Partagez|

Une journée noire pour la ville [PV: Cornelia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : Une journée noire pour la ville [PV: Cornelia]
Mer 20 Mar - 11:20


Mythique : Disciple de La Mort

avatar
Mythique : Disciple de La Mort

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Raiden

Feuille de personnage
Age: 24
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Kathleen B. Von Sternberg









‘‘
Une journée encore de bien remplie sans pour autant m'être rendu en cours, voici ce que j'aurai pu répondre tout simplement à quiconque m'aurait posé cette question, car je venais de passer toute cette dernière à continuer ma formation en éxecutant les ordres de mon maître. Je vois dores et déjà la une du journal de la ville demain, "Journée noire, pour la ville", du haut des douze victimes que je venais déjà d'envoyer dans l'autre monde, une treizième n'allait tardé mais pour celle-ci j'avais le temps devant moi car son "accident" allait survenir à quelques pas de chez moi. Le temps donc de m'habiller correctement et de me préparer pour sortir un peu, ou du moins en donner l'impression, il fallait que je ne laisse rien au hasard.

Le soleil n'allait pas tarder à se coucher et je ne voudrai pas déranger mes amis légistes à une heure trop tardive, il était désormais temps pour moi de préparer le terrain avant de prendre place non-loin de cet abattoir improvisé et observer le déroulement de mon opération. Je me rendis donc sur les quais, plus précisement sur le chantier naval où ma victime, qui était un manutentionnaire proche de la retraite, allait connaître une mort plutot spectaculaire. Préparant minutieusement chaque détail de cette mise à mort, je ne pris que quelques minutes à préparer ce piège mortel dont il ne réchapperait pas. Il etait désormais temps pour moi de prendre place sur un banc hors de ce chantier.

Bien assis, et observant le soleil donner ses derniers rayons de la journée, je savais que le futur défunt n'allait pas tarder à déplacer son dernier container du jour ainsi que de sa vie. Alors que l'on pouvait observer le container s'élever dans les airs à l'aide de la grue que controlait ma victime, ce dernier se décrocha de la pince alors qu'il se trouvait à une dizaine de mètres du sol. Le choc fracassa le béton qui se trouvait en dessous et le fissura net. La grue se mit à osciller, ce n'etait qu'une question de temps avant qu'elle ne chute à son tour.
L'ouvrier l'eu tout de suite compris et se précipita d'en sortir, descendant l'échelle plus rapidement qu'il ne l'eu jamais fait, il coura à l'opposer de la direction vers laquelle basculait la grue. Cette derniere vient à son tour se fracasser au sol, détruisant tout ce qui se trouvait en dessous d'elle. Le calme revient après cet énorme fracas et permis à l'homme de souffler quelques secondes, cependant le choc entraîna la création de fissures qui atteignirent les cables en acier sous tension. La rupture d'un de ces derniers fit effet tel un élastique tendu au maximum et découpa net l'ouvrier à la verticale au niveau des côtes.

Ma journée allait enfin vraiment pouvoir commencer, il était temps que j'aille répondre à mon statut de Guilty en me joignant à la fête du soir organisé par la Maison.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Une journée noire pour la ville [PV: Cornelia]
Mer 20 Mar - 13:44


Humain

avatar
Humain

Emploi : Étudiante.
Confrérie : Full Bloom.
Personnage sur l'avatar : Original.

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): ~.







‘‘
Une balade au crépuscule, rien de mieux pour se vider la tête après une journée chargée, se disait la jeune femme. Elle avait quitté le campus en vitesse après les cours, vêtue d’une simple robe en mousseline blanche et ses escarpins de la même couleur. Il faisait bon, un petit vent s’était lever et c’était très rafraichissant. Elle marcha, et marcha, sans but mais le cœur léger. Elle n’avait rencontré personne aujourd’hui, elle avait été observée par d’autres, certes, mais personne ne lui avait adressé la parole. Était-ce si rare de voir de nouveaux élèves à Shaded?

