Partagez|

"Chuuuttt. Il ne faut pas qu'ils voient ;)." [PV Olive GANATIR]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : "Chuuuttt. Il ne faut pas qu'ils voient ;)." [PV Olive GANATIR]
Mar 5 Juin - 6:16


Hybride : Chat

avatar
Hybride : Chat

Confrérie : Utopia
Personnage sur l'avatar : L'Abysse ou Alice dans Pandora Hearts

Feuille de personnage
Age: 17 ans (Bientôt 18 ;))
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): secret secret ;)







‘‘
J’avais refermé la porte de ma chambre. Le sourire joyeux d’Olive ne quittait plus mon esprit. Chez elle, ce petit geste était tellement sincère. Enfaite cette fille ne se ment jamais. Quand elle veut rire, elle le fait. Si elle veut hurler ou se battre, elle le fait. Olive était tout ce que je n’étais pas. En fin… tout ce que je n’étais plus. Mais maintenant j’en étais persuadée, c’était à ses côtés que je pourrais redevenir comme avant. Quand je m’étais remise face à elle, je ne pouvais y croire. Ma chambre était sans dessus dessous. Ma garde robe se résumant à une robe, celle de mon arrivée à l’académie et à mon uniforme remit par l’intendante de l’Académie, Jophielle m’avait embarqué en ville pour faire quelques achats. Si bien que des sacs plastiques cachés le parquet brun claire, les vêtements étaient posés en ta sur la chaise de bureau. Sur mon lit trônait un sweet aux couleurs des Metz, mon équipe de baseball fétiche. Et à côté de mon oreiller se trouvaient les trois choses importantes qui m’on suivit pendant ces dernières de solitude. La casquette des Metz que m’on père m’avait acheté quand il m’avait emmené voire « mon » disputer la final du tournoi de Major League. Tournois que les Metz ont gagnés. Le pendentif de ma mère était posé sur le petit chevet à côté. Cette boite à musique avec sa mélodie qui a bercé mon enfance et qui a su me sortir de ma torpeur. Et pour finir la peluche que j’ai eue à ma naissance. Un chat noir et blanc entouré de bande et de pansement. A ce souvenir un sourire s’était dessiné sur mon visage. Quand j’étais petite quand j’avais mal quelque part, je demandais à ma mère de soigner en même temps cette pauvre peluche.

Reportant mon attention sur mon amie, je lui dis sur un ton amusé, un peu comme une enfant pris la main dans le sac.

« -Désolée, je n’avais pas vraiment prévu la venue d’une invité. »

Olive égale à sa joie, mon amie s’était mise à rire. Elle m’avait ensuite aidé à enlever quelques affaires pour qu’elle puisse s’asseoir sur le bout de mon lit.

« -Je vais voir si j’ai de la crème. J’arrive ! »

J’étais obligée de fermer la porte de la salle de bain car la pièce n’était pas très spacieuse et l’ouverture de la porte réduise considérablement l’espace. Par terre mon uniforme était encore trempé. Du pied je l’ai repoussé dans un coin de la pièce. Donc au final pas très loin de sa place initial. Je m’étais demandé si Olive porterait son uniforme. Certes il n’était pas obligatoire et commençant à cerner sa personnalité ce n’était pas vraiment du genre à suivre le règlement, alors si la règle n’est même pas écrite, ce n’est même pas la peine. Tiens en parlant règlement. Tout à l’heure elle a parlé de ramener une bouteille et je ne pense pas qu’elle parlait d’une bouteille d’eau banale. Mais pour le coup cette règle était bien mentionnée dans le règlement. C’était écrit noir sur blanc « Alcool strictement interdit dans l’enceinte de l’établissement. » Mais la encore Olive n’allait surement rien en faire.

Ouvrant l’armoire à pharmacie à côté du lavabo j’ai rapidement repéré la biafine gel. En un coup cette crème allait déjà me soulager. Mais elle était sur le rangement le plus haut et j’étais trop petite pour l’atteindre. J’ai avancé d’un pas marchant dans la flaque d’eau crée par le neige fondu de mes vêtements. Appuyant ma main valide sur le rebord du lavabo, je m’étais appuyée sur celle-ci pour miser jusqu’à la crème. Mais étant sur la pointe des pieds, l’un deux avait finit par glisser à cause de la flaque. Je m’étais senti partir vers l’arrière. Dans un dernier élan j’ai essayé de me rattraper à quelque chose. Agitant les bras dans tout les sens j’ai finit par attraper le rideau douche blanc crème qui était derrière moi. Sauf que sous mon poids les attaches n’avaient pas résisté. Et s’était dans un bruit de fracas que j’ai finit pas atterrir lourdement au sol.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: "Chuuuttt. Il ne faut pas qu'ils voient ;)." [PV Olive GANATIR]
Ven 15 Juin - 18:13


