Partagez|

Entourés de poissons (pv Bev')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : Entourés de poissons (pv Bev')
Mar 24 Mai - 21:29


Vampire

avatar
Vampire

Confrérie : Distraught
Personnage sur l'avatar : Saitô Hajime - Hakuôki

Feuille de personnage
Age: 17
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): Karmilla ♥







‘‘
Encore une balade nocturne comme Kazuo les appréciait. Ses pieds l’avaient emmené partout autour de l’Académie Shaded, sans vraiment savoir où il allait, se fiant seulement à son instinct. Et à son instinct seul. La légère brise nocturne caressant son visage, il commença à se demander s’il tenterait, rien qu’une fois, de fréquenter le jour. Le soleil qui se fatiguait à envoyer sa lumière vitale pour la planète tous les jours, à longueur de journée, aussi éblouissant que la lune, elle se préférant caresser ses fidèles de sa douce lumière argentée au contraire du soleil qui, moindre tendre, protestait contre quiconque tentait de le défier du regard… jusqu’à ce qu’il se souvienne que le jour était radicalement plus fréquenté que la nuit.

Les mains dans les poches, le visage neutre, ses yeux d’un ciel céleste se baladant de part et d’autres du terrain sur lequel le jeune homme brun marchait tranquille de sa démarche légère et flottante. Ses pieds ayant reçu l’ordre de se succéder l’un à l’autre pour le mener à où il désirait aller, jusqu’à ce qu’ils reçoivent l’ordre de s’arrêter, passaient l’un devant l’autre, semblant narguer son jumeau à chaque fois qu’il lui passait devant, ayant l’air de baisser les yeux lorsque ce dernier lui repassait devant… le jeune vampire japonais errait dans les environs de l’Académie, finissant par s’aventurer dans l’espace culturel.

Kazuo n’y avait jamais mis les pieds. Pensant qu’il ne pourrait désormais plus s’en vanter, il continua néanmoins de parcourir cet endroit. Des pieds comme des yeux. Un musée se trouvait là, accompagné d’un aquarium, dont lui-même devait la compagnie à un château. La première chose que vit Kazuo fut cependant l’aquarium. Il décida alors de visiter cet endroit pour voir à quoi ressemblait un établissement de ce type à l’Académie Shaded. C’était un bien somptueux endroit. Kazuo n’avait encore jamais eu l’occasion de visiter un tel établissement depuis qu’il vivait aux Etats-Unis…

Tandis que les vitrines présentaient des animaux marins de toutes sortes d’espèces vaquant à leurs occupations disons quotidiennes, comme si la vie clôturée par les verres les laissait insensibles, de l’autre côté du mur de taille moyenne qui protégeaient les visiteurs sur la plate-forme surplombant l’eau, des animaux marins nageaient dans cet univers marin, leur milieu de vie placé dans un établissement. Le jeune vampire s’accouda à ce mur, regardant tranquillement ces animaux nager, se déplacer, onduler dans l’eau, sans faire la moindre attention à cet unique spectateur à l’apparence humaine qui les regardait sans paraître y tirer le moindre plaisir…

De son regard bleu ciel et perçant, Kazuo ne bougea pas de sa place, ni de sa position. Il resta là pendant un long moment à regarder ces animaux qui ne faisaient pourtant rien d’autre qu’onduler dans l’eau et s’y mouvoir… regarder ces animaux, le visage inexpressif, conduisant les autres à se demander s’il était là mentalement. Les autres ? La nuit ? Il n’y avait personne. Kazuo était seul. Patauger dans ses pensées ou regarder ces poissons, peu lui importait. Personne n’était de toute façon là pour lui en faire la remarque…
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Entourés de poissons (pv Bev')
Ven 27 Mai - 20:41


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
Je ne sais pas vraiment par quoi commencer. Rien ici ne vous est inconnu après tout. Vous qui me fixez, avec vos gros yeux globuleux. Il fait noir et vous le savez, évidement ! Sauf peut être toi, petit être aux écailles argentées, les yeux clos par un problème génétique. Pour toi, le noir n'est qu'un absolu, la nuit n'a pas plus de valeur que le jour.

Les mains apposées contre la vitre, ma respiration, qui me collait la poitrine sur celle-ci à chaque bouffée d'air emprisonnée, laissait derrière elle une grande trace de vapeur d'eau. Et de l'eau ici, il y en avait ; Tout un tas même.

J'aurais aimé avoir cette aisance en nageant ; Ou plutôt, j'aurais aimé être autre part, dans un autre monde. M'enfuir. J'aurais aimé les rejoindre : Ils avaient l'air tellement heureux... Tellement stupide. Et c'est bien là tout le problème. Le bonheur décroît avec intelligence. Moi, aussi cruel que ça puisse être, je n'avais ni l'un, ni l'autre.

Un pas en arrière m’arrachait de la multitude de poisson clowns. Je jetais un rapide coup d’œil à ma montre ; Le cadran indiquait minuit passé. Qu'est ce que tu fiches là Beverley ?

"Ben c'est tout simple, j'y suis tout les soirs depuis deux semaines."

Je m'étais assise dans un coin, les genoux repliés sur mon torse, les cheveux cachant la quasi totalité de mon visage. Silencieuse, seuls les ondulations aqueuses faisaient du bruit dans l'obscurité opaque.

Et PAF ! C'est reparti. Je pleurais.

"P...Pou...Pourquoi ?"


Pourquoi je n'étais pas heureuse hein ? Pourquoi est ce que j'avais cette sensation de mal être, où que j'aille, quoi que je fasse ? Cette putain de sensation dans le coeur, qui fait mal.. Et qui ne veut pas partir tellement c'est chaud et agréable, dans mon pauvre organe malheureux. Le problème c'est que je ne sais pas d'où ça vient tout ça. Enfermée dans mes névroses, je me rendais malade sans l'aide de quiconque. Et le pire, c'est que les autres me fiche une peur bleue, je crois.