La jeune femme se retrouva au port, ne sachant pas trop comment elle s’était rendu là mais, elle n’y pensa pas trop. La brise était un peu plus forte à cet endroit puisqu’ils étaient près de l’eau, Cornelia tenait chastement le bas de sa robe, le vêtement suivant le mouvement du vent, voulant éviter que l’on ne voit trop ses jambes. Elle s’arrêta près de la balustrade pour souffler, posant les yeux sur l’horizon. Le soleil couchant reflétait sur la surface de l’eau, ce mélange de violet, orangé et rose était magnifique à ses yeux, cela réussi à lui arracher un sourire. Malheureusement, un champ de construction gâchait la vu mais, elle était intriguée, elle n’avait jamais vu de tels installations de sa vie. En la regardant, personne ne pourrait s’imaginer qu’une jeune fille telle que Cornelia pourrait s’intéresser à cette vulgaire machinerie.

Elle s’approcha doucement, captivée par le mouvement de la grue, comment cet appareil aussi gigantesque pouvait-il soulever une charge aussi lourde? Elle s’appuya sur la balustrade, observant le travailleur à l’intérieur de la machine d’un air las. Il semblait être le dernier à rester travailler, il devait probablement travailler dur pour pouvoir nourrir sa famille. C’était admirable, se disait-elle, il lui rappelait son père en quelques sortes.

Mais soudain, l’un des câbles de la grue lâcha, faisant basculer la machine qui semblait inébranlable quelques instants auparavant. Le travailleur eu à peine le temps de sortir de l’engin avant qu’il ne s’écrase au sol, fissurant le béton à l’impact. La jeune femme n’avait pas remarqué mais, elle agrippait la balustrade avec une tel force que ses jointures blanchirent, elle ne pouvait plus quitter l’homme des yeux. Elle avait l’estomac retourné, il aurait pu y rester! Malheureusement, elle avait parlé trop vite. Un bruit sourd se fit entendre, comme si la tension dans un câble venait d’être relâcher et puis plus rien. Plus rien sauf du rouge. Un câble avait effectivement rompu et celui-ci vint découper le pauvre homme en deux. Le cœur de la jeune femme battait à la chamade, elle sentit ses jambes faiblir alors que le corps, ou du moins ce qu’il en restait, s’écrasa dans une marre de sang. L’image de ce pauvre homme se faisant décapité était maintenant encrée dans la mémoire de la jeune fille. Elle resta là, ébahie, pendant quelques instants, incapable de bouger ou même de quitter la carcasse des yeux. Les organes glissaient hors de l’enveloppe corporelle et tout ce sang, c’était horrible. On ne pouvait même plus distinguer le visage de l’homme, celui-ci avait été déformé par l’impacte du cable. C’était un spectacle sordide mais, elle ne pouvait le quitter des yeux. Ce n’est qu’une minute plus tard qu’elle fini par lâcher la balustrade, s’écroulant par terre. Elle ferma les yeux, essayant de contrôler les battements de son cœur ainsi que sa respiration mais, elle ne pouvait voir autre chose que ce pauvre homme vivant ses derniers instants.

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Une journée noire pour la ville [PV: Cornelia]
Mer 20 Mar - 14:41


Mythique : Disciple de La Mort

avatar
Mythique : Disciple de La Mort

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Raiden

Feuille de personnage
Age: 24
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Kathleen B. Von Sternberg









‘‘
Le spectacle prenant fin, je me prépara à repartir et faire dos à la scène, malheureusement partir n'allait pas être aussi simple que prévu car je n'etais plus seul en ces lieux... Une jeune femme se tenait à terre, la tête entre ses mains, elle devait avoir assisté à tout cela elle aussi. Il me fallait à tout prix un plan de secours pour ne pas paraitre suspect malgré que mon travail fût tout à fait réussi dans sa globalité. Qu'aurait donc fait un homme tout ce qu'il y'a de normal, à ma place ? Il aurait certainement été dégouté mais pas au point de s'écrouler tel qu'elle l'était. Je pris alors mon téléphone et appela les secours pour signaler un "horrible accident" avant de m'avancer vers la jeune femme.

J'eu un certain temps d'apréhension avant de m'accroupir à coté d'elle, cherchant à prendre un air à la fois choqué et inquiet, esperant pouvoir cacher mon absence d'emphatie, caracteristique naturel chez les psychopathes... Je me trouvais dorénavant nez à nez avec elle ou du moins, nez à mains on pourrait dire mais je pense que l'humour serait plutot mal placé dans cette situation.


