Partagez|

Le poids des balles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : Le poids des balles
Mer 23 Nov - 17:57


Démon

avatar
Démon

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Mistorene Callus - Inazuma eleven

Feuille de personnage
Age: 51 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): X







‘‘
La nuit. Il faisait froid. Une étincelle et Milian s'alluma une cigarette inspirant fortement, expirant sa fumée grisâtre l'air absent. Vêtue d'un simple jean, de ranger et d'un marcel moulant on pouvait rapidement constater que le froid ne l'affectait gère. Il marcha un petit moment avant de s'installer sur un banc face aux jardins fleurit.

Cela faisait déjà quelques mois qu'il était arrivé ici et il s'ennuyait. Il ne parlait à personne, il ne pouvait pas... l'odeur du sang était présente et il pourrait rapidement perdre ses moyens alors il s'isolait et fumait en grande quantité. Les nuits fraîches lui rappelaient ses missions en Colombie et par la suite ses contrat en tant que tueur à gage...Le silence avant les fusillades... le son de balles de son Colt M1911, la puissance du Barrett M82, plus récemment connu comme le M82 ou le M107... ça ne lui manquait pas vraiment, mais son quotidien était vraiment morne...

Milian coinça entre son majeur et son index la fin de sa clope et forma avec sa main un pistolet imaginaire comme les enfants font pour s'amuser. Il ferma un oeil et tout lui revient en tête...la lunette de son sniper...

-Bang !

Sa voix résonna et se perdit dans la froideur de la nuit. Le Colombien lâcha sa clope et l'écrasa de sa grosse chaussure pour s'en allumer une autre. Il enchaina cigarette sur cigarette avant de se mettre à rire aux éclats. Un rire glacial et un peu fou.

-La vie c'est de la merde ! Alors, le commun des mortels c'est ça ?! AHAHAHAAHAH qu'est-ce qu'on se fait chier
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Le poids des balles
Mer 23 Nov - 18:38


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
Saloperie de soirée. La vie sociale n'est définitivement pas faite pour moi. Le pire, c'est que je le savais déjà ça. Bien avant d'enfiler cette robe rose et ces talons aussi fins que hauts. « Qu'est ce qui t'as prit Sophie hein ? Pourquoi est ce que tu te plains alors qu'avant même d'avoir franchi le seuil de la maison, tu savais très bien que ça n'irait pas. »

Et pour cause, ça n'a jamais été mon truc, les soirées, les autres... Je passe le plus clair de mon temps éloignée de mes congénères et ça me convient parfaitement. Je me complais dans une solitude qui se prétendrait presque devenue mon amie avec le temps. Paradoxale non ?

A croire qu'il me fallait une nouvelle preuve de ce trait de ma personnalité (Sous réserve qu'on puisse réellement appeler ça de cette façon).

»» Et bien ma vieille, t'es servie.

Les petits cailloux du chemin étaient en train de m'achever, s'enfonçant cruellement dans ce qu'il me restait de pied. En même temps, comme le prouvait l'absence de chaussures à ces derniers, entre les cailloux et les escarpins, le choix était vite fait.

Lâchant sans retenue des petits cris plaintifs à chaque fois qu'un de ces énergumènes osaient me piquer un peu trop fort (c'est à dire tout le temps), c'était accompagnée par une merveilleuse symphonie en "ouille" mineur que je me rendais à ma chambre.

M'enfermer et me rouler en boule dans mon lit, à jamais et pour toujours. C'est tout ce que je voulais.

Ô combien cruel est mon destin qui, non content de m'avoir fait passer une des plus mauvaises soirée de ma vie, me fit emprunter ce chemin de terre en s'assurant que j'allais y rencontrer un des personnages les plus atrocement atteint de cette Académie.

La tête basse, le visage dissimulé par mes cheveux, j'arrivais à sa hauteur.

Plus de symphonie en ouille, juste le battement de mon cœur. Mon cœur qui cherchait à s'échapper de ma poitrine, se demandant bien si je n'étais finalement pas plus folle que ceux dont je m'empressais de juger comme tel pour oser m'aventurer dans les jardins, la nuit.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Le poids des balles
Jeu 24 Nov - 15:36


Démon

avatar
Démon

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Mistorene Callus - Inazuma eleven

Feuille de personnage
Age: 51 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): X







‘‘
Quelqu’un approchait. Milian le ressentait dans chaque brassement d’air, dans chaque mouvement, chaque respiration, il entendait presque jusqu’aux battements de cœur de l’individu. Dans tout son corps il ressentait la venue d’un intrus…chaque fibre du demon pouvait lui dire que ça puait l’humain. Qu’il les détestait…
Il laissa son aura s’assombrir et écrasa sa clope. Milian se leva et attendit l’arrivée de l’humain…oh l’humaine… Il semblerait que cette merde de sous espèce hautement inférieur soit une femelle…Ne savait-elle pas qu’il était dangereux de se promener la nuit ?