Je me sens tellement seule.. Tellement seule.

Une adolescente mal à l'aise dans la société. Ha Ha ! A d'autre. On en a déjà vu beaucoup !

Tiens, prenons lundi par exemple. A la fin des cours après la sonnerie, je suis sortie tellement vite de la classe, puis j'ai marché tellement vite qu'une fois arrivée dans l’enceinte du bâtiment Distraught, j'avais le souffle coupé. Je n'avais pourtant pas couru, pourtant rien prémédité.

Je me suis enfermée dans ma chambre et j'ai fais mes devoirs. Je me suis ensuite couchée sans manger, préférant éviter tout contact avec le monde extérieur.

Je relevais la tête, fixait une grande vitre ou ce que, moi et ma piètre connaissance sur le sujet, aurais appelé requin, nageaient tranquillement. J'envisageais de les rejoindre, me disant que l'organisme qui me tenais prisonnière sur cette terre, que mes 50 kilos toute trempée, seraient plus utiles dans l'estomac de ces carnivores majestueux. Sauf qu'un bruit de pas se faisait entendre. A..Arg ?

Je n'étais pas censé être ici. Et ce, pour maintes et maintes raisons.

Tout d'abord, au niveau de l'assurance. Parce que oui, que vous creviez on en a rien a battre mais pas quand on est responsable. Alors s'il vous plais, entre le Lundi Matin 8h00 et le Vendredi soir 18h30, si vous pouviez éviter de mourir inopinément ce serait sympa.

Ensuite parce que, l'aquarium était fermé depuis déjà bien longtemps. Justement pour éviter la présence de petits délinquant dans mon genre, qui, poussés par des envies suicidaires ou des pulsions de testostérone, auraient envie de se battre contre des animaux de 600 kilos aux dents pointues comme des pics à glace.

Pour finir (oui, je ne vais pas vous gaver avec trop de raison en plus. - Comment ça j'en ai plus ? ! - Oui bon.. C'est un peu vrai), parce que demain matin, j'ai cours, et très tôt en plus.

Me faisant aussi petite que possible, tenant ma tête entre mes mains, je crois que je faisais encore plus de bruit en essayant de retenir mes sanglots que lorsque je pleurais vraiment.

Avec un peu de chance, il pensera que c'est un bruit de poisson. Je vous assure ! Les poissons font des bruits bizarre la nuit...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Entourés de poissons (pv Bev')
Ven 27 Mai - 21:26


Vampire

avatar
Vampire

Confrérie : Distraught
Personnage sur l'avatar : Saitô Hajime - Hakuôki

Feuille de personnage
Age: 17
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): Karmilla ♥







‘‘
Ca faisait un moment déjà que Kazuo regardait tranquillement les poissons onduler dans leur univers confortable et liquide. Un moment déjà qu’il se tenait immobile, accoudé sur le mur, le menton appuyé sur la paume de sa main gauche. Un moment déjà… qu’il était entré dans cet établissement. Indifférent au temps qui filait de manière irréversible, irrattrapable, il quitta son immobilité et se déplaça à nouveau, baladant son regard céleste sans lueur de vie de vitrine en vitrine, insensible aux poissons qui le regardait en ayant l’air de lui faire une horrible grimace.

Des grimaces… on lui en avait tant fait dans sa jeunesse… juste avant qu’il ne perde sa vitalité, sa joie de vivre, juste avant de perdre définitivement cette lueur au fond de ses pupilles bleutées qui faisait de lui un être vivant. Des grimaces de taquinerie, ou de dégoût… ou encore de haine, de répulsion, d’aversion. Ces grimaces, il n’osait plus les compter, n’avait plus osé les compter. Il se rappelait seulement tous ces visages juvéniles dont les traits se durcissaient souvent à son passage, lorsqu’il les regardait dans les yeux. Des visages d’êtres humains. Aujourd’hui, c’étaient des poissons qui le regardaient en grimaçant. Sans y prêter plus d’attention, il continua de marcher, la tête haute et basse à la fois, à la recherche d’un nouveau spectacle aquatique à contempler pour combler son temps libre.

Ses pas le conduisaient n’importe où, retournant parfois à la sortie de l’aquarium, d’autres fois s’enfonçant dans ses entrailles, son être lui hurlant avec une intolérable imploration de découvrir d’autres animaux aquatiques, les regarder, tenter de se comprendre mutuellement… Sa démarche légère le menant où elle souhaitait sans son consentement, il se laissa guider par son instinct, les mains enfoncées dans les poches qu’elles n’avaient plus quitté depuis leur retour dans celles-ci. Puis…

Une présence. Des bruits. Ses sens lui signalèrent qu’il n’était pas seul, que quelqu’un d’autre se trouvait quelque part par ici. Par égarement ou par loisir ? Kazuo ne savait pas vraiment… il se contenta plutôt de se diriger vers cette… disons… aura qu’il sentait aussi nettement que si elle se trouvait près de lui, aidé également par les bruits. Puis le temps passa et récompensa sa recherche. Quelqu’un se trouvait effectivement là, recroquevillé dans un coin, dans une position qui témoignait d’une atroce douleur qui la broyait jusqu’au tréfonds de son âme. Une fille aux cheveux bleus cachant presque totalement son visage. Le jeune homme brun s’approcha lentement, arriva à sa hauteur… s’accroupit. Il fixa son regard perçant et bleuté sur cette personne qui avait l’air si torturée par la vie.