"Madame ! Ca va aller ? Ne restez pas ici, les secours vont arriver. Allez vous asseoir en attendant, vous serez mieux que dans cette position"

Je la forca alors à s'asseoir et resta à ses cotés le temps que les secours arrivent car ils leur faudrait surement un témoignage, de plus, les ayants appelés et étant le seul homme a avoir assité à la scène, cela paraîtrait suspect que je m'efface aussi rapidement. Maintenant le plus dur pour moi serait de simuler l'état de choc et de surprise face à un tel "évènement" qui s'avèrait tout à fait prémédité de mon point de vue. Encore plus dur... Il faudra surtout pas que j'explose de rire devant les jeunes recrues qui s'en iront vomir à la vue de cette scène. Le tout sera donc de rester sérieux et surtout de garder un oeil sur cette femme afin de savoir si elle n'aurait pas remarqué quoique ça soit d'étrange, qui sait... un "accident" arrive si vite. Il se peut très bien aussi qu'elle n'ai rien de particulier à souligner dans sa description... En tout cas je ne l'avais jamais remarqué auparavant dans ce port... Sûrement une nouvelle arrivante en ville ou l'académie.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Une journée noire pour la ville [PV: Cornelia]
Lun 25 Mar - 15:42


Humain

avatar
Humain

Emploi : Étudiante.
Confrérie : Full Bloom.
Personnage sur l'avatar : Original.

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): ~.







‘‘
Du sang, des entrailles s’étalant sur le sol, les os se brisant dans un bruit sourd. C’était…atroce. Cornelia ne pouvait penser à autre chose. Trop fébrile après avoir été témoin d’un tel événement, la jeune femme s’était retrouvée par terre, se cachant le visage, essayant d’effacer ces images de son esprit. Le monde autour d’elle n’existait plus, elle n’entendait plus rien, ne voyait rien. Elle n’avait pas remarqué cette personne qui s’était approché juste après l’incident. Elle avait sentit sa présence tout près d’elle mais, rien de plus. Il, ou elle, l’avait aidé à se relever, elle avait marché difficilement vers un banc non loin de là. Elle prit une grande inspiration et retira ses mains de devant son visage, soulagée de voir qu’ils n’étaient plus en face du site de construction. Puis, tranquillement, ses yeux se posèrent sur la personne assise à ses cotés. C’était un homme, il était plutôt imposant; assez intimidant même. Mâchoire sculptée, ses yeux d’un bleu à couper le souffle et ses cheveux d’une teinte blanchâtre. Elle n’avait jamais vu quelqu’un comme ça auparavant mais, elle ne s’y attarda pas trop. La jeune femme resta silencieuse, se torturant les doigts nerveusement.

On pu entendre des sirènes au loin, cette cacophonie de mauvais présage. Une ambulance et des tas de voitures de police arrivèrent sur les lieux mais, ils réalisèrent rapidement que c’était plus une voiture pour la morgue dont ils auraient besoin qu’une ambulance. Des hommes en uniformes s’approchèrent d’eux, jetant un regard méfiant sur l’homme qui se trouvait à coté d’elle. Le policier la mitraillait de questions sans même lui laisser le temps de répondre alors qu’un autre s’afférait à son voisin. ‘’Vers quelle heur êtes-vous arrivé sur les lieux?’’, ‘’Qu’avez-vous-vu?’’, ‘’Que faisiez-vous ici?’’, ‘’Connaissez-vous cet homme?’’.

La suédoise n’avait jamais été préparée pour quelque chose comme ça. Elle ne parlait que très rarement aux gens, ne communiquait que lorsqu’elle n’en avait vraiment besoin mais, tout ça, c’était trop pour elle. Son pouls s’accélérait à nouveau, elle avait peur, elle voulait partir; retourner chez elle. Elle se mordillait la lèvre inférieur, fixant ses doigts rougis à force de les tortillés, ceux-ci tenant fortement le tissu de sa robe. Le policier s’impatientait clairement face au silence de la jeune femme. Son collègue avait déjà fini de prendre la déposition de l’homme et était déjà retourner à sa voiture.

‘’Mademoiselle, si vous ne répondez pas à mes questions je devrai vous mettre en état d’arrestation!’’

