Partagez|

Il était une fois, un kelpie qui se noyait dans un verre plein d'air

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : Il était une fois, un kelpie qui se noyait dans un verre plein d'air
Mer 31 Juil - 21:59



avatar
Mythique : Kelpie

Confrérie : Full Bloom
Personnage sur l'avatar : Lavi - D.Gray-man

Feuille de personnage
Age:
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): ...







‘‘
SHADED ACADEMY  -  PRÉSENTATION

Doalan Clive


I. LE PERSONNAGE.


■ GENRE : Masculin
■ DATE & LIEU DE NAISSANCE : 20 mars 1785 à Lisdoonvarna ( Irlande )
■ RACE : Kelpie - Mythologie
■ GROUPE : Etudiant
■ ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel
■ AUTRE : Niveau universitaire
■ CONFRERIE : Full Bloom House

▬ DESCRIPTION MORALE.

Clive n’est pas fou. Vraiment, il faut le croire, même si il ne le dira jamais. Il a simplement une voix dans sa tête. Ce n’est de la folie, schizophrénie ou un dédoublement de personnalité, mise à part si la mort apporte d’un seul coup ce genre de problème. En tout cas pour lui c’est juste la nature profonde du Kelpie qui lui empoisonne l’esprit, lui souffle ses idées ou lui tape tout bêtement la discussion, l’âme de ce qu’il est. Il a été nommé Claon, pervers en irlandais si vous préférer. Fait attention à tenter de le faire réfléchir de façon à penser à sa survie, même si ça ne marche pas des masses. Qu’importe la puissance de cet esprit, il est réduit à être une voix dans la tête du jeune Kelpie. Il peut simplement sentir si la personne en face est puissante, son sexe exacte et retarder les crises d’asthme du roux seulement dans ses moments de fuite. Clive ne parle à Claon à voix haute que quand il est certain d’être tout seul, sinon soit il l’ignore, ce qui est grandement compliqué vus que l’âme du Kelpie ne le laisse rarement tranquille une fois qu’il veut lui faire entrer une idée en tête, ou alors il tente de parlementer dans sa tête, ce qui fait qu’il perd souvent le fil entre ce qu’il fait de base et ce que Claon dit. Cela peut donner des quiproquos pour lui-même assez hallucinant. Il doute vraiment que la femme de la bibliothèque lui est demander un jour de la prendre violement contre les étagères.

Oui, il a ce souci-là. Sa nature de Kelpie le pousse à avoir des pensées les plus perverses qui passent, l’envie de dragué, de faire corps à corps de façon intimes avec l’autre. Une forte envie de sexe pur et dur. Ou alors de noyer la personne aussi, mais ça c’est une autre histoire sur laquelle nous reviendront plus tard. Parfois, donc, sont esprit, sans raison particulière imagine la personne en face dans des situations plus ou moins embarrassantes, sexuellement parlant. Il a encore du mal à accepter pleinement que ça vient seulement de lui et grogne souvent sur sa part de lui qui le rends ainsi, pourtant quand il doit draguer il utilise pleinement sont imagination débordante pour arriver à ses fins. Enfin il faut aussi dire que lorsqu’il souhaite quelque chose, qu’importe ce que c’est. Du simple pain dans votre assiette ou votre cœur en passant par vos notes de cours. Une fois qu’il a obtenu ce qu’il veut c’est juste un connard qui dit franchement ce qu’il pense de façon cru et sans prendre de gant. C’est certainement aussi pour cela qu’il est encore puceau depuis sa renaissance, à force de traiter la personne entre ses bras de personne facile car il est arrivé à l’avoir entre ses bras, ses lèvres collées aux siennes alors que l’autre est en couple à la base.

C’est aussi un point important avec lui, il déteste les couples, à une sainte horreur de ses derniers. Tout ce qui ressemble de près ou de loin à une jolie histoire de conte de fée lui donne littéralement envie de vomir. Le fait qu’il soit né la même année que l’un des frères Grimm le fait grincer des dents. Apprendre aussi que sa date d’anniversaire avait été choisie en 2004 pour être la journée mondiale du conte ne finissait pas de le rendre malade juste d’y penser. Il a une grande pitié pour tous les méchants de contes et d’histoire, ceux que l’on ne comprend pas dans le fond, ceux qui se font complétement exterminé alors qu’il voulait de l’affection ou un peu de pouvoir. Pour l’irlandais ils ne sont pas en fautes. Il se sent un peu comme eux. Il voudrais au fond une happy end jolie avec amour et tout cela, mais juste pour lui. Pas pour le reste du monde. Non, pour le reste il veut juste les voir cracher sur le fait que l’amour, la fidélité et autre guimauvaurie ne sont que des conneries. Ne pas chercher sa logique, pas sûr qu’il y en est une.