-Vous sentez-vous mal ? demanda-t-il tout simplement, sans sourciller, sans y mettre de ton… sans pouvoir se débarrasser de cette mélancolie qui persistait à polluer sa voix depuis sa plus tendre enfance.

Il la regarda fixement, ne prêtant aucune attention à la créature marine qui nageait dans sa vitrine, occupée à autre chose que regarder ces deux risibles créatures incapables de faire autre chose que de le regarder bêtement nager d’un air à la fois naïf et fasciné.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Entourés de poissons (pv Bev')
Mer 1 Juin - 5:30


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
Et comme je l'avais prévu, c'était une descente aux enfers qui m'attendait. Lente, sinueuse et totalement incontrôlable. Les bruits de pas approchaient, régulant le temps tel un métronome vers cette incroyable preuve de ma... Malchance.

Ou diable fallait-il que j'aille pour être tranquille ? Même la nuit, dans un endroit ou personne n'était supposé être, les gens trouvait le moyen de me retrouver pour m'embêter.

Et pourtant, cette voix n'était pas désagréable, n'était pas agressive, pas joyeuse.

Je relevais les yeux, utilisant mes index de chaque main afin de libérer la vue de ceux-ci en retirant les mèches bleus qui s'étaient mise devant eux.

"O...Oui, je crois."

Étais-ce crédible ? Probablement pas. J’espérais au fond de moi, stupidement, que le noir serait assez épais pour dissimuler les traits rosies et gonflés de mon visage ; Et si, avec bien de la chance, cette aide me fut utile, il est certain qu'elle ne le serait pas pour dissimuler le ton de ma voix. Mélodieuse trahison, me voilà coincée dans mon mensonge par ses douces notes tirant trop vers les aigus.

Un autre soucis occupais mes neurones. Que fichait-il ici ? De toute évidence, il n'avait pas à y être et... Moi non plus. Un agent de garde pour la nuit ? Hm, pourquoi pas. Mais où était son uniforme ? Peut être que c'était leur nouvelle technique : "Mieux saper pour mieux coincé" ; Ou bien, ils cherchaient simplement à faire comme les policier, se banaliser pour attraper des voleurs.

J'étais une voleuse ? Mon dieu, j'avais pourtant payé ma place et je pouvais le prouver ! J'avais mon petit ticket. Celui ci d'ailleurs, à l'instar de celui des 10 derniers jours, trônait dans mon porte monnaie, me remémorant mes petites escapades nocturnes lorsque je le sortais dans l'enceinte de l'académie.

Alors j'étais quoi, une fraudeuse ? Mon crime existait-il déjà aux yeux de la loi ? Je suis certaine que personne ne voudrait rester plus de 6 heures d'affilée ici. Les poissons, pour les gens normaux, c'est bien mais un peu (Je crois qu'après plus de 3 heures, ils ont surtout envie de faire pipi *PAN*).

-Ne le dites pas à vos supérieur ! Je veux pas aller en prison... Je ferais tout ce que je vous voulez ! Je ... Je me suis égarée lorsqu'ils ont dit qu'il fallait sortir avec les micros.. S'il vous plais... Croyez moi !

Et comment ne pas me croire ? Si je dois reconnaitre un de mes talents c'est bien celui de réussir à apitoyer les gens, tant par mes paroles que par ma tête et mes allures en générale. "Oh regarder, c'est la petite Beverley ! - Complètement folle cette gamine-"

Il me regardait un peu ahuri. Finalement, c'était peut être lui le méchant ? Et j'étais en grave danger de mort ! Il était donc venu pour voler des requins afin d'en faire un élevage au Congo dans le but de se venger de son ex petite amie, des suites d'une rupture trop brutale pour le pauvre jeune homme.

Je ferais mieux de partir loin de ce garçon. On peut tout faire par amour, et on peut tout faire aussi par la sensation d'un amour désabusé.

Prenant appui sur son épaule de façon totalement improvisée (oui oui, la sienne - par pure insouciance et excès de stupidité), je me relevais et essayait de partir en courant. C'était sans compter que je me ramasse quelques mètres... Non même pas, quelques centimètres plus loin à cause.. De rien du tout.

Le visage collé au sol, un peu abasourdit, j'espérais que, comme dans les films, un policier allait venir me sauver (ou a la rigueur un Power Rangers).

"Zut..."
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Entourés de poissons (pv Bev')
Mer 1 Juin - 15:18


Vampire

avatar
Vampire

Confrérie : Distraught
Personnage sur l'avatar : Saitô Hajime - Hakuôki

Feuille de personnage
Age: 17
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): Karmilla ♥







‘‘
La question qu’il avait posée à cette jeune fille presque éplorée lui rapporta une réponse hésitante et quasiment dénuée d’assurance de la part de celle-ci. En effet, elle disait qu’elle allait bien… elle croyait aller bien. Il ne réagit même pas, ne ressentit rien. Derrière cette réponse mal assurée retentissait une voix saturée par des larmes qu’elle bloquait dans sa gorge en utilisant toute la force de sa volonté. Et puis… elle avait également l’air de réfléchir à quelque chose. Etait-ce son arrivée qui l’avait perturbée ? Aurait-il dû attendre avant de l’aborder ? Voire… ne pas l’aborder du tout ?

Cette dernière solution, le jeune vampire japonais ne se la serait jamais permise. Tout d’abord, sa curiosité était bien trop aiguisée pour ne pas le piquer à la moindre étrangeté et, même si toute vitalité avait disparu de son regard, son visage, sa personnalité, il était encore capable d’éprouver de la compassion pour les victimes de cette brute impitoyable et armée jusqu’aux dents qu’était la vie.