L’homme avait brusquement agrippé Cornelia par l’épaule, se faisant des plus menaçants. La jeune femme ne savait plus quoi faire, retenir ses larmes devenait de plus en plus difficile et elle savait que si elle tentait de fuir, ça ne ferait qu’empirer la situation.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Une journée noire pour la ville [PV: Cornelia]
Lun 25 Mar - 18:08


Mythique : Disciple de La Mort

avatar
Mythique : Disciple de La Mort

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Raiden

Feuille de personnage
Age: 24
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Kathleen B. Von Sternberg









‘‘
La police et les urgences etaient enfin arrivés cependant, les choses ne semblaient pas être telles que je les auraient voulues... Le corps allait devoir rester sur place encore un certain temps avant qu'ils ne comprenent que c'est la morgue ou le légiste qui devrait être sur place en ce moment , et surtout... La police aurait du se cantonner à moi et laisser les urgentistes s'occuper de la jeune femme qui était encore en état de choc après ce qu'elle venait de voir. Au lieu de cela, ces rapaces se ruèrent en deux groupes vers nous, nous séparant afin de mener leurs interrogatoires et receuillir les informations qui leurs seraient nécessaires.

Je ne mis que peux de temps à leur décrire la scène que j'avais préparé soigneusement, cependant le plus dur avait été de faire semblant d'être choqué mais depuis le temps que je faisais ceci, cela n'etait plus vraiment un problème, restait à surveiller comment se passait l'interrogatoire de la jeune femme. Je garda alors l'oeil sur ses réactions pendant que mes chers amis qui en avait fini avec moi discutaient tranquillement entre eux. Au départ j'aurai pu comprendre que ces imbéciles tentent d'obtenir quelques informations de la part de chaque témoin mais cela commencait à aller trop loin. Son entetement et sa rudesse dans sa façon de s'adresser à elle me sortait par les yeux. Il ne me fallu que peu de temps avant de me précipiter vers l'autre interrogatoire une fois laché par ce policier plus interessé par ses donuts que la scène un peu plus loin.

J'accouru alors vers elle, saisissant le poignet du policier et le fixant dans les yeux

"Vous ne vous rendez donc pas compte qu'elle est en état de choc ! Laissez la tranquille, nous étions tout deux en train de nous promener en amoureux lorsque ceci est arrivé et croyez moi que si je peux m'adresser à vous ainsi c'est bien sous le coup de la colere car après ce à quoi nous avons d'assister seul votre comportement irrespectueux peut me permettre de rester lucide alors si il vous plait laissez nous tranquille que je puisse la ramener à la raison, ainsi elle pourra venir vous revoir au commissariat si il le faut."

Je lui saisi la main et l'insita à me suivre sans dire un mot. Une fois assez éloigné de la scène, je me détacha d'elle et me stoppa en face

"Ca va aller ?"

Je ne savais pas trop ce que dire dans une telle situation alors je me contenta de ces simples mots, esperant une réaction de sa part, elle qui semblait si tétanisée depuis "l'incident".
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Une journée noire pour la ville [PV: Cornelia]
Lun 25 Mar - 19:29


Humain

avatar
Humain

Emploi : Étudiante.
Confrérie : Full Bloom.
Personnage sur l'avatar : Original.

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): ~.







‘‘
Ce fut un incroyable soulagement lorsque cet horrible policier lâcha prise. Il lui avait tenu l’épaule avec une telle force, se mettant nez à nez avec elle pour lui aboyer des questions alors qu’elle n’était clairement pas en état de lui répondre. Elle leva doucement la tête pour voir l’homme qui l’avait aidé un peu plus tôt, celui-ci donna une excuse bidon au policier pour qu’il la laisse partir. Elle ne savait pas trop ce qui l’avait poussé à l’aider, ou même comment il avait remarqué la manière dont ce flic l’avais traité mais elle lui en était très reconnaissante.

L’homme à la chevelure blanche vint prendre sa main et l’entraina plus loin sans se préoccupé de l’agitation derrière eux. Le soleil se couchait, les lampadaires s’allumaient un à un et puis, ils furent assez loin pour qu’aucun bruit de lui rappel cet horrible incident. Son compagnon s’arrêta soudainement, lui rendant sa main pour se mettre en face d’elle. Elle leva les yeux avec hésitation, ceux-ci étaient toujours aussi larmoyants. Elle hocha la tête pour répondre à sa question mais, lorsque leurs regards se rencontrèrent, elle baissa les yeux. Il y avait un je ne sais quoi d’inquiétant dans le regard de son interlocuteur, elle sentit même un frisson parcourir son corps tout entier.