Sinon, c’est un mec normal qui aime la musique, les balades en bord de mers, nager, réfléchir de comment noyer une personne tout en se la faisant ou non, tenter de voler les personne autour, se faire prendre en pitié en simulant le fait d’être borgne, se poser mille et une question sur de comment mettre à l’état d’esclave un démon ou vampire, si son sang est si spécial que cela… Le début est normal, la suite moins. Repartons dans l’ordre et tout s’expliquera ou alors restera à jamais une suite illogique de fait. Son coté Kelpie, celui qui fait qu’il adore l’eau et ne peux presque pas passer une journée sans avoir barboté dedans est particulièrement friand des pulsations de la musique dans l’air, ça lui rappelle les micros vagues que fait l’eau, un peu comme être un peu dans une étendue humide sans y être. Il faut aussi dire que draguer avec de la musique est très pratique, romantique et que une fois qu’il est revenue à la vie, au vue de ses piètre compétence de vol il a fallu qu’il devienne musicien amateur pour avoir de quoi manger. Il sait utiliser une guitare, mais ça lui a demandé beaucoup de travail pour arriver à en sortir un son potable et même maintenant il doit encore s’entrainer d’arrache-pied pour parvenir à avoir un beau son. Après il ne se trimballe pas partout avec son instrument et le laisse le plus souvent dans sa chambre.

Ceci est la partit jolie et sympathique de ses passe-temps. Tenter d’avoir une vie social à peu près stable n’est pas aborder ici car ceci est le souci de toute une vie et pas que d’un caractère. Du coup passons à la suite, ce qui signifie toute la partie qui parle de l’eau. Des balades toutes calme prêt des lacs, mers, rivière, sous la pluie ou tout autre endroit avec de l’eau. C’est sa nature qui le pousse à être tout près de l’eau. Avant sa renaissance aller dans était tout simplement pour se laver et c’est tout. Vous avez déjà tenté de devenir nageur en étant asthmatique ? Parce que oui il l’est, asthmatique, mais quand il fuit, ce qui est expliquer plus haut, ou qu’il est dans l’eau son asthme s’envole, est un simple loin souvenir. Autant pour quand il court pour fuir ça le reprends dès la fuite fini, autant quand il est dans l’eau sa maladie le laisse complétement en paix, même une fois la baignade fini.

Il a l’esprit qui se vide dans l’eau ou plutôt qui se remplit de tout son être de sa nature Kelpie et oublie son humanité quelque temps. Des plans de comment noyer de pauvres âmes qui voudraient partager le plaisir de la chair avec lui danse devant ses yeux. Il se met à chantonner doucement tout ce qu’il voudrait faire. Deviens encore plus mielleux et câlin dans l’eau pour tenter de calmer ses pulsions de noyade qu’il n’a pour le moment jamais assouvie. C’est dans l’eau que Claon a le plus d’emprise selon Clive, mais c’est aussi là où il se sent le plus libre. C’est là qu’il réfléchit aussi de comment tenter de voler quelqu’un sans finir quatre pas plus loin à moitié mort au sol par une crise d’asthme. Il était voleur avant de mourir, il est mort en volant un petit pain à une mamie et depuis il évite le contact des mamies … Allez savoir pourquoi.

Dernier point pour se malade, un peu con sur les bords et parfois même au milieu, il n’a pas une connaissance très poussé des autres créatures comme lui. Un peu comme un gosse qui se pose mille et une questions pour savoir de comment est fait l’autre. Par exemple sa partie humain voudrais savoir ce que son sang à de si spécial pour les vampires, si ça permettrait de les mettre au stade d’esclave et ainsi avoir une armé à ses pieds. Heureusement pour lui, sa curiosité reste pour le moment des interrogations dans son esprit et Claon tente de son mieux de les lui sortir du crâne pour le garder en vie. Après il tente aussi d’inspiré la pitié en se faisait passer pour borgne une fois sur quatre. Le bandeau sur l’œil lui fait mal et le gratte à force. C’est un bon baratineur, pas méchant dans le fond, certainement un peu fou.
▬ DESCRIPTION PHYSIQUE.

