Partagez|

Et si la vie n'était que vent ...?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : Et si la vie n'était que vent ...?
Ven 18 Mai - 12:30


Mythique : Licorne

avatar
Mythique : Licorne

Confrérie : Distraught
Personnage sur l'avatar : IA des Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 15ans
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): Si seulement elle était moins timide ...







‘‘
__________________________________
FICHE DE PRESENTATION
Jusqu'où êtes-vous prêt à aller pour votre confrérie ?

« Telle une fleur, je nais avec le soleil, je grandis avec lui et je meurs a ses côtés ... »

« Atsuaki Echo »
▬ IT'S ALL IN YOUR MINDS.


« Si je devais être un élément, je serais le vent … »


Cette jeune demoiselle à toujours était d’une nature discrète, elle n’a jamais beaucoup aimé parler avec autrui, et si elle le peut, elle préfère aller dans les endroits tout aussi calme qu’elle, comme par exemple la bibliothèque. Ce lieu presque mystique à ses yeux, les pupilles palpitantes de bonheur face à de nouvelles histoires. Ses doigts frôlant le fin papier afin de découvrir la suite. Vous l’aurez sûrement deviné, elle est d’une nature très timide, réellement renfermée. Elle fait souvent des sortes de blocages lorsqu’il lui arrive d’être en face d’inconnus, en particulier si ce sont des hommes. Le rouge lui montant alors vite aux joues, elle n’attend qu’un moment d’inattention de la part de son interlocuteur pour disparaître du décor. Son regard reste toujours fuyant, elle se sent inférieur face aux autres et ne tente jamais de s’opposer même si elle sait qu’elle a raison et qu’il ou elle a tord.

Elle a pour habitude de marcher la tête basse, traînant des pieds, offrant d’elle une image des plus pitoyable et des plus dégradante. Même en classe, elle ne parle quasiment jamais, les professeurs sont pourtant forts gentils avec elle mais rien à faire, sa voix est scellée. On pourrait presque croire qu’elle est « muette » comme si sa langue avait été coupé. Et pourtant, la belle demoiselle n’est pas si insonore que cela. Cependant, c’est la nature qui en a le privilège. En effet, lorsque la nuit tombe, elle aime sortir des bâtiments et se glisser dans les champs pour pousser la mélodie au point de s’en casser la voix. Seules les étoiles et la nature –tout comme les animaux sauvages- écoute silencieusement ce chant aussi pur qu’eux. Ce n’est qu’au levé du soleil qu’elle rentre pour reprendre ses cours, comme si rien ne s’était passé …

Malgré cette apparence timide, renfermée, cette jeune fille est quelqu’un de très attentionné, d’une extrême douceur. Elle est toujours prête à aider les personnes dans le besoin, si cela reste bien entendu dans ses moyens « humains »...


▬ IT LOOKS JUST LIKE YOU'D WANT TO.


« Le silence résume la beauté d’une fleur fragile … »


Ce que vous verrez la première fois que vous la croiserez, se sera très certainement ses longs cheveux : d’une couleur vraiment étrange et pourtant naturelle, ils sont blancs et lui arrive juste en bas du dos. Ils sont plutôt fins, mais jamais sans nœuds. La petite fille a pour habitude de tresser deux mèches de chaque côté de son visage et de laisser le reste trôner sur ses épaules, s’écroulant en cascades contre son dos. Une simple petite mèche barre un peu le visage de celle-ci, voilant alors la couleur bleu océan de ses grands yeux timides. Son petit visage est extrêmement fin et ne semble avoir aucun gros défaut. Son petit nez est droit, légèrement en trompette sur la fin, rendant le tout un peu plus mignon. Ses lèvres sont plutôt fines, légèrement rosées, non pas grâce à du maquillage, car là, l’adolescente ne se barbouille en aucun cas avec de tels produits cosmétiques ayant le « pouvoir » de cacher la véritable beauté d’une personne.

Dans son apparence générale, la jeune fille à la peau laiteuse, lui offrant une apparence quasi maladive. On pourrait presque la confondre avec une collégienne à cause de sa toute petite taille d’enfant : un mètre cinquante-huit pour un petit quarante kilos seulement. Sa maigreur n’arrange donc en rien cette apparence de poupée de porcelaine. De plus, ses membres sont fins et longs jusqu’au bout des doigts, lui donnant une apparence presque squelettique.