‘’Merci…c’était très aimable à vous de m’avoir porté secours…’’

Sa voix était faible et tremblante, elle laissait deviner qu’elle n’était pas Américaine. La jeune femme jeta un coup d’œil autour d’eux, la ville s’éteignait petit à petit alors que la nuit tombait. Il n’y avait que de rares passants et les voitures sur la route se faisaient de moins en moins nombreuses. Elle s’adossa contre le mur de l’immeuble qu’ils avaient longé, question de se reposer un peu. Elle vivait dans cette partie de la ville que depuis quelques jours et elle voulait déjà partir. Mais, retourner à la maison ne ferait que nuire à ses parents et c’était la dernière chose qu’elle ne voulait faire. Ce sentiment d’être un fardeau pour eux la tourmentait, elle allait donc garder les événements de cette soirée pour elle. Elle soupira malgré elle, se sentant plutôt dépassée par les événements, elle en avait presque oublié la présence de ce mystérieux jeune homme.

‘’Je ne vous retiendrai pas plus longtemps, désolée si je vous ai fait perdre votre temps’’ s’exclama-t-elle avec douceur.

Elle jeta un coup d’œil vers lui, se demandant comment ça se serait passé s’il n’avait pas été là. En fait, sa présence avait été étrangement réconfortante et puis, elle ne savait pas trop ce qu’elle aurait fait sans lui avec ces policiers. Malgré le fait qu’il était plutôt intimidant, voir effrayant, cet homme avait quelque chose de plutôt rassurant en lui.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Une journée noire pour la ville [PV: Cornelia]
Lun 25 Mar - 20:53


Mythique : Disciple de La Mort

avatar
Mythique : Disciple de La Mort

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Raiden

Feuille de personnage
Age: 24
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Kathleen B. Von Sternberg









‘‘
La tension semblait être retombée cependant elle avait toujours l'air inquiete voir même méfiante. Elle qui semblait si frêle et fragile ,à mes yeux, ne fit que confirmer son statut lorsqu'elle prit la parole. Sa voix indiquait bien qu'elle n'etait tout sauf rassurée, de plus, elle n'etait pas non plus américaine, cela se sentait à son léger accent. L'éclairage artificiel prennait place petit à petit dans chacun des lampadaires de la ville tandis que je l'observais ,sans un mot, s'adosser au mur d'un immeuble, perdue dans ses pensées, avant de s'en extirper quelques instants plus tard et reprend la parole, s'adressant à moi avec un peu plus de douceur et d'assurance dans ses propos. Cependant le ton qu'elle avait prit marquais une certaine incohérence avec ses propos tout comme son regard qui se trouvait toujours dirigé vers moi.

"Je crois bien que ce ne serait pas une bonne idée que de vous laisser ainsi en cet endroit"

Je connaissais plutôt bien le quartier étant donné que j'y résidais et tout ce dont j'etais sûr, c'etait que je n'y étais pas la seule sérieuse menace pour les mortels, affaiblis ou non. Cet endroit, une fois la nuit tombée est un terrain de chasse idéal pour les créatures telles que les vampires et les démons qui n'ont aucun pitié pour leurs proies, souvent esseulées ou faciles à maitriser. Il fallait que je trouve une nouvelle excuse pour ne pas la laisser seule ici tout en évitant de paraître louche et oppressant .

"Je peux vous raccompagner en ville si vous le souhaitez, ce quartier n'est pas très frequentable le soir et il semble que vous ne connaissiez pas très bien les lieux et puis j'ai quelque chose à faire sur le campus de la ville, même si le moment ne semble pas le bienvenu."

Je lui tendis de nouveau la main pour l'inviter à se relever en m'éfforcant de lui afficher un sourire se voulant rassurant.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Une journée noire pour la ville [PV: Cornelia]
Mer 27 Mar - 15:07


Humain

avatar
Humain

Emploi : Étudiante.
Confrérie : Full Bloom.
Personnage sur l'avatar : Original.

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): ~.