Pour la base de son physique Clive est quelque peu le stéréotype de base de l’irlandais. Des cheveux roux, coupé de façon quelque peu désordonné, lui arrivant au  bas du coup pour les mèches les plus longues. Fin qui s’emmêle facilement au moindre coup de vent et qui mettent du temps à sécher naturellement une fois humide et lui retombant facilement sur le front qu’il retient parfois avec un bandeau. Bandeau pouvant être de soit noir soit rouge, si ce dernier est d’une autre couleur c’est que ce n’est pas à lui de base. En dessous se trouve deux yeux verts, d’un vert un peu clair dans des paupières en amande. Quand il veut se faire passer pour borgne c’est son œil droit qui se retrouve recouvert d’un cache-œil noir, fabrication maison en cuir, qui irrite facilement la peau. Le fait maison ce n’est pas toujours une super qualité pour tous. Continuons avec son visage au teint assez clair et sans tache de rousseur. Il a un tout petit nez qui remonte un peu en trompette, des lèvres fines et rosées, un menton peu avancé et des joues un peu charnues.

La carrure de jeune homme est assez frêle et peu musclé. Allez faire beaucoup de sport, autre que de la natation pour lui, quand vous avez de l’asthme et je vous félicite grandement, une fois que vous serez remis à respirer correctement. Sa taille moyenne d’un mètre soixante correspond assez bien avec son poids. Un corps fin, assez agile, mais sans aucune endurance. Parfois une cigarette à la main pour se donner un genre ou alors se provoquer une crise pour inspirer la pitié… ce qui n’est pas particulièrement intelligent. Sa voix mélodieuse et légèrement grave est assez douce et porte peu. Pour ce qui est de son style vestimentaire, il porte soit l’uniforme soit les premiers vêtements qui lui tombent sous la main.

Sous sa forme de Kelpie il a l’apparence d’un grand et fière Tinker à la robe rousse avec le bas des pâtes qui sont noir. Belle animal qui a une aisance assez impressionnante avec l’eau.

▬ HISTOIRE.
[hors rp, mais important pour la compréhension. Tous les passages en italique sont les paroles de Claon dans l’esprit de Clive, celle en gras sont les réponses dans sa tête et quand c’est entre crochet c’est à voix haute]

Il était une fois. C’est comme cela que tous les contes commencent ou presque. Il était une fois c’est le début d’histoire qui fait avoir de petites étoiles dans les yeux des petites filles qui rêvent d’être princesses et des garçons qui veulent être des princes. Combiens d’enfant ont-il été bercer par le il était une fois ? Beaucoup. Pourtant l’histoire commence à un temps ou les grand frère Grimm n’étaient encore que des marmots en couche-culotte tétant encore au sein de leur mère, enfin pour celui qui était né. Ce fut un matin de mars le 20 exactement en 1785 que l’histoire de clive commença. Il faisait frais dans la petite ville de Lisdoonvama, la mer tout près était calme et seul l’agitation dans une petite maison de percheur se faisait entendre. La naissance du second enfant de la famille Doalan se faisait sans encombre autre que les insultes pousser par la brave future mère à l’encontre de son mari à qui elle promettait une vie d’abstinence pour lui faire subir cette douleur. Les joies de l’accouchement que voulez-vous. Une vie vient toujours dans la douleur, comme si le seul moyen que la nature avait trouvé pour faire son miracle était la douleur. Les insultes de la femme de la maison se stoppèrent au moment où les cris du jeune Clive sortirent de son être. Sa sœur de cinq sautait dans tous les sens pour le voir, sa mère commencer à somnoler suite à l’effort de la naissance et le père se massant la main en maintenant l’enfant contre lui. Le début d’une vie tous ce qu’il y a de plus banal dans une famille aimante.