Heureusement que ces vêtements sont là pour étoffer le tout. Elle n’a pas pour habitude de porter des choses trop voyantes, elle préfère donc porter des couleurs pâles, s’aventurant même dans les tons foncés, sinistres même si cela reste tout de même secondaire à son goût. Son inventaire va de pantalon jusqu’à jupe, et de pull jusqu’à débardeur, même maillot de bain, malgré le fait qu’elle n’aime pas que l’on voit trop son corps. En gros, elle essaye de faire comme toutes les autres filles de son âge.
DERRIERE L'ECRAN

■ Prénom : Appellez moi Fanou Wink
■ Age : J'en ai autant que la température d’aujourd’hui.
■ Comment as-tu connu le forum ? Un Ange m'est tombé du ciel ♥️
■ Quelque chose à dire ? La terre est ronde °w°
■ Quand un pamplemousse te sourit, tu fais quoi ? Je le mange et je lui souris après (avec plein de sucre entre les dents XD) 8D
■ Dans les kinder, tu préfères la surprise ou le chocolat ? Chocolat *µ*
■ Tu t'entends bien avec Bob l'Éponge ? C'est mon Meilleur Meilleur Meilleur Meilleur paupin ♥️
■ Code [OBLIGATOIRE] : Isoprophémilabarbituracidphénildiméthidimentilaminophirasolonesse~~ !


THE LITTLE DOLL

■ Genre : Une fille ...
■ Date & Lieu de Naissance : Japon, 31 octobre 1996
■ Race : Mythique - Licorne.
■ Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle.
■ Niveau d'étude : 1ère année de Lycée.
■ Confrérie choisie : Distraught House.

▬ THE LOST DECADES.


« Que devient la neige après l’hiver ? Elle devient le Printemps ~ et les feuilles après l’Automne ? Elles deviennent l’hiver … »

Un vent glacial traversait la forêt, les oiseaux s’étaient tus, et tous les animaux semblaient en ébullition devant cette température qui n’annonçait rien de bon. Les écureuils commençaient d’hors et déjà à faire leur provision, telles les fourmilières juste en dessous de leur arbre. Les « habitacles en bois » étaient en effervescence et perdaient doucement, mais sûrement, leurs feuilles vertes devenues multicolores au passage du froid hivernal. Le soleil commençait à peine à se lever, et déjà, c’était la foire. Quelques rayons atteignaient les arbres pendant que d’autres s’aventuraient entre les lucarnes d’une maison voisine. À l’intérieur de celle-ci, le silence était d’or. Rien ne semblait vouloir le briser, absolument rien, car à l’intérieur d’une chambre blanche, un petit berceau en tissu rose et poussiéreux, pour enfant, attendait patiemment de se rendre utile. Alors que dans une autre chambre, un homme amoureux regardait le ventre de sa femme s’arrondir de jour en jour.

Lorsque le trente et un octobre sonna, les perles de la vie s’échappèrent du collier dans un bruit assourdissant. Ce qui ressemblait à une maison tranquille devant soudainement, affreusement bruyant. La jeune mariée allait donner naissance à une merveilleuse petite fille. Lorsque les gémissements incessants de la jeune mère cessèrent, des petits pleurs d’enfants se firent entendre à leur tour. Ces nouveaux bruits étaient tout nouveaux pour les oreilles indiscrètes de la forêt. Ces petits sons semblaient légèrement étouffés, car l’enfant utilisait pour la première fois ces deux petits poumons qui se vidaient tous juste du flux dont ils avaient connu durant neuf mois durant. Ce bruit assourdissant laissa, qu’un peu plus tard, la place à de joyeux gazouillements de nouveau-né.

La jeune fille eut le nom de « Echo », car lorsqu’elle naquit, on n’entendit uniquement sa voix à travers la forêt. C’était comme si la nature avait abandonné l’idée de faire ses provisions afin d’écouter le nouveau caprice de Dame Nature. Cette charmante demoiselle aux cheveux blancs comme neige apprit très vite à marcher à parler. D’une nature téméraire, elle aimait s’aventurer dans cette petite forêt, s’approchant énormément des animaux au grand désarroi des jeunes parents. Elle aimait courir à travers les champs, danser au milieu des fleurs et dormir en bas d’un arbre. De ses escapades matinales, elle en revenait toujours toute écorchée et repartait presque aussitôt dans le bus qui l’emmenait directement à son école. Car là où cette charmante famille habitait, se trouvait bien loin de toute civilisation : en montagne. Ils vivaient beaucoup de leur récolte abondante, et ne semblaient manquer de rien d’autre.

Lors de vacance d’été, la jeune japonaise, âgée seulement de dix ans, s’aventura une fois de plus dans les bois, avec la ferme intention d’observer les oisillons qu’elle avait aperçus la nuit dernière. Pour cela, elle devait arriver à grimper à un arbre, ce qui n’était pas une chose facile. Mais la peur laissa place à l’excitation. Ses pas gaies résonnèrent avec la petite chansonnette qu’elle poussa tandis qu’elle s’enfonçait dans les bois. Arrivait à destination, elle s’arma de courage et grimpa à l’arbre, glissa, dérapa, et se mangea encore et toujours le sol. Elle s’avait au plus profond d’elle qu’elle n’y arriverait jamais, mais têtue comme une mule, elle continuait encore et encore.