Il la regarda longuement, ses pupilles bleues se baladant sur tout le corps de son interlocutrice, allant de ses beaux cheveux bleus et lisses jusqu’à ses pieds. Ses mains cachant toujours son visage mais s’étant légèrement écartés, sans doute pour pouvoir le voir, l’empêchaient d’analyser son visage qu’il devinait crispé ou tendu… peut-être triste et, si des larmes s’étaient échappées, humide, et ses yeux rouges, bouffis. Pleurer… Sécréter des larmes, les laisser parcourir le canal lacrymal, des laisser couler. Evacuer. Cela faisait combien de temps maintenant que le jeune homme brun n’avait pas fait un truc comme ça ?

Ce fut alors qu’elle s’exclama quelque chose qui lui était adressé. Elle était visiblement paniquée. Ne pas informer ses supérieurs de sa présence clandestine dans cet aquarium… elle s’était égarée. Ne pas informer ses supérieurs qu’elle se trouvait là où elle ne devrait pas ? Kazuo devina qu’elle l’avait pris pour un des vigiles ou des responsables de l’établissement. Il ferma les yeux. Ne fit que ça, rien de plus. Puis il sépara ses lèvres et ouvrit sa bouche pour prononcer sa réponse… il n’en eut pas le temps. Ou en tout cas cette pauvre et charmante jeune personne ne le lui laissa pas.

Elle prit appui sur son épaule pour se sauver, échapper à un hypothétique châtiment qui, en tout cas elle le pensait fermement, lui tomberait dessus. Lui tomberait dessus… Au sens propre ou figuré ? Kazuo se posait cette question car son interlocutrice avait choisi de tomber dans sa course au moment où cette pensée lui avait traversé l’esprit. Elle ne cherchait même pas à se relever, et Kazuo ne prit même pas la peine de se demander pourquoi.

De sa position accroupie, il détendit ses jambes et se redressa de toute la hauteur de son corps, se dirigeant de sa démarche flottante dans la direction de cette victime de la vie, lui expliquer calmement qu’il n’était pas un de ces fonctionnaires limités aux ordres qu’on leur donnait, la calmer, lui faire retrouver la sérénité. La rassurer. Et tout ça par les mots. Il suffisait de bien les manier.

Lorsqu’il arriva à elle, il se remit en position accroupie et envoya sa main entrer en contact avec l’épaule de sa cible. Tout doucement, avec un air de réconfort. Sincère. Sa main se posa alors doucement sur son épaule.

-Gardez votre calme, je vous en prie, dit-il d’une voix qu’il voulait douce, je ne suis pas un fonctionnaire et je ne dirais rien à personne… Je n’ai jamais personne à qui parler de toute manière… enfin presque.

Allait-il s’engager dans une discussion avec cette âme blessée ? Allait-il accepter certaines confidences ? Allait-il devoir en faire ? Allait-il faire connaissance avec elle ? Savoir son nom… la connaître ? Ce ne serait pas de refus, mais il ne savait pas si ça lui plairait beaucoup de parler au milieu de tous ces poissons qui semblaient les fixer avec leurs regards qu’il jugeait accusateurs.

Il ne détacha pas son regard couleur ciel de la silhouette de cette jeune fille paniquée, peut-être effrayée. Il se contenta seulement d’attendre sa réaction, sa réponse… Attendre si sa voix avait atténué cette forte émotion qui avait emballé son cœur déjà endolori.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Entourés de poissons (pv Bev')
Jeu 23 Juin - 9:43


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
Je devais avoir l’air fine, écrasée contre le sol, incapable de contrer le poids qui s’acharnait à me clouer par terre de tout mon long. Incapable par mes moyens ou par mes non-envies ? (oui oui, ça se dit – dans mon monde tout au plus xD). C’est un sursaut que je ne pu contenir lorsqu’une partie du corps du jeune homme entra en contact avec mon épaule. Non seulement il allait m’envoyer en prison, mais en plus, il était venu pour me passer les menottes. Il avait donc considéré ma fuite comme une éminence de ma dangerosité. J’étais finie.. Les juges ne sont jamais indulgents avec les dossiers comportant « Crime & tentative de fuite ». Tentative, en voilà un beau mot. Le territoire des actes ratés. Histoire que même dans ton casier judiciaire, t’ai l’impression d’être un looser.

« Vous pouvez garder le silence, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous ». Ah ah ! J’ai donc compris la technique ! Quelle bande de nouilles dans les films ! Moi, il ne m’aura fallu qu’une seule fois pour mettre à jour les combines éthérées des policiers : Tant que je n’entendais pas le monsieur articuler cette phrase, je pouvais toujours dire ce que je voulais. Fière et sûre de moi, je déplaçais mes mains vers mes oreilles et me retournais sur le dos avec un air satisfait ; Oui, cet air de la victoire succincte.

Je voyais ses lèvres bouger dans une danse qui à chaque nouveau temps, emplissait mon cœur d’un ravissement sans fin. Qu’allait-il faire maintenant ? Il ne pouvait plus rien contre moi. Je souriais, bêtement, provoquant de certaines marques d’incrédulité sur les traits de mon interlocuteur .

Lorsque le laps de temps minimum pour dire leur blabla administratif me semblait être passé, je fis glisser mes mains pour qu’elles rejoignent le sol.

- … ne dirais rien à personne… Je n’ai jamais personne à qui parler de toute manière… enfin presque.

Horreur ! J’avais été trop impatiente ! Il n’avait absolument pas fini sa phrase… Je comprends maintenant pourquoi ils n’utilisent pas cette technique dans les films ! Imaginez, vous n’entendez que la fin : « Pourra être retenu contre vous »... Mais QUOI ? Stress absolu, vous ne pouvez plus RIEN faire ! Mais… En quoi ce qu’il venait de me dire était très juridique ? Ou d’un quelconque rapport avec la police ?

