Partagez|

Quentin Johnson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : Quentin Johnson.
Lun 18 Mar - 19:10


Hybride : Minotaure

avatar
Hybride : Minotaure

Emploi : Cancre
Confrérie : Guilty & Sorrow
Personnage sur l'avatar : Yondaime, Hinamura, Soichirou (Kamisama no Memo-chou)







‘‘
SHADED ACADEMY - PRÉSENTATION

Quentin Johnson


I. The beggining.


■ GENRE : Homme
■ DATE & LIEU DE NAISSANCE : 22/02/91 à Saint-Louis (Missouri)
■ RACE : Hybride - Minotaure
■ GROUPE : Étudiant
■ ORIENTATION SEXUELLE : Inceste !
■ AUTRE : (Poste demandé - Emploi/Niveau d'étude) bac -3 ?..
■ CONFRERIE : Guilty

▬ DESCRIPTION MORALE.
"Bien pensant" ( Bien pensant ) fut surement le premier T-shirt qu'il acheta de lui même, avec son propre argent, pour sa propre personne, un simple signe de son extravagance.

Rejeter depuis sa triste enfance, Quentin fut d'abords victime, avant de devenir juge puis bourreau. La vie n'a pas encore de sens pour lui, née par mégarde, et n'ayant jamais connu son père, Quentin n'est pas un adepte de la religion, encore moins de la morale, le bien ou le mal n'a pas de sens a ses yeux. Néanmoins, le mérite et la valeur en on une.

Devenue posséssif par necessiter, il dut souvent se battre, autant avec sa famille, que des inconnus, dans le seul but de garder ce qu'on lui avait offert. De pensé archaique, souvent hors de son temps, cela ne l'empêche pas pour autant de rester lucide.

Nourris par la frustration, il n'est pas difficile de le mettre hors de lui, pour qui arrive à l'atteindre. Enivrer par ses pulsions, ses idées noires, Quentin est une simple bombe à retardement, cherchant sa muse.
"Je serais pas comme ça, si j'avais eu la vie riche.

▬ DESCRIPTION PHYSIQUE.


Quentin mesure dans le mètre quatre-vingt, fils de minotaure, il a adopté une musculature supérieur à la moyenne, athlétique.

Il eut intégré quelques équipes de sport quand ses moyens lui en donnèrent l'occasion, ce fut d'ailleurs le seul endroit ou personne ne cherchait à le rabaisser à cause des cornes qu'il avait sur la tete lorsqu'il enrageait, chose qui lui arrive tres souvent. Brun aux yeux vert, il est généralement d'apparance calme, mais seulement d'apparence, car les trois quart du temps, il vous a déja tuer trois fois, dans sa tête.

Malgrès sa prédisposition physique pour avoir un net avantage lors d'un conflit physique, il ne se sert néanmoins pas de cela pour arriver à ses fins, et obtenir ce qu'il désir. Du moins, pour le moment... Qui sait ce qu'il serait amener à faire?




▬ HISTOIRE.
Fils de minotaure. Que dites-vous ? Orphelin.

Quentin fut né un soir de décembre, bien que ça mère aurait préféré que cela n'arrive jamais. Enfant non voulu, au père inconnu, mère violé, une enfance raté. Il ne fut pas le petit garçon ayant reçus le plus d'amour de ses parents, il eut pour seul personne sur qui compter lui et lui seul. Sa mère ne se sentait aucunement impliqué sur son éducation, sa scolarité, ou même quoi que ce soit d'autre. Il avait un toit, de la nourriture, un lit de somme, et c'est tout.
Quentin était le genre de personne, à n'avoir que des vêtements déjà usée, acheter au puce pour 3 fois rien. Vêtements parfois déjà troué, qui lui apportèrent rapidement des remarques, critiques, bassesses, blessant sa personne jusqu'à l'aversion. Il se mit rapidement à envier autrui, à le maudire, la haine.

