la légère brise qui lui ébouriffait les cheveux, comme une caresse maternelle, de celles que les mères offrent à leurs enfants avant de se coucher. Elle avança le plus près du bord de l'eau, ne s'arrêtant que lorsqu'elle sentit qu'elle allait basculer et elle ferma les yeux, penchant sa tête en arrière, le visage offert au soleil à moitié caché derrière les nuages. Ses bras pendaient le long de son corps et elle semblait s'offrir à l'astre doré. Elle aurait tout donné pour pouvoir s'envoler là, maintenant, mais de nombreux humains travaillaient sur les docks et elle ne pouvait s'exposer aux regards encore plus. C'était mettre en danger l'académie et ça, pour rien au monde elle ne l'aurait fait volontairement.

« Hé, gamine ! T'devrais pas t'approcher aussi près de l'eau, t'vas tomber. »

La voix retentit derrière elle, rude mais teintée de quelque chose qui ressemblait fort à une envie de protéger. Sûrement un travailleur qui avait une fille et qui ne voulait pas qu'il lui arrive quelque chose de mauvais. C'était tout à son honneur. Luna recula d'un pas pour lui faire plaisir et tourna la tête vers l'origine du bruit. Un faible sourire amical étira ses lèvres.

« Merci monsieur, de vous préoccuper de ma sécurité. Mais ne vous inquiétez pas. »

Elle avait gardé les yeux baissés et lorsqu'elle entendit les pas de l'homme s'éloigner, accompagnés d'un grommellement assez significatif, elle retourna à la contemplation mentale du soleil. Un fredonnement léger sortait de sa bouche, petite chansonnette qui s'élevait au gré du vent et qui se perdait dans les bourrasques soudaines. Elle ne sut pas combien de temps précisément elle resta ainsi mais elle sentit la chaleur du soleil qui diminuait doucement : le soir tombait-il ? La nuit avait-elle déjà envahi la ville ? Peu probable, elle n'était pas restée non plus des heures ainsi. Ou peut-être que si, elle n'en savait rien. Son esprit s'était égaré, perdu dans des pensées dont elle seule connaissait la teneur et qu'elle ne partagerait sans doute jamais avec personne. Sauf Beverley, car celle-ci était la seule capable d'entendre ses mots et de les comprendre. Elle recula d'un pas et sans se retourner, elle demanda d'une voix faible mais audible.

« Beverley ...? C'est toi ? »


Dernière édition par Luna Starlight le Sam 1 Sep - 13:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ▬ Wanna fly with me, above the sea ?
Lun 30 Juil - 18:04


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
L'été était sans aucun doute la saison la plus attendue des quatre, par la plupart des gens. Synonyme de vacances, de chaleur et d'inactivité, l'été était bel et bien synonyme de tout ce que je détestais.

Les vacances ont toujours été pénibles pour moi. Je ne voulais pas rentrer chez moi, mais rester dans une école déserte n'était pas vraiment attrayant non plus. Être à la Shaded Academy en juillet/aout restait encore ce qu'on pouvait définir comme "le moins pire". Pour les autres vacances de l'année, ce n'était pas pareil. Beaucoup d'élèves ne prennaient pas la peine de faire un trop long voyage afin de retrouver leurs proches pour si peu de temps.

Bref, quoi qu'il en soit, j'étais toute seule, et il fallait que je m'occupe.

J'ai d'abord pensé à aller au zoo ; Les animaux me détendaient. Les observer était apaisant. Ils étaient non seulement exotiques, différents, mais ils étaient surtout capables de ce que nous sommes à présent devenus incapable de faire : Attendre que le temps passe. Notre société, et moi la première, a constamment besoin d'être occupée, d'avoir quelque chose à faire ; Et c'est peut être pour cette raison, finalement, que les vacances d'été m’insupportent. Il n'y a rien à faire, pas d’événement, pas de problème à régler. C'est un ennui dont je me passerais bien volontiers, et dont les animaux du zoo sont les premières victimes (Oui, ce sont des victimes).

La dernière fois, je suis restée tout l'après midi sur le banc en face de la cage des lions. Je les regardais dormir sur leur grosse pierre, imaginant toute sorte de chose quant à leur vie dans la savane.
    Dormaient-ils tout l'après midi ?
    Chassaient-ils ?
Mais la question la plus importante et pour laquelle je n'avais pas (encore) de réponse :
    S'il n'y avait pas ces cages, et si les autres visiteurs étaient des arbres (oui, des arbres), est-ce-que ces lions me mangeraient ?


Aussi passionnantes soient ces interrogations (ha ha), ce n'étaient pas pour les éviter que j'avais choisi de ne pas me rendre au zoo. En fait, la seule et unique raison pour laquelle je n'y étais pas allé, était "les arbres", enfin, les gens ; Voyez ça comme vous le voulez.

J'étais un paradoxe à moi toute seule. J'avais horreur de la foule... Et de l'inactivité. Le calme m’horripilait autant que le trop plein de vie. Il me fallait un juste milieu, un équilibre... Que, en cette belle journée d'été, je ne pouvais trouver qu'au port.