Hybride : Lion

avatar
Hybride : Lion

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Makise Kurisu dans steins gate

Feuille de personnage
Age: 18
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): Célibataire et libre comme l'air







‘‘
Mon sourire ne quitta pas mes traits lorsque je fis le tour de la chambre de Rirï, des yeux. Rempli d’affaires, d’innombrables sacs et de vêtements neufs, c’était un vrai fouillis, une caverne d’alibaba. Je compare sa chambre à la mienne, qui est bien terne pour le moment. Mais je m’imagine déjà trouver les cachettes pour les bouteilles en tout genre. J’ai déjà repéré les lieues, pas tous les recoins bien sûr mais je sais déjà où mettre certaines choses qui ne devraient pas être dans une chambre de l’académie. Pour le moment je n’ai qu’une bouteille d’alcool et des bières. Tout ça dans mon sac de cour, il faudrait que je pense à retirer tout ça avant d’aller en cours. Revenant à la réalité, je repoussais de la main quelques sacs, je m’assois patiemment sur le petit espace du lit à présent à découvert. Elle s’excuse alors pour le désordre. Je rigole avant de lui répondre.

« - J’ai vu pire, t'inquiète pas.»

Je continue de rire en pensant à mon ancienne chambre après une colère. Lit retourné, étagère cassé, plafond troué, poussière étalé partout, vêtements déchiré(dû à mes transformations), bouteille d’alcool éparpillé sur le sol. Oh, c’était un beau fouillis sa chambre, c’était rempli de trésor, neuf, à en juger par les sacs de shopping. Mon amie s'avançait à travers ses affaires jusqu’à la porte de sa salle de bain. Entrée à l’intérieur, l’espace de la chambre devient si réduit qu’elle referme la porte derrière elle. Je détaille sa chambre, une peluche recouverte de pansement en tout genre, un chat pour être exacte attire mon attention. Était-ce parce qu’elle est elle même un chat qu’elle en a un en peluche ? Une casquette des Metz trône à côté du chat. Je la prends entre mes mains, je souris. Elle est jolie, je la regarde, m’imaginant dans un match de base ball. Mon sourire s’élargis, quelle blague. Moi, jouer au base ball, oh non mais j’aime bien le regarder. Je vois bien Rirï jouer à ce sport, elle a la carrure, elle coure rapidement et esquiverait ceux qui veulent l’atteindre. En voyant le sweet shirt de la même équipe, je me dis que c’est une passionné. C’est beau d’avoir une passion. Pendant que je réfléchis, un grand boum fait écho dans l’espace étriqué de la salle de bain. Je reposais rapidement sa casquette sur le lit avant d'accourir jusqu’à la porte, frappais et n’attendis pas de réponse. Lorsque j’ouvris, je retrouvais Rirï à terre, le rideau de douche l’entourait, la scène était hilarante.

« - Bien joué. Pas de mal au moins ?»

Je rigolais en lui disant cela. Je ne lui demandais pas comment elle était tombée en voyant le sol de la salle de bain inondé d’eau. Dans un coin, je vois l’objet qui a dégorgé sur le sol. Les vêtements qu’elle portait quelques heures avant. Je l’aide à se relever d’une main solide. Mais surement pas assez solide puisque sous son poids, je tombe et me rattrape sur mes poignet en glissant sur la flaque. J’avais échappé de peu de devoir retourner me changer. Me retrouvant à côté d’elle, je ris avant de lui dire.

« - Chacune son tour. Humm... Une serpillière serait le bienvenu.»

J’avais dis ça avec un large sourire, je vis l’objet de mes convoitises dans un seau près de son évier. Je me relevais doucement, relevais ensuite Rirï en me tenant au mur avec mon autre main. J’attrapais la serpillière avant de la jeter sur le sol. Je me mis alors en quête de la pommade pour le poignet de mon amie. Levant le bras, j’atteignis sans difficulté la dernière étagère où trônait un tube de pommade. Je me retournais vers Rirï avec un sourire triomphant.

« - Il en a fallu des épreuves pour l’atteindre.»

Je lui tendis la pommade, tout sourire.

« - Dis t'es bien tombé à cause de la flaque d'eau, hein ? Ou c'était un souvenir réapparu ? »

Après tout, c'était possible, peut être en savait-elle encore plus qu'avant.