‘‘
Épuisée, non, épuisé n’était pas assez pour décrire l’état dans lequel Cornelia se trouvait. Les événements de ce soir avaient consumé toute l’énergie en elle, la pauvre jeune femme ne savait même pas si elle serait capable de se redresser. Lorsque le jeune homme l’informa qu’il ne serait pas prudent pour elle de rester ici, une autre vague de panique s’empara d’elle mais, elle le dissimula du mieux qu’elle le pouvait. Dans quel genre d’endroit était-elle atterrie? Elle se rappelait très bien des histoires que sa mère lui racontait, de quand elle était elle-même adolescente, et qu’elle passait des nuits à se balader dans les rues de Uppsala sans aucune crainte. C’est là que les mots de la directrice de Shaded lui revinrent, vampires…démons…hybrides, c’était donc vrai? Un autre frisson parcouru son corps tout entier à l’idée que l’une de ces créatures soit en train de rodé. Un vent glacial sembla s’élever alors qu’elle posa les yeux sur l’homme devant elle, celui-ci lui tendait la main, l’invitant à partir. Et lui? Était-il humain? Ou n’était-ce qu’un subterfuge pour l’amener dans un endroit isolé afin de mettre fin à ses jours? La peur l’envahi soudainement, ils étaient seuls et personne ne pourrait venir à son aide.

Elle l’observa pour ce qui semblait être une éternité, plus silencieuse que jamais. Elle cherchait quelque chose, n’importe quoi qui lui montrerait que quelque chose clochait avec cet homme, mais…rien. Malgré la couleur inhabituelle de ses yeux et de ses cheveux, il semblait tout à fait normal. Elle se rappelait également comment il l’avait aidé un peu plus tôt, pourquoi aurait-il fait ça s’il voulait lui faire du mal? Elle se mordit la lèvre inférieure, son cœur se serrant alors qu’elle tendit tranquillement une main tremblante vers la sienne. La jeune suédoise eu un léger frémissement au contact de sa peau d’un froid sibérien. Elle ne l’avait toujours pas quitté des yeux, l’air sombre mais, elle réussi tout de même à esquisser un faible sourire.

‘’Merci…allons-y?’’

Mais, lorsqu’elle n’eu plus appui sur le mur, elle se sentit tressaillir. Elle agrippa ce qui sembla être le plus près d’elle pour ne pas perdre l’équilibre et c’était le bras de son interlocuteur. Elle sentit son visage brûler par la gêne mais, ce sentiment fut bref. Pendant le court moment où leur proximité fut null, elle pu sentir un aura glacial émanant de l’homme. Il ne dégageait aucune chaleur, c’était…particulier mais elle n’y porta pas trop attention. Elle eu un pas de recul, s’excusant maladroitement, ses joues toujours aussi rouges.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Une journée noire pour la ville [PV: Cornelia]
Mer 27 Mar - 22:08


Mythique : Disciple de La Mort

avatar
Mythique : Disciple de La Mort

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Raiden

Feuille de personnage
Age: 24
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Kathleen B. Von Sternberg









‘‘
Je crains avoir été trop direct dans mes dernieres paroles, du moins, à sa réaction il est clair que je ne l'avait pas vraiment rassurée. Je ne cherchais pourtant qu'à l'aider, cependant chacune de mes actions ou paroles semblait l'effrayer. Tout pouvait laisser à penser que je ne valais pas mieux que ceux dont je l'avait mise en garde, et pour tout dire, lorsqu'un nom figure sur ma liste... Je me montre bien plus horribles que ces derniers, prônant la mise en scène spectaculaire de mes victimes afin d'éviter de n'en faire plus que ce qu'il m'est demandé. Ma nature psychopathe n'avait pas été mise de coté après ma "mort" et ces voix résonnent toujours dans ma tête comme une comptine m'insitant à agir selon ses paroles. Elle semblait assez résiliante à ma proposition mais compris au bout d'un certain temps que pour quelqu'un qui ne connassait pas la ville, et après l'aide que je lui avais déjà fourni, je ne pouvais qu'être sincère.

Ne me quittant pas des yeux, elle s'éfforca de laisser apparaitre un léger sourire avant de me remercier et se lever. Encore perturbé, elle manque tomber aussi de retour sur ses pieds mais parvint à s'accrocher à mon bras inextremis. Elle sembla gênée de cet "incident" car son teint vira légèrement en rougissant. Ceci etait encore un sentiment que je ne maitrisais pas dans mon répertoire de simulation des émotions. Je n'eu d'ailleurs pas le réflexe de faire croire à une sensation de surprise lorsqu'elle m'attrapa le poignet, ni même laisser paraître le moindre sursaut , ce qui était une grave erreur de ma part car tout être "normal" se serait laissé surprendre dans un moment pareil. Je la regarda par la suite s'éloigner d'un petit pas de moi et lui fit signe de me suivre . Je marcha en direction de la Shaded Academy sans dire un mot, ne sachant que trop de quoi lui parler étant donné le résultat de mes précédentes tentatives. Nous ne mirent que peu de temps à atteindre les grilles de l'académie, je me stoppa donc devant le portique d'entrée.