Pendant ce temps, des chasseurs rodaient dans le coin à la furtive recherche d’animaux. L’été était toujours une saison où les animaux se faisaient nombreux autour des étangs et cette facilité était donc interdite pendant cette saison. De plus, chasser près des habitations était tout aussi interdit, rien ne semblait donc gêner ces deux individus venus dans l’idée de tirer leurs balles de plombs dans les pauvres bêtes. Les deux hommes s’étaient donc rapprochés de ce point d’eau qui se situait tout près de là où se trouvait la gamine. Lors de l’un de ses derniers essais, elle fit craquer violemment une branche juste avant de retomber sur ses fesses. Ce bruit suspect alarma les chasseurs et ils tirèrent à l’aveuglette vers elle … L’une des balles l’atteignit au niveau de sa cage thoracique. La mort fut longue et douloureuse. Le souffle le court, le bras engourdit, elle tendit son bras une dernière fois vers le nid d’oiseaux avant de le laisser lourdement retomber à terre. Ses yeux se refermèrent sous cette affreuse douleur et une larme perla le long de son visage … Les adultes qui avaient tiré la retrouvèrent mort sur le sol, ils décidèrent de la cacher le plus rapidement possible, ils trouvèrent donc un fossé plutôt profond et la poussèrent à l’intérieur avant de déguerpirent le plus loin possible.

« J’ai peur … Il fait si noir … J’ai froid, tellement froid … Que s’est-il passé … Maman, papa, où êtes-vous … J’ai besoin de vous … »

Elle papillonna des yeux, et observa une petite fleur qui se trouvait toute proche d’elle. Elle l’observa longuement, elle attendit, en retenant son souffle, que le beau papillon aux mille couleurs se pose pour apprécier davantage la beauté de la nature. Ses beaux yeux bleus appréciaient énormément la scène qu’elle voyait, et ils furent incroyablement déçus de voir l’insecte repartir peu de temps après. Elle voulut lever son « bras » pour se gratter la tête, mais à la place d’apercevoir un corps humain, elle fit la connaissance d’un antérieur de cheval, comportant un sabot sans fer. Le premier réflexe qu’elle eut, ce fut de se relever, tentant de se mettre sur ses deux pieds qui n’étaient autres que des postérieurs : elle se cabra et retomba aussi tôt sur ses quatre sabots. Elle se mit donc à « courir » à la recherche du point d’eau et lorsqu’elle fut enfin arrivée à la petite clairière, elle observa son reflet qui n’avait plus rien d’humain. Elle était devenue un cheval, mais pas n’importe qu’elle cheval, une licorne. C’était comme dans le dernier livre qu’elle avait lu. La fille hennit de bonheur avant de se souvenir des derniers instants de sa dernière vie. Qu’allait devenir ses parents ?

Elle attendit longtemps devant son reflet, et comme par enchantement, elle redevint une petite fille comme avant. Sa robe était encore taché par son sang, mais la blessure avait complètement disparu, comme par magie. Elle s’en alla donc retourner auprès de ses parents et leur expliqua tout ce qui s’était passé. Ne la croyant pas au début, ses parents lui demandèrent de filer dans sa chambre, mais lorsqu’elle se transforma aussitôt en licorne, ils furent obligés de la croire. Les deux adultes l’inscrivent donc dans l’Académie Shaded et c’est là qu’ils la virent pour la dernière fois …
© Shaded Academy
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Et si la vie n'était que vent ...?
Ven 18 Mai - 15:11


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
RE BONJOUR

Moi aussi je n'aime les poneys ♥ *____*
Tu es validée ! Tu écris très bien :3 & tout est cohérent. Sauf peut être que tu as oublié de préciser que la Shaded Academie est aux Etats Unis, et non au Japon, mais tout le monde parle anglais de nos jours x').
Et puis tu dis qu'elle a les cheveux blancs et sur on vava elle a les cheveux blonds. Si tu n'as pas trouvé de fille aux cheveux blancs, on peut t'aider o/.

VOILA ! J'espère que tu te plairas parmi nous ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Et si la vie n'était que vent ...?
Ven 18 Mai - 18:05


Mythique : Licorne

avatar
Mythique : Licorne

Confrérie : Distraught
Personnage sur l'avatar : IA des Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 15ans
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): Si seulement elle était moins timide ...







‘‘
C'est normal que la fille a les cheveux "blond" sur le vava, c'est un effet de l'image ^^ Sinon le personnage à réellement les cheveux blancs, parfois ça tire sur le rose, mais ça je peux le modifier.

Merci bien en tout cas ^^
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Et si la vie n'était que vent ...?



Contenu sponsorisé









‘‘
Revenir en haut Aller en bas

Et si la vie n'était que vent ...?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» "Ouais, ben c'était pas d'enfer ..."
» C'était le temps des fleurs ~ [Pv]
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Présentations :: Dossiers :: Présentation Validées [Étudiants] :: Présentations Validées [Distraught]-