« -Enfin ça ferait une raison de plus pour fêter tes souvenirs revenus ! »

Je tirais la langue en disant ça.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: "Chuuuttt. Il ne faut pas qu'ils voient ;)." [PV Olive GANATIR]
Mar 19 Juin - 10:20


Hybride : Chat

avatar
Hybride : Chat

Confrérie : Utopia
Personnage sur l'avatar : L'Abysse ou Alice dans Pandora Hearts

Feuille de personnage
Age: 17 ans (Bientôt 18 ;))
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): secret secret ;)







‘‘
Je savais que se n’était pas la peine d’appeler à l’aide car tout le lycée avait du entendre le « BOUM » donc mon amie juste à côté n’allait être pas longue à venir. Et effectivement, juste quelques secondes s’étaient écoulées, avant que je n’entende Olive frappait à la porte et immédiatement après s’ouvrir. Après un arrêt sur image de courte durée, elle s’était mise à rire de ma posture. Je fis une moue de vexation mais comment lui en vouloir. Qui ne rigolerait pas devant cette scène qu’on en voie qu’à Vidéo Gag. Dommage que je ne mettais pas filmer peut être que j’aurais pu gagner quelque chose.

« -Bien joué. Pas mal au moins ?
-Nan nan t’inquiète. J’aurais juste des bleus par ci par là. Ca ne changera pas de d’habitude. »

Cette dernière réflexion était de la pure ironie. La même ironie qui me protégeait de la société. A croire que certains démons ne me quitteront jamais. Je me saisie de la main tendue d’Olive. Mais sous mon poids et avec le sol encore trempé d’eau elle finit par tomber à son tour et me rejoindre par terre. Franchement il aurait fallu vraiment filmer la scène. Ces rires reprirent et je n’ai pu m’empêché de la rejoindre.

« - Chacune son tour. Humm... Une serpillière serait le bienvenu.»

Je ne savais même pas si j’en avais une. Mais à en croire le visage de mon amie, oui il y en avait une. Après s’être relevée l’une et l’autre elle enlevait d’un seau de couleurs bleu une serviette grise qu’elle avait mis au sol. Attrapant sans aucune difficulté la crème, et oui ça à quelques avantages d’être grande, elle me la tendit toujours le sourire aux lèvres.

« -Il en a fallu des épreuves pour l’atteindre !
-Tu l’as dit ! »

En sortant de la salle de bain enfin plutôt la pataugeoire, je m’appliquais à étaler le contenue du tube sur mon poignet. Rien que le contact froid de la crème me fessait un bien fou !

« - Dis t'es bien tombé à cause de la flaque d'eau, hein ? Ou c'était un souvenir réapparu ? Enfin ça ferait une raison de plus pour fêter tes souvenirs revenus ! »

Prise sur le fait elle tirait la langue. Sa mimique m’avait fait rire aux éclats. Maintenant c’était sur, question alcool elle ne respecterait pas le règlement. Un peu désolée de gâcher son enthousiasme, qui n’allait pas vraiment être perdu très longtemps, j’ai fait un nom de la tête.

« -Non c’était bien la flaque qui m’a fait perdre l’équilibre. Depuis que je sais que c’est Jack qui apparaissait, je n’ai plus eu de vision. »

Me mettant en tailleur sur mon lit, j’avais pris machinalement ma peluche et commençait à mâchouiller l’oreille noir du chat. Un chat… A croire que mes parents avaient eu le nez creux. Vu le regard interrogé d’Olive, j’ai mis le chat devant moi.

« -Je l’ai depuis ma naissance. C’est mes parents qui me l’on offerte. Quand aux pansements résultat d’un jeu un peu bizarre. A chaque fois que je me fessais mal, je pense que tu as remarqué ma maladresse. Tu peux imaginer le nombre de petits bobos que j’ai pu avoir. Et cette peluche devait elle aussi se faire soigner. Quand j’étais petit je trouvais ça normal d’agir ainsi. Mais maintenant… »

Voulant enlever la bande autour du ventre, j’ai eu une impression bizarre. S’était comme si je n’étais pas seule à enlever le pansement. Comme si quelqu’un souhaitait que je fasse ce « pas ». Retenant ma respiration, je m’attendais à voir quelque chose d’insoutenable ou un truc du genre. Mais rien. Juste un trou au niveau de la couture. Une vraie blessure pour ma pauvre peluche. Mais à y repenser se n’était pas ma mère qui l’avait soigné mais Jack.

« -C’est en jouant près du cours d’eau qui longé notre village que ma peluche a eu se trou. Avec Jack on jouait à cache cache. Et je n’ai pas fait attention mais en quittant ma cachette, la peluche était prise dans les ronces. Ne le savant pas j’ai tiré et la couture a lâché. J’ai beaucoup pleuré. Il faut dire que je n’étais pas bien vieille. Pas beaucoup plus de 4 ans. Jack avait un an de plus mais il agissait de t’elle façon qu’il était pour moi un véritable grand frère. Pour me consoler, il a fait comme ma mère. Il a soigné ma peluche. Mais il y a autre chose… »

Glissant mes doigts dans le trou, je les fessais joué dans le coton doux et abondant qui rembourrait le chat. Quand enfin j’ai touché le but de ma convoitise.