L'air sentait le sel, laissait sur ma peau une délicate couche de chlorure de sodium à chaque fois que le vent le voulait. Il ne faisait jamais trop chaud, au port. La fraîcheur de la mer rendait les températures estivales un peu plus faciles à vivre. Même le bruit des vagues n'était pas déplaisant. Je ne supporterais pourtant pas de l'entendre continuellement, tous les jours qui plus est ; Mais cette mélodie prennait un caractère apaisant tant elle ne m'était pas ni habituelle, ni imposée.

Mon regard glissait le long des coques des navires, se laissait emporté par la diversité des couleurs de celles-ci. Une fous tous les bateaux inspectés, j'observais les passants et touristes. J’aperçus alors une silhouette qui m'était familière. Comme une petite poupée aux cheveux d'argent, Luna contemplait l'océan, et semblait captivé, envoûtée par la singularité de cet instant.

C'est alors que ça me parut évident.

Sans plus attendre, je fis demi-tours.
    - LUNA !

Mon appel avait fait tourner la tête d'une bonne dizaine de personne tellement j'avais crié fort ; Une dizaine de personne, y compris la petite ange.

Je m'approchai d'elle et déposai (sans trop la prévenir) un bisou sur sa joue.
    - Je t'ai acheté une gaufre ! Au sucre !

Je pris sa main, l'ouvrit et y déposai le gâteau. Croquant juste après dans la mienne, je lui lançais avec légèreté :
    - Je m'a...ssois.

Je ne savais pas où j'avais posé mes fesses mais je m'en fichais. On aurait aussi bien pu être dans le passage que ça ne m'aurait pas gênée. J'étais bien, avec ma gaufre, au port, en juillet, mais surtout, avec Luna.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ▬ Wanna fly with me, above the sea ?
Sam 1 Sep - 16:11



avatar
Invité
Invité








‘‘
Elle était toujours là, quand elle avait besoin d'elle. A peine y pensait-elle qu'elle apparaissait comme par magie, comme si elle avait entendu ses appels presque désespérés. Comme si quelque chose les reliait, bien plus puissant qu'une simple amitié. Elles n'avaient même pas besoin de mots pour se comprendre, même les gestes restaient superflus. Et puis, peut-être y avait-il réellement une part de féérie là-dedans. Quand on est ange, on peut difficilement nier l'invraisemblable et refuser le paranormal. C'était aussi pour cela que Luna s'était arrêtée au port, mue par un instinct qui lui soufflait : « Beverley te rejoindra sous peu. » Elle ne se posait jamais de questions, n'hésitait jamais quand c'était son cœur qui parlait et surtout, quand cela concernait sa confidente. Elle qui adorait voler aurait pu donner ses ailes pour la jeune humaine, sans une seconde d'incertitude.

Alors quand elle entendit le cri, l'appel, tout son être, toute son âme s'emplit de joie. Elle pouvait reconnaître cette voix entre mille, ce parfum parmi des millions. Et pourtant, poussée par quelque chose d'inexplicable, elle aimait demander si c'était bien elle. Comme si cela pouvait être quelqu'un d'autre. Question idiote, bien sûr. Beverley était unique. Un large et franc sourire étira les lèvres de la fragile demoiselle alors que son amie déposait sur sa joue un bisou affectueux.

- Je t'ai acheté une gaufre ! Au sucre !

Luna sentit quelque chose se déposer dans sa main et un nouvel éclat alluma ses yeux habituellement si vide. Elle semblait pleine de vie, comme si être en compagnie de la jeune femme au cheveux bleus la rendait entière. Comme si Beverley était une partie d'elle-même et qu'elle ne se sentait complète qu'en sa présence. Sans doute était-ce le cas dans une vie antérieure, du moins. L'ange croqua dedans avec délice, allant même jusqu'à fermer les yeux pour savourer, la tête légèrement penchée en arrière et le visage offert au soleil couchant, laissant également échapper un petit gémissement de contentement. Elle adorait les gaufres.

« Merci beaucoup ! » Elle rouvrit les yeux et ces derniers pétillaient de malice. « C'est vraiment trop bon ! »

Avec Beverley, Luna ne bégayait jamais. Elle était elle-même, sereine et heureuse. Elle ne cherchait pas ses mots, ne se demandait pas si ce qu'elle allait dire était stupide ou inutile : elle agissait et c'était très bien ainsi. Tenant précieusement sa pâtisserie dans les mains, elle se baissa également et s'assit au bord du quai, les pieds pendant dans le vide et se balançant en cadence régulière.