Serait-il possible qu’il ne soit pas de la police ? Dans ce cas là… Était-il un agent secret ? Un garde du corps engagé pour protéger les poissons et autres machins écaillés de ce lieu ? Vu son physique, ça ne m’étonnerait pas. Il était brun et grand, très grand… Enfin du moins en comparaison avec ma personne (Il faut compter que Beverley était couchée et que, oui, brun est une caractéristique des gens exerçant ces métiers là *PAN*). Plutôt du genre à être fin et d’une force étonnante, ce qui ne se trouve pas partout, si ça se trouve, il n’était même pas humain.

Un petit cri s’évada d’entre mes lèvres. Je m’étais redressée plus vite que je ne l’aurai commandé à mon corps, réflexe de survie, je présume. Pour avoir mit mon nez un peu partout à la Shaded Académie, l’existence de personne non-humaine ne m’était de très loin pas inconnue. Je m’étais d’ailleurs déjà retrouvée en présence de ce genre d’individu ; Seulement voilà, pas en pleine nuit, et encore moins toute seule.

-Ne me mangez pas…


Je ne saurais dire ce qu'il pouvait bien penser de moi, avec mes implorations aussi étranges les unes que les autres. A ce stade de la conversation, en temps normale, les gens ont à peu près compris que je ne suis pas... Tout à fait normale. Chouette non ? Pauvre petite Beverley... Elle est un peu dérangée la petiote. En même temps si j’avais raison, c’était probablement une des seules chances qu’il me restait.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Entourés de poissons (pv Bev')
Jeu 23 Juin - 12:25


Vampire

avatar
Vampire

Confrérie : Distraught
Personnage sur l'avatar : Saitô Hajime - Hakuôki

Feuille de personnage
Age: 17
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): Karmilla ♥







‘‘
Elle ne répondit pas à sa remarque qui précisait bien qu’il vivait sa vie en solitaire. Non, elle semblait plutôt réfléchir. Réfléchir à quelque chose sur quoi Kazuo ne put rien penser, rien essayer de savoir, de comprendre… Il comprenait juste à l’expression horrifiée du visage de cette jeune fille que ces penses n’avaient rien de confortable. Rien de confortable, il pouvait maintenant en être sûr car elle tenta de se redresser et laissant échapper un léger cri. Un cri de détresse ? De panique ? Le jeune homme brun ne s’occupa pas vraiment de l’identifier car cette jeune fille se redressa. Il la regarda bouger. Attentivement, sans rien faire. Il la regarda, c’est tout. Sans montrer une quelconque émotion, sans arquer un sourcil. Il ne sourcilla d’ailleurs même pas lorsqu’elle lui lança une imploration.

Il la regarda alors profondément… La manger ? Pourquoi pensait-elle qu’il allait la manger ? Il était vampire, mais pas cannibale… Il sentait dans l’aura qu’elle dégageait qu’elle n’appartenait pas à une de ces races mutantes, bien sûr… Mais un vampire ne se contentait que de s’abreuver du sang des autres êtres vivants pour assurer sa survie, il ne mangeait pas de chair, qu’elle soit humaine, angélique, démoniaque ou vampirique… ! Sans sourire et sans déformer son visage de la moindre émotion, encore une fois, il ferma toutefois les yeux et parla à nouveau.

-Je ne mange personne, mademoiselle… répondit-il. Et, si ça vous tracasse encore, je ne vous ferais évidemment aucun mal.

Il la regarda dans les yeux, voulant la persuader par le regard de la sincérité, la véracité de ses propos. Il voulait aussi sonder son regard, voir les émotions qui illuminaient, ou assombrissaient, celui-ci. Il resta en position accroupie et continua de la fixer des yeux. Cette jeune personne aux cheveux bleus devait bien avoir une raison d’être aussi paniquée, d’avoir aussi peur, d’être aussi… désemparée… Remuant calmement ses pensées, réfléchissant doucement, il parvint à la conclusion qu’il devait apprendre à son interlocutrice qui il était. Son prénom, son nom de famille, son appartenance… Tout en prenant bien entendu soin de ne pas dévoiler tout de suite son âge, ainsi que sa race, même s’il ne serait pas très étonné qu’elle ait déjà identifié la nature de son aura. Ainsi prit-il une nouvelle fois la parole, ajoutant une suite à son affirmation précédente.

-Mon nom est Kazuo Kiriyama, étudiant de l’académie Shaded, articula-t-il. Pourriez-vous me dire à votre tour qui vous êtes, au juste ?

Espérant qu’il l’avait quelque peu apaisée, calmée, rassurée, il ne détacha pas son regard bleu de celui de son interlocutrice. Il ne lui avait pas non plus appris à quelle confrérie il appartenait… Il n’avait pas vraiment accordé beaucoup d’importance à ce petit détail, sans compter que le fait qu’il appartienne à la Shaded Academy et son air sombre, mélancolique et renfermé la mettent largement sur la voie de la conclusion qu’il était affilié à la confrérie qui portait, ou du moins à laquelle on donnait, le nom de Distraught.