La vie de Clive fut tout ce qu’il y a de plus calme et heureuse, en tout cas pour son enfance. Il apprit le métier de pêcheur avec son père, adorant les bateaux, il avait juste un très gros souci de respiration. L’asthme, mais à ce moment-là aucun moyen de soigné cela ou de le soulager, juste prier pour que ça passe. Le métier de mousse il le faisait à son rythme, doucement, et son père faisait de son mieux pour que son fils puisse tout de même avoir une vie bien. Sa mère était couturière et sa sœur l’aidait. Une vie simple, mais sans soucis d’argent ou de nourriture. Rien qui pourrait faire penser à un mélodrame digne des plus grandes tragédie. Ce fut à dix-sept ans, quand les hormones vous font tourner la tête que Clive rencontra sa belle bergère, sa princesse endormie ou comment dire la fille du poissonnier. Une belle fille, de un an sa cadette, des forme commençant tout juste à se former, un petit sourire tout doux, une voix qui lui faisait perdre la tête, un amour tout pur. Que c’est beau à cette âge de croire en ça, de ce mettre à fond dans une histoire de cœur. Le jeune pêcheur en avait fait des efforts pour que la jeune femme le regarde, lui embrasse d’abords le coin des joues avant d’un jour arriver à voler rapidement un baiser fugace sur les lèvres et fuir le rouge au joues. La candeur que peut donner un premier amour est parfois assez affolante. Pourtant il l’avait eu sa belle Fanya, il avait eu cette douce jeune femme rien que pour lui. Enfin il le croyait.

Comme tout enfant, il avait crus en elle comme on croit au Père Noël tout petit, avec passion et candeur. Il avait même une fois, dans un instant de fougue visiter sa couche, vu son corps sous le sien, c’était sentit grand de faire cela, avant de jurer de ne le refaire qu’une fois marier. Il se voyait un prince charmant, même sans connaitre vraiment le concept, il était le plus fort des hommes, le plus grand, le plus heureux. Mais comme le Père Noël, un jour malheureusement la magie se brise, qu’importe de comment, si c’est par soit même ou par la bouche d’un autre on apprend la vérité et l’enfance termine un peu là. Lui il avait senti sous ses doigts son ventre à elle devenir un peu rond, elle glapir contre lui que le sang ne coulait plus, qu’un enfant poussait là dans son ventre. Il avait tous justes dix-neuf ans. Il avait crus en elle et avait décidé de l’épouser, de vivre avec elle, de prendre le poids de ses actes sur ses épaules. Un enfant qui veux être grand. Il l’avait annoncé à sa famille cette nouvelle vie dans le ventre de Fanya et étrangement pour lui, sa famille ne le pas aussi bien qu’il l’aurait souhaité. Ils avaient tout hurlé, lui le premier, fâché et lui était partit en jurant ne revenir qu’une fois le mariage fait pour leur prouver qu’il était un homme.

Quel homme fut-il ? Un pauvre dindon de la farce. Ni plus, ni moins. Il avait couru le plus rapidement possible pour retrouver sa tendre et cher à son cœur, mais quand il la retrouva elle était allonger sans aucun vêtement entre les bras de celui qui devait être le vrais père de l’enfant, un riche marchand du voisinage. Après tout la seule fois où il l’avait fait datait tout de même de six mois en arrière et sa grossesse n’était pas aussi avancer. Il avait pourtant voulu y croire. Comme quoi, quand on souhaite être aveugle et sourd on y parvient parfaitement. Il n’avait pas crié, il avait simplement fuit comme un lâche. C’est le plus simple, ce qui demande le moins d’effort sur le moment précis. C’est aussi ce qui est le plus dur de faire marche arrière. Il aurait pu rentrer chez lui, sa famille aurait compris et l’aurais accueilli à bras ouvert, il aurait pu crier sur cette fille et son amant et aurait au moins eu une petite vengeance, mais non il avait préféré fuir et partir à un endroit où n’aurais presque rien. Repartir de zéro. Juste une guitare donnée par un vieil ivrogne à la sortie d’un bar. Il avait voulu devenir voleur, car musicien, c’est joli, mais pour se nourrir ce n’est pas encore cela. Avez-vous déjà tenté d’être voleur en ayant de l’asthme ? Certainement pas, car sinon vous seriez que c’est très dur, surtout quand il n’y avait pas encore la ventoline qui était là pour calmer les crises.