Un sourire étira les lèvres de Milian lui fendant presque en deux le visage. Il allait s’amuser un peu, tout en oubliant pas de rester sage…pas de sang pas torture pas de coups… Mais difficile de se retenir. Il les haïssait tellement. Les humains, inférieurs, insignifiants …faibles…

-Toi ! Qu’est-ce que tu fais ici ?

Le ton employé par Milian était froid et tranchant car il avait décrété que à cent mètre autour de lui c’était son territoire…il faisait nuit et il voulait être seul alors penser qu’on pouvait le déranger l’irritait profondément et surtout si c’était un humain.

Le demon sortit de sa poche un pot de pilule blanche et il les mangea comme des bonbons versant une bonne partie du pot dans sa bouche, croquant et avalant ses médicaments. Il devait se calmer et reprendre ses esprits. Il était venu ici pour retrouver une vie « normal » ou du moins essayer…

Lorsqu’il aperçut sa silhouette il crut d’abord à une blague puis en y regardant bien…non c’était bien elle. Cette femme ! Il l’avait déjà remarqué dans les couloirs de l’université et elle l’écœurait…Ses longs cheveux son corps élancé énervait Milian, il avait envi de la cassé en deux comme un cure-dent. Elle semblait gentil et douce à première vue et Milian se disait bien : semblait, car il ne lui avait jamais parler ni même approcher mais elle était louche…et il s’en méfiait…deux fois plus de raison donc de la faire dégagé au plus vite de son « territoire » provisoire qu’était les jardins la nuit.

Il grogna une nouvelle fois et haussa le ton.

-Tu ferais bien de dégager rapidement…les culs bourges comme toi doivent dormir à l’heure qu’il est …
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Le poids des balles
Ven 25 Nov - 18:48


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
Rien que le ton de sa voix me fit frémir ; Ajoutons en plus de ça la remarque formulée et vous obtiendrez à peu près la tête que je devais tirer. Heureusement pour moi, il n'en voyait rien. Mon visage toujours tourné vers le sol, j'accélérais le pas pour m'éloigner de cette potentielle menace, bien décidée de m'attirer le moins d'ennuis possible. Partir, après tout, c'est ce qu'il me demandait de faire non ?

J'avais déjà, par le passé, été dans ce genre de situation. Un mec un peu bourré, pas très net, louche, et j'en passe, qui t'adresse la parole juste parce que tu es la seule personne dans les 100 kilomètres à la ronde. Si tu as de la chance, il est trop saoul pour continuer le monologue ; Si tu en as un peu moins, il ne l'est pas assez pour inhiber tout seul les conneries qui affluent à son cerveau.

Je n'ai jamais été très chanceuse. Apparemment, j'avais affaire au deuxième type de spécimen.

Je relevais le visage, m'arrêtant net à la découverte de mon interlocuteur. Il n'avait l'air ni saoul, ni mal en point. Aucune lésion physique sévères.. Enfin, presque. Dans sa main, une espèce de réserve de petites pilules blanches. Super, un drogué. Quand je disais que cette soirée était définitivement horrible, je pesais mes mots.

Une deuxième phrase trancha à la fois le silence nocturne qui venait de se ré-instauré et mon petit coeur.

»» Bourge ?

Je répétais le mot, incrédule. Ça faisait pourtant déjà un bon moment que personne n'avait osé me qualifier de la sorte. Ravivant des mauvais souvenir de mon enfance, et de mon adolescence, ces six lettres m'avaient propulsés dans un état second. Me faisait même oublier tout ce que j'avais en tête depuis que mon regard s'était posé sur sa silhouette.

Pour qui se prenait-il au juste ? Je ne le connaissais pas ; Je ne l'avais jamais vu auparavant. Comment pouvait-il me lancer quelque chose comme ça ? Prenant mon courage a deux mains, énervée par cette réflexion gratuite, j'ajoutais sur un ton hautain :

»» Mademoiselle la Marquise, s'il te plais, espèce de petit morveux.