Mais il n’était pas non plus réellement certain que cette personne en détresse allait lui révéler les détails de son identité… Il ne savait pas encore, même, si elle lui faisait assez confiance désormais avec tout ce qu’il lui avait confié. Il espérait toutefois que ces quelques mots qu’il avait prononcés feraient voler en éclats cette certitude comme quoi il était un fonctionnaire responsable du bon fonctionnement de cet aquarium… Encore une fois, rien n’était sûr. Seulement, tout ce qu’il voulait, c’était faire disparaître les doutes qui éreintaient son interlocutrice, mais aussi connaître son nom, et savoir également si elle appartenait au même établissement que lui. Avec cette information, il pourrait sans doute lui donner la totalité des détails basiques qui constituaient son identité… en priant de ne pas faire grandir la peur qu’elle éprouvait déjà.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Entourés de poissons (pv Bev')
Dim 10 Juil - 20:21


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
◘ Kazuo.

Ce nom me disait quelque chose.

◘ Étudiant à la Shaded Academy ?

Non... Pas possible.

J'allais faire un arrêt cardiaque, une crise d'asthme même peut être d'épilepsie. Finalement, je m'étais donnée tout ce mal, j'avais poussé mon encéphale à bout sous la réflexion pour... Seulement ça ? Ce n'était pas un enquêteur du FBI, un agent du NCIS, un membre de la Police de SF ou de LA ? Ce n'était même pas le méchant dans "Spider Man" ? Tseuh.

Ouais, parfaitement : Tseuh. Parce que dans le fond, j’aurais bien aimé que ma vie soit… Un peu plus captivante. Soyons clair : J’avais des bonnes notes et une bonne place dans cette école. A la tête d’une confrérie, mes occupations journalières me prenaient du temps et m’occupaient l’esprit. Serait-ce donc implicitement pour ça que j’étais ici, en pleine nuit ? Je ne crois pas ; mais gardons ça de côté, au cas où je tomberais VRAIMENT sur quelqu’un de la sécurité.

En parlant de confrérie.. « Kazuo Kyriyama ». Pas de doute, il était chez les Distraught. Je le savais parce qu’un nom pareil, on ne l’oublie pas. Pour être sincère, la première fois que je l’ai lu sur son dossier, je me suis dis « Ouah ! Ca sonne comme Surimi » ; Ce qui était, quand on y réfléchi bien, complètement stupide. Je devais probablement avoir faim, ou un truc du genre « menu de la mer » à la cantine le midi.

Tout ça pour dire que je le connaissais ! Et que vraisemblablement, mon nom lui dirait quelque chose.

Bondissant aussi vite que possible telle une petite puce afin de me remettre sur mes pieds, j’époussetais ma robe et me raclais la gorge. Après avoir jeté un bref coup d’œil de vérification à ma tenue, je passais mes mains sur mes yeux puis dans mes cheveux, histoire de les dompter un peu. Une chance qu’ils furent attachés. Inspirant un grand coup, je lançais au garçon après m’être raclé la gorge :

-Beverley Hellsein.

Rien de plus. Je comptais sur ma notoriété pour parler à ma place. Même si, encore une fois, pour être honnête, j’étais prête à décocher un truc du genre « Tu es face à ta leadeuse mwahahaha ! Tu as intérêt à être sage ! ».. Mais ça aurait été probablement de mauvais gout. Déjà que ma présence ici était limite… De toute façon, la sienne aussi ! Alors hein.

J’attendais qu’il se relève, réfléchissant à ce qu’on pourrait bien faire maintenant que nos identités respectives n’étaient plus secrètes et sujet à mes délires imaginatifs. Depuis combien de temps était-il ici ? Et moi, depuis combien de temps étais-je ici ? Beaucoup trop.

Toujours est-il que je n’avais pas vraiment regardé les poissons. Me déplaçant doucement et agilement vers l’aquarium qui me faisait face depuis le début, je collais mon visage sur la vitre, pressant ainsi à la fois mon buste (et ma poitrine volumineuse *PAN*) et mon nez contre celle-ci.

La petite fille avait prit le dessus sur la jeune femme que j’étais. D’une voix émerveillé, ayant quasiment oublié tout ce qui venait de se passer, j’articulais tout en suivant des yeux un petit poisson clown, un peu gênée par la proximité du verre avec mes lèvres :

-Ouah ! On dirait Némo…
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Entourés de poissons (pv Bev')
Dim 10 Juil - 21:39


Vampire

avatar
Vampire

Confrérie : Distraught
Personnage sur l'avatar : Saitô Hajime - Hakuôki

Feuille de personnage
Age: 17
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): Karmilla ♥







‘‘
Son nom et ce détail comme quoi il appartenait à la Shaded Academy avait dû être en quelque sorte un bouton déclencheur qui catapulta cette jeune fille d’une émotion à l’autre. En effet, dès lors que ses mots se glissèrent en elle, son attitude changea. Elle changea non seulement d’attitude, mais aussi de position : elle se releva. Rapidement, d’un bond. Kazuo resta pourtant accroupi pendant encore quelques instants pendant qu’elle dépoussiérait ses vêtements, la regardant dans les yeux, son expression inchangée, comme s’il portait un masque à l’expression perpétuelle, figée. Elle s’occupa ensuite de ses cheveux, puis reporta enfin son attention sur lui. Il ne détendit pas ses jambes pour se remettre à la hauteur de son interlocutrice qui lui offrit à son tour son appellation, comme un rendu à l’initiative qu’avait pris Kazuo en lui donnant la sienne et son affiliation. Ses lèvres remuèrent alors, tandis que sa voix atteignit ses oreilles, formant avec ce son les syllabes, la prononciation de son nom… Beverley Hellsein.