Piètre voleur qu’il était et qu’il est toujours d’ailleurs. Il n’a jamais arrêté, une façon de se souvenir de cette période-là de sa vie. Celle qu’il a eue avant et après sa mort avant de partir en Amérique. Parlons-en de sa mort d’ailleurs. Parce qu’il faut bien passé par là tout de même. Il faut bien dire comment il est devenu un Kelpie ou plutôt comment le Kelpie a eu pitié de lui. Parce que comment ne pas avoir pitié face à sa mort stupide. Ce pauvre voleur qui avait eu faim. Une mamie face à lui, pas bien costaude, un coup de vent et la vielle femme était au loin. Cette femme avait un petit bout de pain entre les mains, pas plus grand qu’un œuf. Vraiment une maigre pitance et pourtant Clive avait tenté de la prendre et avait commencé à partir avec une fois arracher des mains de la vielle femme. Pourtant elle n’avait pas décidé de se laisser faire et lui avait couru après, il avait couru à son tour pour la fuir. La fuite, toujours elle, seulement elle eut plus de souffle que lui cette frêle mamie et alors qu’il s’écroulait au sol suite à une violente crise asthme, elle récupérait son dû et le laissa là sans pensé à un moment que comme un poisson hors de l’eau il allait tout bêtement mourir. Comment penser ça aussi pour un jeune homme de son âge, tous justes vingt-deux ans.

Le noyé hors de l’eau, ouvre les yeux c’est pas le moment de dormir.

Les premiers mots de Claon dans son esprit. Son début en tant que Kelpie. Le début fut dur à accepter, très dur. Il lui fallut plusieurs décennies pour s’y faire. Mais comment ne pas se rendre à l’évidence une fois que l’on ne voie plus son corps vieillir et sa vie finir. Il n’avait pas rencontré d’autre personne comme lui, la voix dans son esprit disait pourtant qu’il y en avait, qu’il faudrait voir cela. Il avait fait la sourde oreille et était rester dans son petit coin d’Irlande à tenter de calmer ses pulsions, ce qu’il était. Volant des sucettes à des enfants, s’enfuir et écouter Claon raller alors qu’il agonisait au sol comme un pauvre idiot qu’il était. Pourtant il voulait savoir, il voulait apprendre, mais il restait un fuyard tout de même. Pourtant sous les envie de la voix dans sa tête il avait décidé d’au moins aller dans le nouveau monde qu’était l’Amérique pour au moins voir. Il avait tenté, un voyage dans des calles tout ce qu’il y a de plus dur et éprouvant, ce caher n’avait été simple et pourtant il avait bien mieux pied à terre. Il avait repris sa vie de voleur, mais de l’autre côté de l’océan avant d’entendre parler de Shaded Academy par un démon suivant Claon. Quoi qu’il en soit il fallait qu’il comprenne un peu plus ce qu’il était, étudie aussi, parce que voler c’est une chose, étudier c’est mieux et surtout rencontre vraiment le monde dont il fait partit.


II. LE JOUEUR.


■ AGE : Entre 0 et 1000, mais plus proche de 20
■ PRENOM/SURNOM : Kamino
■ Comment as-tu trouvé le forum ? C’est Maddox ( en gros Kirah ) qui m’a présenté ici
■ Et comment tu le trouves, maintenant ? Il est super sympa et donne envie de rp
■ Tu t'entends bien avec Bob l'éponge ? Cela dépends si j’ai des bonbons ou pas
■ Quelque chose à dire ? Le pluie c’est beau… et désolé pour l’histoire et la fiche en elle-même qui part en cacahuète…
■ CODE [OBLIGATOIRE] : Validé [Jarjarbinks]


© Shaded Academy


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Il était une fois, un kelpie qui se noyait dans un verre plein d'air
Jeu 1 Aoû - 11:44


Mythique : Disciple de La Mort

avatar
Mythique : Disciple de La Mort

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Raiden

Feuille de personnage
Age: 24
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Kathleen B. Von Sternberg









‘‘
WELCOME !!!
Je m'occupe de lire ta fiche et je valide ça ce soir en rentrant du boulot et surtout :
Nà baigh an cat  !!!
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Il était une fois, un kelpie qui se noyait dans un verre plein d'air

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....
» Il était une fois... La petite souris
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Présentations :: Dossiers :: Présentation Validées [Étudiants] :: Présentations Validées [Full Bloom]-