« Je savais que tu viendrais ! » Petit silence. Elle leva la tête et fixa le soleil de ses yeux bleus. « Il fait bon, tu ne trouves pas ? J'adore cette petite brise. » Elle secoua la tête pour faire balancer ses cheveux, comme pour illustrer ses propos. « Et surtout ... Surtout, j'adore l'odeur de la mer ! » Et l'on sentait dans sa voix toute l'admiration de petite fille qu'elle n'avait jamais pu confier auparavant. Elle reprit une bouchée de gaufre. « Il est quelle heure, au fait ? » Légère moue. « J'ai pas envie de rentrer, je suis bien ici, pas toi ? » Elle parlait sans réellement attendre de réponse, parce qu'elle savait que Beverley l'écoutait attentivement et cela lui plaisait. Elle fit rouler le sucre sur sa langue. « J'ai envie de voir Sunrise ... » Et dans sa bouche, la friandise prit le goût amer de la nostalgie.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ▬ Wanna fly with me, above the sea ?
Lun 1 Avr - 20:42


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
Je me délectais de la situation, profitant de chaque secondes passées avec Luna, de chaque bruits environnants, de chaque bouchée de ce délice sucré que j'avais dans les mains. J'écoutais ce qu'elle me disait avec attention, ne voulant pas rater une miette de ce que la jeune femme discrète me racontait. Quand je me sentais bien, j'étais le genre de personne qui parle beaucoup, souvent pour ne rien dire. Luna c'était l'inverse. Tout ce qu'elle disait avait un sens et une raison d'être dit. Du coup, ce qu'elle disait semblait tellement important que je ne pouvais me résoudre à ne pas écouter ses paroles.

- Il est un peu plus de 15h. On peut rester ici encore loooongtemps !

Bien entendu, j'exagérais. Mais nous étions en vacances ! S'il y avait bien un moment pour s'amuser, c'était maintenant. Du coup, je préférais ne pas lui répondre pour Sunrise. Je n'avais pas eu de nouvelles de lui depuis un petit moment, et il était évident que la distance physique qu'il avait mit entre lui et l'académie avait blessé la petite ange. Je comprenais sa douleur, je voulais bien l'écouter et la consoler, mais plus tard. Je ne voulais pas gâcher le moment de détente que nous partagions. Elle en avait autant besoin que moi.

Je plantais mon regard dans le bleu de la mer, laissant partir les pensées de ma tête en même temps que je voyais les bateaux quitter le port. J'aurais adoré avoir un bateau. Outre le fait qu'avoir un bateau c'est vraiment la classe, ça permettait de pouvoir s'évader du quotidien le temps d'un après midi ou d'une journée. Sans compter que j'aurais adoré emmener Luna sur la mer. On partirait toutes les deux, bronzer pendant des heures en mangeant des fruits et des chocolats. Mais bon, un bateau ça coûtait relativement cher, et puis il fallait savoir le conduire. Je poussais un soupire, déçue de ce qui n'arrivera probablement jamais.

Encore que. Il suffisait que j'aille demander à un marin sur le port, et peut être que nous aurions le droit de passer quelques instants sur son embarcation ? On pouvait laisser tomber les fruits, le chocolat et les maillots de bain, mais c'était une bonne idée non ? Il fallait néanmoins demander aux bonnes personnes, je ne voulais pas avoir à me retrouver 6 heures sur un bateau de pêche, entourée de poissons morts ou mourants.

- Hey Luna, tu as déjà fait du bateau ? Tu voudrais essayer ?

Zieutant les hommes s'activer sur le quai, j'avais le sourire aux lèvres. Je savais qu'elle dirait oui, mais je ne voulais pas la brusquer. Lui offrir une gaufre était une chose : Si elle n'en voulait pas, elle pouvait refuser de la manger. La faire embarquer sur un bateau sans la prévenir en était une autre. Ça aurait pu la mettre dans un état dont je ne voulais pas être ni responsable ni spectatrice pour petite blonde. Je l'aimais trop. Et puis je la voyais mal sauter par dessus bord et nager jusqu'à la rive.. Je me voyais encore moins plonger dans l'eau pour la secourir.

- Je peux aller demander aux marins sur le quai si tu veux !

A nous la petite virée marine !
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ▬ Wanna fly with me, above the sea ?
Mer 3 Avr - 12:05



avatar
Invité
Invité








‘‘
Du sucre pour les peines de cœur, du sucre pour rire, du sucre pour réconforter, du sucre pour s'amuser ... toutes les occasions étaient bonnes pour manger une friandise, une glace, un chocolat. Les confiseries apaisaient les douleurs, adoucissaient les mœurs et parfois, déliaient les langues. Pour Luna, c'était un tout. La présence de Beverley lui redonnait confiance en elle et lui permettait de se confier. Le vent, la mer, l'heure, quoi d'autre encore ? L'adolescente posait des questions pour entendre une réponse. Sa réponse. Elle posait des questions parce que Beverley y répondait, parce qu'ainsi, elle disait : « Je suis là. »

Elle reprit avec délice une bouchée de gaufre. Ses jambes se balançaient dans le vide et ses talons tapaient en cadence contre le rebord. Le soleil réchauffait ses jambes, attiré par le noir de son pantalon. Cela lui faisait du bien, de la chaleur. A l'instar du sucre, l'astre doré était un baume au cœur. Quinze heures ? C'était tôt. Et puis, c'était l'été. Elles avaient le temps avant que le soleil ne se couche. Elles avaient même le droit de rentrer tard le soir, même si Luna n'était pas très rassurée. Se balader dans les ruelles sombres de la ville, même accompagnée, ne la tentait pas réellement.