« -Et voila ! »

Heureuse et triomphante, je touchais enfin une bride de mon passé.
Ce n’était plus juste un souvenir mais bien un objet de ma mémoire. Avec un sourire qui illuminait mon visage, j’ai tendu ma découverte à Olive.
Une photo de Jack…
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: "Chuuuttt. Il ne faut pas qu'ils voient ;)." [PV Olive GANATIR]
Ven 31 Aoû - 14:59


Hybride : Lion

avatar
Hybride : Lion

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Makise Kurisu dans steins gate

Feuille de personnage
Age: 18
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): Célibataire et libre comme l'air







‘‘
Je m’asseyais sur son lit au même moment qu’elle.

« -Je l’ai depuis ma naissance. C’est mes parents qui me l’on offerte. Quand aux pansements résultat d’un jeu un peu bizarre. A chaque fois que je me fessais mal, je pense que tu as remarqué ma maladresse. Tu peux imaginer le nombre de petits bobos que j’ai pu avoir. Et cette peluche devait elle aussi se faire soigner. Quand j’étais petit je trouvais ça normal d’agir ainsi. Mais maintenant… »

Durant son discourt, je vis différents traits traverser son visage. Des sourires lorsqu’elle évoqua ses parents mais elle fit une moue quand le mot «normal» sortit de sa bouche. Je ne pu m’empêcher de retenir ma remarque.

« - De toute façon, qui peux parler de normalité ici.»

J’avais dit cela en souriant et comme pour renforcer mes paroles, ma queue de lionne sortit et fouetta l’air. Mes yeux s'arrêtèrent sur son chat.

« - Moi je trouve que c’est mignon d'avoir voulu le soigner, ça montre que tu as bon coeur.»

Mon sourire s’accentua, son visage était plongée sur son chat, elle était comme hypnotisée. Elle reprit la parole après avoir essayé de tiré sur l’un des pendages de sa peluche.

« -C’est en jouant près du cours d’eau qui longé notre village que ma peluche a eu se trou. Avec Jack on jouait à cache cache. Et je n’ai pas fait attention mais en quittant ma cachette, la peluche était prise dans les ronces. Ne le savant pas j’ai tiré et la couture a lâché. J’ai beaucoup pleuré. Il faut dire que je n’étais pas bien vieille. Pas beaucoup plus de 4 ans. Jack avait un an de plus mais il agissait de t’elle façon qu’il était pour moi un véritable grand frère. Pour me consoler, il a fait comme ma mère. Il a soigné ma peluche. Mais il y a autre chose… »

Une petite grimace d’incertitude peut être à moins que ce ne soit de l’étonnement, se glissa sur son visage lorsqu’elle lança sa dernière phrase. Un pli se forma sur mon front, qu’avait-elle ? Une seconde après, ses doigts fourrageaient le coton qui remplissait sa peluche. Elle en ressorti un rectangle quelque peu plié sur les rebords.

« -Et voila ! »

Un sourire lumineux s’étirait sur ses lèvres lorsqu’elle me tendit une photographie d’un jeune garçon. Il était à croquer.

« - Jack... Je n’en reviens pas que tu aie une photo de lui. Qu’est ce que je donnerais pour être une agent secrète et pouvoir rechercher quelqu’un à partir d’une photo ! »

J’avais détourné les yeux vers sa fenêtre en disant ça. Je reprends en pouffant.

« - Je pars dans mes délires. N’empêche, ce serait vachement utile! »

Reprenant un air sérieux, je regarde de plus près la photo du jeunot. Il a l’air plein de vie et si joyeux que je devine que son sourire était contagieux.

« - Rien ne te reviens en voyant cette photo ? Un nom ? Quelque chose concernant sa famille ? Un indice sur ce qu’ils pourraient être devenus ? »

Je pose toutes ses questions rapidement sans réellement m’en rendre compte, je me sens concernée par ce qui lui arrive. Je suis si curieuse de savoir la vérité que ma queue tape son matelas et rebondis dans mon dos comme si mon corps me réclamait de bouger. De chercher, d’être à l’affut de la moindre chose qui pourrait l’avancer dans ses recherches.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: "Chuuuttt. Il ne faut pas qu'ils voient ;)." [PV Olive GANATIR]



Contenu sponsorisé









‘‘
Revenir en haut Aller en bas

"Chuuuttt. Il ne faut pas qu'ils voient ;)." [PV Olive GANATIR]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il ne faut pas boire de sang.
» Il faut vivre.
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shaded Academy :: Les Batiments des Confréries :: Batiment Utopia-