"Nous y voilà ! J'espère que vous allez mieux... J'ai choses à faire, je ne vais pas vous déranger plus longtemps"

(Little Help : On peut continuer dans les batiments si tu veux, Genre tu me trouves louche et tu me spionne alors que je vais à la soirée et que je m'amuse comme si de rien était ? 8D [Sauf si tu as meilleure idée])
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Une journée noire pour la ville [PV: Cornelia]
Jeu 28 Mar - 11:15


Humain

avatar
Humain

Emploi : Étudiante.
Confrérie : Full Bloom.
Personnage sur l'avatar : Original.

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): ~.







‘‘
Ce fut une balade plutôt paisible en un sens. Ni un ni l’autre n’avait prononcé mot depuis leur départ du port. Impassible, Cornelia avait furtivement observé son compagnon, essayant toujours de comprendre quel genre de personne il était, du moins, s’il en était bel et bien une. Elle repensa à quand elle chut contre le jeune homme, il n’eu aucune réaction visible; aucune surprise ne s’était lu sur son visage, il n’avait pas bougé d’un centimètre. Bon, peut être était-t-il du genre à rester placide dans n’importe quel circonstance mais, rien ne pouvait expliquer le fait qu’il avait la peau glaciale. Peut être était-t-il atteint d’une maladie? Un problème de circulation du sang? Elle essayait tant bien que mal de trouver une réponse mais, tout lui semblait des plus frivoles. Pourtant…dans le monde où ils vivaient aujourd’hui, tout semblait possible.

Malgré le fait qu’elle était plongée dans ses pensées, la demoiselle restait sur ses gardes; elle ne savait pas ce qui pouvait roder dans les parages donc, malgré sa méfiance envers lui, elle était restée tout près de l’homme. Ils arrivèrent rapidement au campus, elle reconnaissait les lieux puisqu’elle s’y était installer aujourd’hui. Ils atteignirent rapidement la grille et elle heurta presque l’inconnu lorsqu’il s’arrêta brusquement, se retournant vers elle pour annoncer son départ. La soudaine réalisation qu’elle serait seule la heurta de plein fouet. Elle n’y avait pas pensé du tout, elle serait seule pour se rendre à la résidence des...Full Bloom? Elle ne se rappelait plus mais, elle y serait seule aussi! Elle n’avait rencontré personne aujourd’hui, même pas la responsable de la confrérie! Son regard sonda les environs, l’endroit était désert mais…qui sait ce qui pouvait bien se terrer dans l’ombre? Une autre vague d’émotion l’envahi; la peur, la tristesse, la solitude. Soudain, elle ne souhaitait rien d’autre que de voir le jeune homme rester même si elle ne le connaissait aucunement. Elle inspira et expira doucement, essayant de garder son calme, ce n’était pas exactement le bon moment pour faire une crise d’anxiété. Elle leva les yeux, ces perles d’un bleu d’azur étaient emplis de larmes à nouveau, et regarda son interlocuteur.

‘’P-pourrais-je vous accompagner?’’ On entendait clairement le désespoir dans sa voix mais c’était le moindre de ses soucis pour l’instant.

Jamais elle n’aurait cru prononcer ces mots, jamais elle n’aurait cru prendre les devants ainsi. C’était…étrange. Elle n’avait jamais initié une conversation avec qui que ce soit ou pris de tels initiatives. Elle ne savait pas du tout qui il était, où il allait mais ce qui comptait le plus pour le moment c’était de ne pas rester seule. Après un moment d’hésitation, elle s’approcha de l’homme, ses petites mains s’agrippant à son bras. Cornelia tentait de dissimuler sa peur mais, ses tremblements la trahissaient.