Son expression ne changea toujours pas. Ce nom valait mieux qu’un long discours… Deux mots qui valaient toute une description de ses fonctions, son appartenance à un quelconque domaine, un rang, un statut… Il aimait peut-être errer dans la nature, l’environnement de l’académie Shaded pour en apprécier l’esthétique et l’ambiance qui y régnait tout en profitant et se délectant de la nuit constellée d’étoiles et de sa lune pourrait-on dire traditionnelle, mais il s’était assez renseigné pour connaître la base de l’établissement. Quatre confréries appelées Full Bloom, Guilty, Utopia et Distraught, un leader pour chacun d’eux… et celle de la dernière maison citée se trouvait juste en face de lui, en chair et en os, en pleine nuit dans l’aquarium pour il ne savait quelle raison… Un petit faible pour la nuit, elle aussi ? Il haussa nonchalamment les épaules. Quelle importance ? Ceci étant dit, il se releva enfin en dépliant ses jambes, grimaçant à peine lorsque son sang reprit une circulation normale dans ses veines, puis remit ses mains dans les poches de son pantalon pour plonger son regard dans celui de son interlocutrice et lui glisser les cinq mots desquels il accompagnait toujours une présentation, comme s’ils étaient leur couvercle, leur sceau, le dernier maillon d’une chaîne de mots qui enclencherait une conversation qui porterait sur un nouveau sujet.

-Enchanté de faire votre connaissance… Beverley Hellsein.

La regardant fixement, comme à son habitude, comme il avait coutume de regarder les gens de cette même manière pour, et principalement, les sonder, il la suivit du regard quand elle se déplaça, regardant le moindre de ses faits et gestes, puis détacha enfin son regard de sa leader. Il était parvenu à la convaincre qu’il n’était qu’un simple étudiant en lui concédant son nom, il n’avait pas envie qu’elle remette ses paroles en doute pour la simple et bonne raison qu’il la fixait de son regard bleu et perçant… Il regarda alors la vitre à côté. Cette même vitre contre laquelle Beverley s’appuya pour regarder un poisson clown se donner en spectacle dans son nouvel environnement, nageant sans relâche en tournant en rond, comme s’il cherchait une porte de sortie qui lui permettrait de se sauver enfin de cette situation pour le moins inconfortable… Le jeune homme brun ne broncha pas lorsque cette charmante personne aux cheveux bleus s’exclama une remarque qui aurait pourtant fait rire n’importe qui… Il se contenta tout simplement d’avancer lui aussi. Doucement, de sa démarche légère, pour la rejoindre devant la vitre. Les mains dans les poches, il arriva à côté d’elle, à quelques centimètres de la nouvelle maison de ce frère jumeau de Némo. Il tourna alors ensuite la tête vers elle et lui posa cette question qui lui trottait dans la tête…

-Etes-vous déjà venue ici… ?

Il ne lui posa que celle-ci. Craignant quelque peu de manquer de tact en lui demandant pourquoi elle avait choisi la nuit pour s’aventurer dans ce monde aquatique, sachant qu’il n’était pas particulièrement bien placé pour lui poser ce genre de question, il se contenta d’en déduire qu’elle et lui partageait une petite similitude à ce niveau-là. Aimer la nuit. Se balader, errer, vagabonder dans la nature sous la fraîcheur agréable, amicale, confortable, protectrice de la nuit… Sortant de ses pensées, il se demanda même pendant une petite fraction de seconde si un de ces vigiles que Beverley avait redouté l’espace d’un instant avant qu’il ne la convainc de qui il était réellement ne sélectionne ce moment pour faire son entrée en scène… avant de reporter une nouvelle fois son attention sur sa nouvelle connaissance. Elle allait sans doute penser qu’il ne parlait pas beaucoup en lui adressant seulement deux phrase aussi courtes que celles-ci… mais il n’y pouvait rien…
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Entourés de poissons (pv Bev')
Mar 2 Avr - 7:17


Humain & Leader Distraught

avatar
Humain & Leader Distraught

Confrérie : LEADER DISTRAUGHT
Personnage sur l'avatar : Hatsune Miku - Vocaloid

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e):




When They Cry
You’ve got to take your mind off him
But not with aspirins
You won’t..

Spoiler:
 





‘‘
Je me déplaçais de vitre en vitre, d'aquarium en aquarium, d'univers en univers. Tout était absolument splendide, l'obscurité ne faisait qu'accentuer la majesté des lieux et des poissons. J'étais seule avec eux, complice de leur secrets nocturnes. A bien y réfléchir, j'étais ignoble. Ces pauvres poissons n'avaient déjà pas d'intimité le jour et je me permettait de leur voler également la nuit. Bon, pour la plupart, ils dormaient. Ma présence ne semblait pas les importuner plus que ça. C'était des poissons apprivoisés.

J'en avais presque oublié que je n'étais pas seule dans mon périple nocturne. un bref regard m'assura qu'il ne s'était pas sauvé comme je l'aurais sûrement fait à sa place. Passer du temps dans un aquarium la nuit avec une dingue, très peu pour moi. Je me demandai alors par quel miracle j'arrivais à me supporter.

- Vous voulez aller voir les requins ?

Ce n'était pas une question mais une indication. Moi j'avais envie de voir les requins. Alors aussitôt ma phrase achevée, je partais d'un pas soutenu en direction de l'aquarium des requins. Il s'est alors produit quelque chose que je redoutais. Il y avait un garde qui effectuait une ronde et heureusement pour nous, je l'avais aperçu sans qu'il ne nous voit. Faiblement car j'étais apeurée, je glissais à mon compagnon d'infortune :

- Vite, cachez vous quelque part et ne faites pas de bruit.

Je ne savais pas s'il avait compris pourquoi je lui avais ordonné ça, ni s'il allait faire ce que je veinais de lui demander. Je m'étais pour la part placée dans un recoin où on ne pouvait pas me voir. Sans prononcer un mot, j'attendais ainsi planquée que le vigile passe et s'en aille dans un autre secteur de l'aquarium. Les requins devaient être les plus protégés et donc les plus surveillés de l'établissement.