A vrai dire, je savais pertinemment que cette phrase allait plus attiser le sentiment de mépris qu'il avait envers moi, mais je m'en fichais. Il me traitait de bourge ? Il ne croyait pas si bien dire.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Le poids des balles
Mer 30 Nov - 15:05


Démon

avatar
Démon

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Mistorene Callus - Inazuma eleven

Feuille de personnage
Age: 51 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): X







‘‘
Milian pensait avoir été clairs...Apparemment non et ça l'emmerdait bien à présent, car Madame la Marquise semblait bien lui tenir tête, chaussure à talons en main.

-Petit morveux ?

Il la fixait incrédule et presque surpris par ses paroles. Elle le provoquait, si si elle le provoquait et si elle comptait avoir le dernier mot, Madame la Marquise se fourrait le doigt dans l'oeil et cela jusqu'au coude.

-Toi là...Marquise ou pas j'en ai rien à foutre je te dis de dégager loin, hors de ma vue sinon je te botte le cul si fort que t'en crachera ton rectum.

Milian grogna à nouveau et s'approcha d'elle entrant dans un rayon faiblement éclairé par un lampadaire. Le vent se levait doucement faisant flotter la chevelure de l'homme tel des tentacules en proie à intimider...ses longues mèches flottant comme les serpents d'une gorgone. Il la fixait avec une lueur étrange au fond des yeux...une lueur malsaine...Son corps serait vraiment plus attractif s'il était teinté de rouge... Inerte...les yeux livides laissant refléter le gris du ciel d'hiver... ses cheveux en pagaille collé sur son corps recouvert de sang sécher...mais au final il y aura toujours cette odeur de putréfaction ! Aussi beau qu'était un cadavre il pourrissait et empestait ! Il puait ! Dégoutant ! Nauséabonde ! Tout comme ce monde corrompu !

Elle puait ...

Milian continua de s'avancer vers elle, d'un pas lent...le dos légèrement courber...homme ou animal ? Demon ? Le sourire qu'afficha le colombien s'élargie, s'élargie...déformant sa bouche dans un sourire allant jusqu'à fendre presque en deux son visage de folie, ses yeux s'exorbitant.

-Tu n'as pas entendu HEIIIIIN ?!

Il se mit à rire aux éclats, tordant son corps à l'extrême. Les filles comme cela il les détestait tant...tout teinter de rouge ! Oui...les épingler comme de beau papillon...Il prit sa tête dans ses mains continuant d'imaginer d'horrible sévices pour rendre le monde plus pourpre...carmin ! Vermeille !

-hu huhuhuhuhuhu

Son corps était secoué par ses rire qu'il étouffait à présent...la tournure que prenait les choses n'était pas vraiment bonne...et même si elle courait...même si elle courait...La petite Marquise commencerait une grande partie de chat et souris...ou surement de chasse à l'homme ...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Le poids des balles
Dim 11 Déc - 19:41


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
Je ne saurais dire si c'était la fatigue ou la peur, mais j'étais clouée sur place, à regarder ma mort s'approcher dangereusement. Cette odeur de cigarette me donnait la nausée, je tenais difficilement debout. Pourquoi est ce que je n'avais pas l’intelligence de prendre mes jambes à mon cou ? Et si ce n'était par intelligence, pourquoi ne pouvais-je pas le faire par réflexe ? Comme tout bon être vivant. A croire que je n'étais pas plus attachée que ça à ma vie. M'enfin, à quoi bon faire un effort pour m'enfuir maintenant ? Il n'était plus qu'à deux petits mètres de moi, si ce n'est moins. Super...

Je fermais les yeux. Sûrement pour oublier à quel point cette situation me faisait peur. J'imaginais un champ de blé ; Avec des coquelicots, et un petit peu de vent... Et une voix. Une horrible voix qui me priait aimablement de partir d'ici. Pendant l'espace de même pas une seconde, le blé s'envola dans un coup de vent bien plus fort que les précédents. A la place, une immensité noire, vide. Et un rire. Un horrible rire qui, rien que par sa sonorité, me priait aimablement de partir d'ici. Et vite.

Je rouvrais mes yeux, déposant involontairement mes prunelles sur l'espèce de démon en face de moi. Démon. Je ne croyais pas si bien dire. Anesthésiée, je me mis à courir dans les graviers, ne craignant plus tout le mal qu’ils pouvaient me vouloir. Dans le fond, ils étaient bien gentils, comparés au monstre devant lequel j’étais il n’y a pas 5 minutes.