Beverley n'avait rien dit quant à Sunrise, ce qui signifiait sûrement qu'elle n'avait pas de nouvelle. Cela ne servait donc à rien de creuser plus le sujet. Alors le visage tourné vers la mer, l'ange écoutait. Près d'elle, elle pouvait entendre son amie croquer à pleines dents dans la pâtisserie. Devant elle, y avait le bruit des vagues et dans le ciel, celui des oiseaux, des mouettes criardes. Derrière, c'était les pas des passants qui résonnaient et plus loin encore, elle percevait les moteurs des bateaux et les cris des marins. Elle les imaginait, suant à grosses gouttes, charger et décharger des caisses plus grosses qu'eux. Des containers, comme ils disaient. Cependant, dans sa tête, ce n'était que des silhouettes un peu floues, sans couleur, sans visage. Qu'est-ce que c'était, le bleu marine ? Étaient-ils beaux ou avaient-ils la peau burinée et brûlée par le soleil ? Elle ne le saurait jamais.

La voix de Beverley l'interrompit soudainement dans ses pensées. Elle avait été tellement concentrée sur ses réflexions marines qu'elle n'avait pas remarqué le silence qui s'était installée entre elles. Mais ce n'était pas de ces silences lourds, gênants et oppressants. Non, c'était un calme tacite, une petite pause pour mieux repartir. Elle se tourna vers la jeune femme, assise à côté d'elle, un grand sourire aux lèvres.

« Du bateau ? Jamais. J'aimerais beaucoup ! » Une pensée vint titiller son esprit. « Mais si j'ai le mal de mer ? »

Elle haussa les épaules. Et puis, qu'importe ? Elle n'avait pas le mal de l'air, pourquoi aurait-elle celui de l'eau ? Bon, c'était certes deux choses parfaitement différentes mais elle ne pourrait pas dire si elle n'essayait pas ! Et cela la tentait énormément !

« Enfin, ce n'est pas grave. C'est une idée géniale ! Je te suis. »

Elle se leva prestement, faisant attention à ne pas basculer dans l'eau, et tendit la main dans la direction de son amie pour qu'elle la prenne. Autant se laisser conduire, puisqu'elle avait une guide à portée de main ! Et tandis qu'elle suivait la demoiselle, elle lui demanda :

« Et toi, tu as déjà fait du bateau ? Tu crois que les marins seront d'accord pour nous emmener ? » Elle fit la moue. « Je n'ai pas d'argent ... »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ▬ Wanna fly with me, above the sea ?
Jeu 4 Avr - 20:21


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
Sa main dans la mienne, je soupirais ; Quelle piètre aide j'étais en la tenant par cinq doigts. Je fermais les yeux et essayait de m'imaginer à sa place... Pendant quelques secondes seulement : J'étais bel et bien à sa place mais j'étais aussi la seule de nous deux qui pouvait voir, alors si je fermais les yeux, nous courrions à la catastrophe. Je lui attrapais le bras en entier et le serrais contre moi, voulant la rassurer.

- Moi ? Je n'ai pas le mal de mer non. J'ai pris le bateau deux ou trois fois. Mais pas des petits bateaux comme ça... Alors peut être que ce sera différent.

Je n'avais ni pensé au mal de mer, ni au moyen de paiement. Je m'étais imaginé qu'une âme charitable tombe sous le charme des deux jeunes filles que nous étions et nous fasse faire un tour sur son embarcation avec joie et enthousiasme. Luna me fit redescendre sur terre, je me sentais bête. Étrangement en sa présence, je devenais rêveuse, trop rêveuse même. Je suis certaine que c'est parce qu'on ne peut pas imaginer Luna ET du vénal, du mal ou de la dépravation. C'était trop incompatible.

Arrivées devant un bateau sur lequel se trouvait une bande de marin, je fis signe à Luna de m'attendre sans bouger alors que je m'avançais vers eux. Le chemin était laborieux, j'avançais avec un peu de mal entre ce qu'ils semblaient avoir déchargé du navire. Un peu intimidée, je leur lançais timidement :

- Bonjour Messieurs.... Mon amie et moi même, étudiantes à la Shaded Academy, nous aurions voulu savoir s'il était possible de faire un petit tour de bateau... Elle n'en a jamais fait de sa vie et adorerais essayer ! S'il vous plais...

Le rire des hommes me transperça le coeur. Ils ne formulèrent qu'un sarcasme aussi rustre que méchant. "C'est pas une agence de voyage ici ma p'tite étudiante à la Shaded Academy". Qu'ils n'acceptent pas, je le concevait, mais pourquoi me répondre ainsi ? Espérant que mon amie n'ait pas entendu, je retournais vers elle un peu déboussolée. Accompagnée d'un rire quelque peu nerveux, je lui expliquai que ce n'était pas le bon bateau et la guidai vers d'autres personnes. Après avoir essuyé une bonne dizaines de refus plus ou moins cordiales, je commençais à sérieusement envisager la possibilité que nous... N'y arrivions pas. J'étais dépitée. Je ne pouvais pas avoir laissé Luna imaginer une virée en bateau et ne pas lui donner, c'était impossible, ça aurait été cruel... D'autant plus que j'en avais aussi vraiment envie.

- On va bien finir par trouver...