‘’S’il vous plait…’’

Cette fois-ci, elle n’avait pu le regarder, quelque peu honteuse. La solitude, cette peur qui la rongeait si soudainement la poussait à faire une chose aussi irresponsable que de suivre un inconnu. Cet homme en qui elle n’avait aucune confiance était maintenant le seul qui pouvait l’aider, du moins, l’aider à nouveau.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Une journée noire pour la ville [PV: Cornelia]
Jeu 28 Mar - 23:11


Mythique : Disciple de La Mort

avatar
Mythique : Disciple de La Mort

Confrérie : Guilty
Personnage sur l'avatar : Raiden

Feuille de personnage
Age: 24
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Kathleen B. Von Sternberg









‘‘
Je ne me rappelle pas vraiment de la dernière fois que j'ai pu être aussi... "gentil" avec une inconnue. Pas que je ne sache pas l'être mais je préfère normalement ignorer les gens qui ne cherche pas plus que ca d'aide au près de moi directement. Je préfère garder mes distances avec les gens que je n'ai pas encore cerné ainsi les risques de se faire démasquer restent minimes pour moi et les chances de "tuer" une connaissance se voient presque inexistantes. Cette fonction qui m'avait été confié lors de ma mort avait de nombreux points positifs tels que l'immortalité, une force accrue, des dons surnaturels, et j'en passe, cependant je dois aussi me plier à la moindre exigence de La Mort, qui serait-elle même dirigé par ce que l'on appelerait en tant qu'humain "Le Destin".

Alors que nos chemins s’apprêtaient à se séparer et que je me préparais déjà à passer à un tout autre état d'esprit afin de me mêler aisemment à la soirée Guilty. Ca faisait un moment que je n'avais pas participé ainsi à une telle fête, il allait donc me falloir un petit laps de temps avant de m'y integrer parfaitement. L'objectif premier pour moi serait de rejoindre Alexis au plus vite afin d'éviter d'être entouré des petits nouveaux et montrer que j'etais assez proche du leader pour ne pas être dérangé. Cependant ce ne serait pas une partie de plaisir pour traverser le hall à mon avis. Je me concentra de nouveau sur la situation du moment, toujours avec cette demoiselle qui n'avait pas l'air beaucoup plus rassuré que dans le port. Elle semblait extrêment concentrée sur sa respiration, comme si elle tenait à éviter une crise d'angoisse. Elle fini par expirer lentement avant de reprendre la parole afin de demander si elle pouvait m'accompagner.

J'eu du mal à comprendre sa réaction... Certes elle semblait perdu, et peut-être avais-je pu lui paraître bien intentionné au final mais je n'aurai jamais cru qu'elle déciderait de me suivre ainsi. Je ne pu réagir sur le coup, encore surpris de ce choix mais ce qui me choqua vraiment cette fois-ci, fût son insistence lorsqu'elle me prit le bras, tremblotant et ajoutant un "S'il vous plait" d'une voix faible. Ce sentiment d'incompréhension etait bien réel, pour une fois, je ne cherchais pas à faire croire à quelque chose, bien au contraire, j'essayais de me persuader que je devais halluciner. Il fallait que je réagisse au plus vite, rester planté ici comme un ahuri ne me mènerait à rien. Dans un excès de "compassion" je posa une main sur son épaule et lui sourit.

"Bien sûr que vous le pouvez, vu votre état il ne serait pas correct de ma part de vous laisser en plan ici."

Je lui fit signe de passer en première après avoir ouvert le petit portique d'entrée. Une longue rangée de lampadaire accompagnait la voie d'accès principale aux locaux de l'administration de l'académie. Je m'efforca de marcher à ses cotés cette fois-ci, la regardant de temps à autre, curieux d'en savoir un petit peu plus sur elle, elle qui etait venue se perdre dans un lieu si... étrange. Je me stoppa avant d'avancer plus que les locaux administratifs et lui fis de nouveau face avec un léger sourire afin de la mettre un peu plus en confiance.

"Excusez moi mais... J'aimerai en savoir un petit peu plus sur vous avant de continuer, mademoiselle... ?"
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Une journée noire pour la ville [PV: Cornelia]



Contenu sponsorisé









‘‘
Revenir en haut Aller en bas

Une journée noire pour la ville [PV: Cornelia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Fumée noire Deutz f2l612
» L’électricité de Jacmel: un échec constaté
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Cette ville est trop petite pour nous deux [Riful]
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'extérieur de l'Académie :: Les Alentours :: Le Port-