5 minutes de course effrénée et je m’arrêtais net. J’avais le souffle coupé, les jambes en compote. Lançant un bref coup d’œil autour de moi, je m’assurais d’avoir réussi à m’éloigner du danger. Rassurée de n’apercevoir que mon ombre sous la lueur faiblarde d’un des lampadaires, je me laissais tomber sur le sol.

Tout aurait pu bien finir. Je me serais relevée un peu plus tard, je serais rentrée dans ma chambre, je me serais endormie en m’imaginant que tout cela n’avait été qu’un terrible cauchemar. Oubliant le lendemain matin que ce n’avait pas été le cas. Malheureusement pour moi, constatant que je n'étais pas aussi seule que j'aurais bien voulue le croire, ce genre de fin ne voulait pas avoir affaire à moi.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Le poids des balles
Dim 8 Jan - 18:23


Démon

avatar
Démon

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Mistorene Callus - Inazuma eleven

Feuille de personnage
Age: 51 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): X







‘‘
Si merveilleux… Cette odeur de peur, d’angoisse…se rythme cardiaque qui accélérait…dans la poitrine de cette femme il y avait un lapin affolé prisonnier de sa cage thoracique… Il galopait pour lui échapper mais il n’était plus qu’à deux mètre voir moins quand l’humaine sortit de sa torpeur et s’enfuit à toutes jambes…
Le sourire de Millian s’élargie et il la regarda s’éloigner…il la retrouverait facilement elle empestait la bourgeoise paniqué. Il la retrouverait car elle avait croiser malheureusement sa route ce soir. Il la retrouverait car c’était un tueur assoiffé. Il la retrouverait car il n’avait rien de mieux à faire dans l’immensité de son immortalité…il s’ennuyait et allait la faire tomber dans un kaléidoscope de paranoïa…
Millian jouera avec elle jusqu’à pourvoir finalement l’épingler en trophée.

I have a big gun
I took it from my Lord
Sick with Justice
I just wanna feel you
I'm your angel
Only a ring away
You make me violate you
No matter who you are

It's all up to you
No one lives forever
Been burn in the hell
By all those pigs out there
It's always been hell
From when I was born
They make me violate them
No matter who they are

Get down on your knees
Get a good head on your shoulders
If it's for your guys
Go to the end of the earth
Do what you think
Give it with dedication
I'll put out your misery

Cette chanson il l’aimait et elle le poursuivait… il marcha à la suite de l’odeur de la Marquise doucement, à pas feutré, comme un chasseur discret.

L’instinct était plus fort que tout, même s’il voulait changer son instinct de tueur le rattraperait toujours. Il faisait partie de rare gens qui été tueur née, il avait ça dans le sang, ça collait à la peau. Aussi indispensable que l’air, il avait besoin de cette adrénaline que procuraient le danger et l’ivresse que procurait l’odeur du sang.

Have no prayer
So I keep the gun with me
For my safety
I'll do it with no sweat
They mean business
No time for sissy pig
Queen of ocean
Sing "the Volga" to you

No need to think about it
You do it or you die
Those aren't tears
Don't let it trick on you
I am hard as steel
Get out of my way
Pay back all at once
Suck away the tender part

You made a mess
For Christ sake, this rotten world
Shit out of luck
Go with my vision
Light up the fire
Right on the power
Weapon... I have it all

C’était amusant de ne pas devoir tuer avec des armes. C’était trop facile de tirer sur les gens, lui avait une technique…il imaginait que toute ses victimes étaient juste des putins de poteaux, alors il n’hésitait plus et tirait.

-Pui pui *

Où ce cachait-elle ? Les narines de Millian s’agitaient un peu et il cherchait, rodait comme un loup affamé. Il s’arrêtait et fixa les travers de course dans les graviers. Dommage pour elle il allait bientôt la retrouver.

-Je sais que tu n’es pas loin Princesse ! AHAHAH…TROUVÉ !

Un sourire satisfait et inquiétant étira ses lèvres alors qu’il la surplombait, le visage à demi-sombre et les dents brillants dans la lueur de la nuit.


pui pui* : onomatopée du cochon
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Le poids des balles
Ven 13 Jan - 22:45


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
Les quelques minutes de répit qui me furent accordées me parurent bien trop brèves. En entendant sa voix, j'avais perdu toutes formes d'espoirs pour ce qui concernait ma survie. J'étais anéantie. Aucun plan B, C, ni même D. Les quelques neurones encore en état de fonctionner dans mon cerveau venaient d'être machiavéliquement écrasés par la résonance de ses mots dans mon esprit. Même ma fuite avait été vaine. Que pouvais-je donc faire face à quelqu'un comme lui ?