J'essayais de me convaincre moi même autant que j'espérais convaincre la petite ange. Levant les yeux une dernière fois sur les bateaux dont rien que la vue m'était à présent presque émétique, j'ai assisté à un miracle. Alors qu'aucunes perspectives n'étaient en vue, un jeune homme secouait les bras et nous appelait à vive voix. Trop heureuse, je serrais mon emprise sur Luna et me mit à courir dans la direction de notre sauveur, qui déclara avec une voix emplie de joie :

- Alors à ce que je vois, vous chercher un bateau ? Bienvenue sur le Queens P. VII.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ▬ Wanna fly with me, above the sea ?
Sam 6 Avr - 20:21



avatar
Invité
Invité








‘‘
La mer, un bateau, du soleil ... quoi de mieux ? Jamais de sa vie d'avant, Luna n'aurait pu imaginer que cette addition soit possible et si elle l'était, ce n'était que parce que Beverley existait et que le Seigneur leur avait permis de se rencontrer. Sans elle, la jeune ange n'aurait rien pu faire et l'idée même d'embarquer sur un navire ne lui aurait jamais traversé l'esprit. Los Angeles, pourtant, était une ville de la côte mais Sunrise n'avait jamais jugé nécessaire de les emmener faire un tour de plaisance et il fallait avouer qu'il avait de toutes autres préoccupations en tête. Alors quand la jeune humaine serra son bras, Luna ne put s'empêcher de se rapprocher de cette dernière.

Elle perdit rapidement le compte du nombre de pas qu'elles avaient pu faire et dans tous les cas, il lui importait peu qu'elles aient avancé d'un mètre ou de cinquante, tant que Beverley était avec elle. Mais soudain, la pression de son bras disparut et elle perdit l'équilibre, trébuchant en avant. Elle se rattrapa in extremis, se demandant pourquoi son amie l'avait quittée sans mot dire.

« Bev' ? »

Mais celle-ci revint vite et attrapa son bras de nouveau, lui expliquant que ce n'était pas un bateau convenable et qu'elles devaient chercher ailleurs. Autour d'elle, Luna entendit quelques rires : sûrement des marins qui s'amusaient en travaillant, ce qu'elle pouvait comprendre. Charger et décharger des caissons à longueur de journée ne devait pas être des activités les plus passionnantes et il fallait bien tuer le temps.

Les minutes défilaient et les refus s'enchaînaient, sans que la jeune adolescente ne désespère pour autant, traînant l'ange derrière elle. Celle-ci avait certes très envie de faire un tour de bateau mais si cela n'était pas possible, elle s'en remettrait, elle n'avait aucun doute là dessus. Elle sentait en outre que plus le temps passait, plus Beverley commençait à ne plus y croire, malgré son apparent optimisme.

« Bev', ne t'en fais, pas ce n'est pas très grave si on ne trouve pas. On fera ça une prochaine fois, des marins plus gentils seront peut-être d'accord pour nous prendre sur leur bateau ! »

Mais alors qu'elle pensait que son amie allait enfin abandonner, elle resserra son emprise sur son bras et se mit à courir. Et comme Luna lui faisait totalement confiance, elle la suivit du mieux qu'elle put, essayant de ne pas trébucher sur le sol inégal. Ce qui n'était à vrai dire pas simple sans y voir ... Puis une voix très enthousiaste atteignit ses oreilles et elle comprit qu'elles avaient enfin trouvé ce qu'elles cherchaient depuis une bonne demie heure. La petite ange leva par réflexe la tête dans la direction de la voix qui lui semblait à priori masculine, les yeux grands ouverts, un sourire aux lèvres.

« Vraiment ? Vous êtes d'accord pour nous prendre avec vous ? »

Sa voix fluette laissait transparaître l'excitation qui grandissait en elle. C'était la première fois qu'elle allait pouvoir ... flotter ! Elle secoua le bras de Beverley, impatiente.

« Tu as vu, il ne fallait pas se décourager ! » Puis le jeune homme les apostropha de nouveau, leur enjoignant vivement de monter sur le pont. « Allons-y, je te suis ! » Puis elle ajouta doucement : « Je te laisse parler, par contre, sinon je vais bégayer ! Et puis, s'il a peur de mes yeux ... il vaut mieux que ce soit toi qui le regarde ! »

Ce qui lui allait parfaitement, à vrai dire. Il aurait été gênant de bredouiller quelque phrase incompréhensible devant un bienfaiteur !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ▬ Wanna fly with me, above the sea ?
Mer 10 Avr - 11:45


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
Quel soulagement... Nous avions enfin mis la main sur une âme charitable. Avait-il eu pitié de nous ? Peut être. Y n'empêche que le résultat était là ! Nous étions invitées à monter sur le pont d'un bateau. C'est à dire exactement ce que nous voulions faire. Je répondais furtivement à ce que Luna me disait tout en la précédant dans l’abordage du navire. Je marchais à reculons, les mains sur les épaules de la jeune fille pour l'encadrer sur la passerelle assez étroite. Assez faiblement pour ne pas être entendu par notre hôte, je pris la peine de répondre à la petite ange.

- Il n'aura pas peur de toi Luna, tu es adorable !