Lorsque la voie fut libre, je sortais de la cachette et scrutais les alentours. Sans percevoir la moindre présence, je murmurais :

- Je pense.. Qu'il est temps de rentrer a la maison. Kazuo ?

Le problème c'est que les portes allaient être fermées. Nous étions un peu coincés, pris au piège. D'habitude, j'attendais que l'aquarium ouvre le matin pour sortir, arrivant ainsi juste pour le début des cours. Mais là je n'étais plus seule. Que voulais t'il faire ?

- A moins que tu ne préfères dormir ici... L'aquarium ouvre a 8h30 le matin.

Toujours pas de signe de vie du jeune homme. Je commençais à me demander si je ne parlais pas dans le vide. M'entendent il ? Avait il été découvert par l'homme de surveillance ? Des réponses auxquelles j'aurais aimé avoir une réponse.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Entourés de poissons (pv Bev')
Lun 22 Avr - 22:19


Vampire

avatar
Vampire

Confrérie : Distraught
Personnage sur l'avatar : Saitô Hajime - Hakuôki

Feuille de personnage
Age: 17
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): Karmilla ♥







‘‘
[HRP : navré pour l'attente]

Elle ne prit pas vraiment la peine de répondre à sa question et continua de se balader au sein de l’aquarium, passant devant les vitrines, l’une après l’autre, découvrant les êtres qui y vivaient, dans quel environnement… Il la suivait sans parler, sans vraiment savoir ou penser à où ils allaient exactement, un peu comme le ferait un animal de compagnie. Sauf que Kazuo n’était pas un animal de compagnie ; juste un élève appartenant à la Confrérie de cette jeune femme qui se tenait actuellement devant lui à regarder les poissons comme avec fascination.

Elle lui demanda au bout d’un moment s’il voulait aller voir les requins et il la regarda attentivement, se demandant ce qu’il voulait vraiment faire… voir les squales… pourquoi pas ? Ce pouvait être une assez bonne idée, après tout. Mais il n’eut pas le temps de dire ce qu’il en pensait à cette Beverley que déjà elle était partie voir ces fascinantes mais féroces créatures.

Il ne posa pas de question. Il ne dit rien. Il ne tenta rien. Il la suivit juste, comme il le faisait depuis quelques minutes.

Ses pas faisaient du bruit. Un bruit cependant léger, silencieux, discret… un peu comme les siens, qu’on pourrait cependant qualifier carrément de "flottants". Mais le bruit qu’elle faisait avec ses pieds n’était pas suffisamment sonore pour camoufler celui d’autres bruits de pas que les tympans de Kazuo ne devraient pas avoir à détecter.

-Un gardien… ? pensa-t-il.

Il s’approcha de Beverley pour se cacher avec elle aux yeux du gardien qui ne les avait pas encore trouvés mais il crut voir qu’elle avait également repéré cet homme qui s’approchait dangereusement dans leur direction. Elle la pria d’ailleurs de se cacher sans émettre le moindre bruit ; c’était déjà ce qu’il faisait, mais il eut la décence de n’en dire rien.

Caché avec sa jeune accompagnatrice, il attendit que les pas du gardien s’éloignassent afin de reprendre leur petite visite nocturne. Ces pas s’approchèrent dangereusement, tandis que leur bruit augmentait de plus en plus du point d’ouïe des deux "intrus". Malgré le "danger" qui approchait à petits pas, Kazuo ne laissa pas la panique l’envahir et se contenta d’espérer que ses pas ne le mèneraient pas à eux. Et quand bien même il les trouvait… le jeune homme brun n’aurait qu’à lui rétorquer qu’il ne tenait qu’à eux de renforcer la sécurité du musée océanographique de la ville durant la nuit.

Mais il n’aurait visiblement pas à en palabrer avec le gardien nocturne car les bruits de pas s’arrêtèrent, conduisant les deux jeunes à retenir leur respiration et se demander ce qui allait leur arriver.

Quelques minutes passèrent. Tendues et interminables, semblables chacune à une année entière… Puis les bruits de pas retentirent à nouveau. Faibles et progressifs… dans le sens contraire. L’ouïe de Kazuo lui indiqua clairement que le gardien, ne les ayant pas trouvés, continuait sa ronde et faisait enfin demi-tour, apparemment non-enthousiaste à l’idée de s’extasier devant le contenu des aquariums du musée.

Elle lui propose ensuite sur une nuance interrogative de rentrer à la maison et il se tourna vers elle, son visage étant toujours aussi impassible et maussade. Il fit deux pas après l’avoir entendue dire que l’aquarium ouvrait à 8h30 le matin et se mit à réfléchir… c’est vrai qu’il devait maintenant être fermé… devait-il jouer de sa race vampirique pour jouer un tour au gardien et l’inciter à leur ouvrir, si c’était le cas… ?

-Essayons de sortir d’ici ce soir. Sinon nous y passerons la nuit. Cela vous gêne-t-il ?

Il la regarda longuement et fixement dans les yeux, sans changer d’expression et sans vraiment se demander si cela n’allait pas lui faire un peu trop peur…
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Entourés de poissons (pv Bev')



Contenu sponsorisé









‘‘
Revenir en haut Aller en bas

Entourés de poissons (pv Bev')

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Mort d'un nombre important de poissons dans le Lac Azuei
» Rome interdit les bocaux à poissons rouges...
» Karate des hommes-poissons
» Le Continent des hommes poissons [Ciné/Critique]
» [3rd Tournoi] Poule A: Villiu des Poissons VS Haka du Balrog
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'extérieur de l'Académie :: L'Espace Culturel :: L'Aquarium-