Je levais mon visage vers lui, le trouvant bien grand, alors que j'étais assise (même vautrée) sur le sol. Le contraste de nos positions accentuait le rapport de force entre nos deux personnes. J'étais confrontée à la réalité à laquelle j'avais essayé d'échapper. Je ne faisais pas le poids. C'était fini pour moi..

Je repensais à mes parents, à ma vie en France. Tout ça me paraissait bien loin, bien trop loin. Je mourrais d'envie de retourner avec eux, vivre ma petite vie paisible. Qu'est ce que je fichais ici au juste ? Qu'est ce que je pouvais bien foutre aux Etats-Unis, dans une académie au nom étrange, infestée de monstres et, pour le moins qu'on puisse dire, au coeur de rivalités entre confrérie. C'était un cauchemar, simplement et purement mon imagination. Je n'avais jamais quitté la France.. Jamais..

Emportées par un souffle de vent, mes paroles n'était destinées à personne d'autre que moi même. Je ne voulais pas qu'il m'entende, j'avais même oublié sa présence :

»» Je veux rentrer à la maison...

Sans que je ne puisse contrôler quoi que ce soit, des larmes se mirent à perler sur la chair de mes joues, rosie par le froid et l'émotion. De la même façon, je me mis à trembler. Reprenant sans me soucier du ton de ma remarque, de ses conséquences, de tout ce qui aurait normalement dû accompagner celle ci, je reprenais :

»» Fais moi du mal, si c'est ce que tu désires. A l'instant où je serais réellement blessée, je vais me réveiller, de toute façon.

J'avais reposé mon regard sur le sol, je souriais bêtement, pleurant toujours. J'attendais le coup de grâce qui allait me sauver de cet affreux rêve. Ce démon allait m'achever et me libérer pour toujours et à jamais du poids que j'avais sur le coeur, celui de ma vie.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Le poids des balles
Lun 13 Fév - 18:04


Démon

avatar
Démon

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Mistorene Callus - Inazuma eleven

Feuille de personnage
Age: 51 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): X







‘‘
Millian la fixait. Il perdait petit à petit le contrôle. Cette petite voix en lui qui lui disait qu’il c’était jurer de changer…cette petite voix nommer la raison qui ne faisait que murmurer au fond de lui d’arrêter alors que le grognement sauvage et dévastateur de sa soif incommensurable de sang bourdonnait dans ses oreilles.

Où était-il ? Qui était-elle ? Hum…Que faisait-il déjà ? Il ne savait même plus pourquoi il était là…Tanpi il n’avait jusqu’à l’éclaté et le rendre rouge….siiii ROUGE !

-Je veux rentrer à la maison…

Hein ?! La maison ? C’était quoi ça ? Rentrer à la maison ? C’était quoi ? C’était où ? Elle disait des choses bizarres qui animaient en Millian d’étranges sensations… Il devait juste la briser en morceau alors pourquoi la voir comme ça ne commençait à plus l’amuser du tout ?

Elle pleurait. Elle était pitoyable…une humaine. Il continuait de la fixer, son envie meurtrière coupé.

-Arrête de chialé, il soupir et s’allume une nouvelle clope, je vais rien te faire…t’entendre brailler ma dégouté misérable larve…rampe et va-t’en à moins que tu ne veuille vraiment être blesser pour te « réveiller »

Les pilules avaient fait effet rapidement, heureusement pour la petite marquise car personne n’aurait donné cher de sa peau si Millian avait continué…

Le colombien semblait agacé. Il grogna un énième fois avant de tourner les talons, se désintéressant de sa proie…Il allait gentiment rentrer dans les quartiers de sa confrérie, il cherchera la chef des yeux comme d’habitude et redeviendra aussi doux qu’un petit chiot en sa présence…

Oui il devait vite rentrer et se plonger dans un sommeil sans rêve…un profond sommeil noir…Mais une question ne quitterait pas son esprit ce soir : c’était quoi « rentrer à la maison » ?
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Le poids des balles



Contenu sponsorisé









‘‘
Revenir en haut Aller en bas

Le poids des balles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne
» Un chanteur de poids à redécouvrir
» 50 balles
» Quand M. Hamburger gagne son poids en hot-dogs...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Corbeille :: Archive > RP-