Et c'était vrai. Elle était... Angélique. Elle ne pouvait pas faire peur, encore moins à un marin qui avait l'habitude de côtoyer des poissons. Je n'ai rien contre les poissons, je ne les trouve pas spécialement esthétiques c'est "tout". Voir Luna à côté d’un poisson équivaut à voir vénus près d’un ogre unijambiste.

Une fois sur le pont, tout semblait différent ; Nous n'étions pourtant qu'à quelques mètres de notre précédente position, mais j'avais déjà perdu tous mes repères. Pour commencer, le sol bougeait. Sans lâcher Luna, je me retournais vers l'homme qui nous accueillait sur son bateau et commençais une conversation afin de m'informer sur ce que nous allions avoir le privilège de pouvoir faire. Avant toute chose, j'ai jugé bon de préciser quelques petites choses... Comme le fait que nous n'avions pas ni l'une ni l'autre une grande expérience maritime... Ou comme le fait que Luna ne voyait pas.

« Aucun problème » me rassura t’il, « J’ai l’habitude des novice ! »

Il devait surement être envoyé par un dieu. Non seulement il avait bien voulu de nous, mais en plus il correspondait parfaitement à ce que nous avions besoin.

- Venez, je vais vous montrer comment on met le bateau en marche… Et puis nous sortirons du port pour une petite balade.

Toujours agrippée à Luna par le bras, je souriais et partais dans la direction que prenait notre bienfaiteur. Nous étions encore dans le port et mes pas n’étaient déjà pas très assurés. J’imaginais que ceux de Luna ne l’étaient pas non plus mais je ne voulais pas perdre le peu d’équilibre que j’avais en me tournant vers elle pour le vérifier.

- Tu vas bien ?

Je ne pouvais pas l'évaluer mais je voulais le savoir. Si elle avait trop peur ou qu’elle se sentait mal, mieux valait arrêter l’expérience directement. Pour ma part, j’allais très bien. Une fois notre équipe de choc près du … heu poste de conduite du navire, le marin nous expliqua ce qu’il fallait faire pour démarrer le petit bateau. Il agrémentait tous ses gestes de paroles les décrivaient et les expliquait. Je le remerciais intérieurement. Luna pouvait grâce à cela un peu s’imaginer ce qu’il fabriquait.

- Maintenant vous pouvez aller sur le pont ! Nous partons en pleine mer.

Quelques minutes s’étaient écoulées et j’avais déjà pris de l’audace. Confiante, je guidais Luna vers ce que j’imaginais être le pont. Finalement, ma culture cinématographique m’aura au moins servi une fois ! Peut être un peu trop fort, je clamais ma joie d’être là, ce qui ne manqua pas de faire rire le navigateur.

- A nous la liberté !
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ▬ Wanna fly with me, above the sea ?
Sam 13 Avr - 9:51



avatar
Invité
Invité








‘‘
Luna était au comble de l'excitation. C'était la première fois qu'elle allait faire du bateau et ce serait en compagnie de Beverley ! N'était-ce pas génial ? La jeune fille suivit son amie sur la passerelle, quelque peu hésitante. Il fallait dire qu'elle n'avait pas réellement envie de tomber à l'eau et puis ... Elle n'avait surtout jamais appris à nager ! Elle, ce qu'elle préférait, c'était le vol, les nuages, les oiseaux. Les bains de mer, aux côtés des poissons glissants voire carrément dangereux, ne l'attiraient pas des masses. L'humaine prit le temps de la rassurer, affirmant que le marin qui les avait interpelées n'aurait sûrement pas peur d'elle ou de ses yeux.

Peu convaincue, Luna posa enfin les pieds sur le bateau lui-même. Il faisait beau et la mer n'était pas très agitée, mais les faibles remous qui faisaient tanguer le navire étaient bien présents. Un sourire s'étira sur les lèvres de l'ange. C'était ... étrange, mais pas dérangeant. Quoiqu'un peu déstabilisant tout de même. Elle espérait qu'aucune vague plus forte que les autres ne les ferait basculer par dessus-bord, maintenant qu'elles étaient enfin sur le bateau !

Toujours agrippée à Beverley pour s'assurer un équilibre plus ou moins stable, Luna écouta distraitement la conversation qui s'engageait, profitant de la chaleur et la lumière du soleil dans lesquelles baignait l'embarcation. Elle rougit lorsque son amie précisa qu'elles n'avaient que peu (voire aucune, à vrai dire) de connaissances en la matière et baissa les yeux lorsqu'il fut annoncé qu'elle ne voyait pas. Le jeune homme ne sembla pas y trouver de problèmes et déclara même qu'il avait l'habitude des débutants ! Luna avait l'impression d'être tombée face à un envoyé du Seigneur ! Et Beverley devait sans doute penser de même. Quoiqu'elle ne lui avait jamais demandé ses orientations religieuses ... Peut-être n'était-elle pas croyante ?

Les deux adolescentes suivirent ensuite le marin ... euh, quelque part sur le bateau (qui a priori, ne semblait pas bien grand mais adapté à ce dont elles avaient besoin). Luna sentait que son amie avait un peu de mal à marcher et il en était à peu près de même pour elle. Quoique, habituée à se déplacer sur des sols dont elle ne voyait rien, elle était dotée d'un sens de l'équilibre un peu moins précaire. Ou presque. Elle sourit lorsqu'elle entendit Beverley, reconnaissant au son de sa voix qu'elle n'osait pas se tourner vers elle.

« Oui, ne t'inquiètes pas pour moi ! Je te suis ! »

Une fois arrivée à destination, le marin leur expliqua tout un tas de choses diverses et variées et malgré les explications complexes et détaillées, Luna n'y comprit pas grand chose. Ce qu'elle n'osa pas avouer, de peur de vexer le jeune homme qui les avait si gentiment accueillies. Elle lui offrit en échange son plus beau sourire lorsqu'il eut terminé et qu'il leur conseilla d'aller sur le pont. Erk, il fallait faire demi-tour. Heureusement, Beverley semblait avoir pris de l'assurance et elle les amena toutes les deux à bon port (sans mauvais jeu de mot). Luna éclata de rire lorsque son amie s'écria, enthousiaste.

« Merci beaucoup, Bev' ! Je suis vraiment heureuse d'être ici, avec toi. » Puis, elle demanda : « Il y a des requins, dans l'eau ? Des gros poissons ? »

Enfin, le bateau quitta le port, lentement d'abord puis une fois en pleine mer, prit de la vitesse. Luna s'assit et se tint fermement au bastingage, les yeux fermés, face au vent. Ses cheveux volaient dans tous les sens et un immense sourire s'épanouissait sur son visage.

« Oh, c'est génial ! » Ses mains étaient tellement serrées autour de la barrière que ses jointures en devaient presque blanches. « J'adore la vitesse ! »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ▬ Wanna fly with me, above the sea ?
Jeu 18 Avr - 16:41


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
C'était donc ça la perfection, la béatitude ? Pour moi en tout cas ça l'était. Nous étions libres (du moins nous avions le sentiment de l'être), la vitesse du bateau était enivrante. J'avais envie d'aller vite, toujours plus vite. Pourtant je n'avais jamais été une grande fan des sports extrêmes. Rien que de monter dans une montagne russe était pour moi un cauchemar. Mais là c'était différent. Nous traversions la mer, l'eau et les vagues s'écartaient au passage du bateau. Nous laissions notre marque éphémère d'écume sur l'infinité azurée. Il faisait beau, le soleil et les éclats d'eau de mer nous baignaient le visage.

- Je suis au Paradis ma lulu !

Il faut croire que la situation m'inspirait. Je n'avais jamais appelé la petite ange de cette façon. Allait-elle aimer ? Peut être, peut être pas. Ça m'était égal, nous étions assez proche pour qu'elle me fasse remarquer qu'elle n’appréciait pas et que ça ne me vexe pas. Elle s'assit. Je décidais donc de faire de même. Par chance dans cette position, je pouvais encore voir la proue et les flots.

Des poissons ? Des requins ? Sûrement. Des baleines, des cachalots, des orques ? Évidement. Quant bien même j'avais tord, j'avais raison. L'eau est une continuité d'un continent à l'autre. Sur le chemin entre les États Unis et l'Europe, je suis certaine qu'il y ait au minimum un cétacé. C'est donc sûr de moi que je déclarais d'un ton grâce à Luna :

- Il y a toute sorte de chose dans l'eau... Mais je pense que vu la vitesse à laquelle nous allons, ils doivent avoir peur et êtres tous rentrer dans leur maison de vacances à la mer.

Les poissons avaient-ils besoin de maison de vacances à la mer... Alors qu'ils vivaient dans l'eau ? En fin de compte, je ne crois pas. C'était stupide, c'était gâcher de l'argent. Mais les poissons avaient-ils seulement de la monnaie ? Je n'eus pas le temps de réfléchir plus longtemps à cette question qu'autre chose de plus intéressant capta mon attention. Nous ralentissions, en plein milieu de nul part. Une fois "immobilisé" autant qu'un bateau peut l'être sur la mer, le marin coupa le contact et s'approcha de nous.

Je paniquais. Néanmoins c'est délicatement (pour ne pas alerter notre futur agresseur) que je m'interposais entre Luna et lui. Autant qu'il m'attaque avant elle. Comme ça elle aurait le temps de comprendre ce qu'il se passait. Allait-il nous tuer ? Il n'y avait pas de témoin ici, et laisser nos corps dans cette eau plus du tout sympathique à mes yeux lui laissait l'opportunité de ne jamais se faire attraper par la police ou le FBI. Je ne le laisserais pas faire. Je ne voulais pas mourir ici, ni ailleurs. Mais encore moins ici alors que je ne savais même pas précisément où j'étais ! Je tressaillis, il prit la parole.

- Nous sommes à environ 15 km de la côte, sur l'océan Atlantique. C'est beau n'est ce pas ? Ce vide, ce calme...


Le calme avant la tempête hein, espèce de psychopathe ? Mais au moins maintenant je savais où j'étais ; ce qui ne m'empêche finalement pas de ne pas vouloir mourir maintenant.

- Je suppose que vous n'avez pas les tenus adaptés.. Sinon vous auriez pu aller nager un peu. L'eau ne doit pas être très chaude mais c'est agréable quand même.

Était-ce une façon détournée de nous dire que nous allions (tenues adaptées ou pas) finir dans la mer ? J'en doutais. Son ton n'était pas menaçant, et il souriait. Je me détendais un peu et m’efforçais de lui rendre son sourire. Je n'y perdais rien : Soit je passais pour une femme polie et reconnaissante, soit c'était un tueur et il penserait que je suis quelqu'un de très téméraire et me laisserait la vie sauve. Malheureusement pour moi, je fus forcé de reconnaître intérieurement que cet homme n'avait rien de mauvais. Il avait même l'air vraiment empathique.

- On peut rester ici et profiter du soleil ou rentrer maintenant... Vous préféreriez peut être aller plus loin, mais je crains que mon bateau ne soit pas adapté à de trop grands trajets.

- Rester ici quelques instants me ferait plaisir. A toi aussi Luna ? Merci beaucoup monsieur, pour tout.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ▬ Wanna fly with me, above the sea ?
Mer 8 Mai - 9:48



avatar
Invité
Invité








‘‘
Les seuls moyens de transport conventionnels que Luna avait déjà emprunté n'était autre que ses jambes et la voiture, une seule fois dans sa vie. Lorsqu'elle était à Los Angeles, Sunrise et elle n'avaient pas réellement les moyens de se payer des trajets en taxis et Là-Haut, elle avait toujours utilisé ses ailes puisqu'un accompagnateur avait été mis à sa disposition, tant le jour que la nuit (même si elle avait souvent préféré éviter de faire appel à lui la nuit, sa timidité lui enjoignant de ne pas déranger les honnêtes gens dans leur sommeil). Bref. Tout ça pour dire que le bateau, c'était vraiment le summum.

« Faux. Le Paradis, c'est beaucoup mieux. »

Elle rit. Certes, le Paradis était ... et bien, le Paradis mais il n'y avait pas réellement de bateau puisque la seule eau sur laquelle ils auraient pu flotter était celle des nuages et Luna doutait réellement que ces derniers fussent assez « solides ». Il avait déjà fallu faire preuve de la plus grande ingéniosité pour bâtir la maison du Seigneur ! Elle ne se formalisa pas non plus sur le surnom qu'elle trouvait très mignon et elle était certaine que Beverley lui montrait ainsi son affection. Après tout, elle l'appelait bien « Bev' » !

Cette dernière répondit d'ailleurs à sa dernière question, expliquant qu'il y avait sûrement plein de trucs dans l'eau mais que le bateau allait leur faire peur et que, par conséquent, tous les poissons allaient se réfugier dans leur maison de vacances à la mer ! Ce qui laissa la jeune Ange un peu interloquée. Et elle aurait bien voulu répondre mais elle sentit que la bateau ralentissait. Puis s'arrêtait.

« Sommes-nous déjà de retour au port ? Je n'entends pas le bruit de la foule ... »

Luna entendit quelques bruits de pas : ceux du marin qui se dirigeait vers elle et ceux de son amie, bien plus léger et peut-être un peu hésitants, sans qu'elle ne sache pourquoi. Que se passait-il ? L'homme prit la parole et répondit à sa question, même s'il ne l'avait sûrement pas entendue et qu'il ne faisait qu'expliquer la situation. Ils avaient parcouru 15 km en si peu de temps ? Impressionnant ! Il leur proposa même d'aller se baigner, regrettant qu'elles n'aient sans doute pas de maillot de bain. Et effectivement, Luna n'aurait jamais pu imaginer qu'en venant sur le port, elle finirait au milieu de l'océan Atlantique ! De toute façon, elle ne savait pas nager alors ... Il leur proposa ensuite de rester ici quelques instants ou de repartir tout de suite vers le port, avouant que son bateau ne pourrait pas supporter de plus longs trajets.

« Oh oui, restons ici encore un peu ! Merci Monsieur, merci beaucoup ! » Elle tourna la tête vers Beverley. « J'aimerais tester l'eau, qu'en penses-tu ? Juste avec les pieds. Et puis il fait chaud ! »

Elle retira sa veste et la posa délicatement sur le rebord, à côté d'elle. Elle serait bien allée voler quelques minutes au dessus de l'eau, puisqu'elle était sûre qu'elle ne rencontrerait personne ou qu'il n'y aurait pas d'obstacles au milieu de son vol. Mais elle n'était pas certaine que le marin ou même son amie tiennent le choc. Elle ne savait même plus si Beverley savait ce qu'elle était mais le jeune homme devait sûrement croire que les anges, c'était des contes pour les enfants. Tant pis.

« Au fait, Monsieur ? Peut-on vous demander votre nom ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: ▬ Wanna fly with me, above the sea ?



Contenu sponsorisé









‘‘
Revenir en haut Aller en bas

▬ Wanna fly with me, above the sea ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» CBS wanna trade
» I just wanna live right now. Are you gonna be there for me? (Paxadee)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'extérieur de l'Académie :: Les Alentours :: Le Port-