La haine, premier sentiment qui lui restait en travers de la gorge, premier sentiment qui lui était omniprésent. Plus les années passaient, plus il avait dans la bouche comme un mauvais gout d'inertie, un arrière-gout amer. A peine plus haut que trois pommes, Quentin pris conscience de sa nature. Jamais avant ce jour-là, il n'eut été épris d’une telle colère, d'une tel rage, mais ses mots résonnait dans sa tête, le heurtant quand il on lui baissa sa garde.
C'était à la récréation du matin, la première de la journée, elle s'appelait Melinda, surement après avoir entendu le ventre de Quentin gronder et sa mine toute faible. Elle lui proposa alors un bout de son gouter, chose qu'il s'empressa d'accepter et dévora.
Il a triste mine quand il déboule à la cantine, les autres petits font des batailles avec des clémentines. Le chef de table, c'est un grand blond qui l'embête, il s'acharne sur le petit qui ne lui a jamais rien fait.
A la récrée c'est moquerie, même à la balle au prisonnier. A l'école, pour lui c'est l'humiliation. Il serre encore les dents mais tiendra pas dans cette violence. Son petit cœur était pur mais maintenant il cri vengeance.
Dans un excès de rage, sa nature se dévoila, offrant aux yeux des enfants une apparence différente, repoussante, effrayante.


Ce soir-là, il rentra différent, quelque chose s'était brisé, le gentil petit Quentin, avait fini d'être. Ce soir-là, sa mère n'était pas elle-même, atteints par l'alcool, elle ne se maitrisait plus. Les problèmes de sa progéniture ne l'avait jamais intéressé, ni même sa progéniture d'ailleurs. Mais force de constater que les remarques lancinante de sa mère ne laissait pas Quentin de marbre, et à l'apparition des cornes sur sa tête, la dame face à lui eut une vision d'effrois. Revoyant face à elle l'image de l'homme qui l'avait ravagé ce soir-là, elle poussa un cri d'horreur.
Le petit garçon tenta d'approcher sa pro génitrice maternelle, qui lui envoya une gifle, criant sur le petit tel une vociférer. Tombant à la renverse, l'enfant tint sa joue douloureuse d'une main, se mettant à pleurer à son tour, s'enfermant dans sa chambre, du moins, ce qui lui servait de chambre à coucher. Malgré les innombrables insultent et raillerie qu'il avait entendu tout le long de son enfance durant, cette fois-ci, s'en était trop. Sa mère n'avait jamais voulu s'attarder sur la question "ou est papa?" et ne l'avait jamais bercé d'illusion, un froid "Il est parti et tu ne le verras jamais." suffisait à noyer les espoirs de Quentin.


Quentin avait commencé à devenir ce que les gens appelaient "mal tourné", admis en foyer de l'enfance. Quentin ne suivait plus le "droit chemin" dictée par la société, il s'était fait sa propre opinons du bien et du mal, du juste et de l'injuste, du mérite.
Il avait commencé a se tisser un réseau, à fréquenter des personnes justement "peu fréquentable".
L'argent n'avait pour lui plus aucune valeur, la nécessité et le besoin n'était plus quelque chose qui le tiraillait, déjà à 16 ans, il se croyait dans la cour des grands, s'étant "spécialiser" dans une vente de produits nettement plus compliqué à vendre, nettement plus amoral.

On estime à environ 550 millions le nombre d'armes à feu actuellement en circulation, autrement dit, il y'a 1 homme sur 12 qui est armée sur cette planète. La seul question est "Comment armé les 11 autres ?".

Sa première vente fut la plus palpitante pour lui, les autres l'étaient aussi, mais il n'y avait plus toute cette excitation qui prenait possession de sa personne. Son cœur ne palpitait plus de la même manière, ses sens moins à l'affut, la routine l'avait épris.
Années après années, Quentin avait de moins en moins d’acheteur, mais sa clientèle c’était fidélisé, et avait désormais besoin de lui pour s’approvisionner. Il était devenu indispensable, et en plus de compter le rester, Quentin ne pouvait de toute manière pas s’éclipser, disparaitre, c’est dans les films, et le passé vous rattrape toujours.
Sa vie n’était plus que consommation, abus, excès. La fidélité n’était pour lui qu’utopie, tout comme l’amour, et encore bien d’autres sentiments qu’éprouvent les gens « normaux ». Quentin avait pris compte de sa nature il y’a déjà un bon nombre d’années, ayant appris à s’en servir à son avantage. Sa nature ne lui octroyait pas seulement une musculature naturellement imposante, il n’était pas que plus fort. Il était plus endurant, plus solide, son corps était nettement moins fragile, se régénérait plus rapidement, son cœur était un mastodonte face aux autres, tous ses organes prédisposer a être plus résistant, plus efficace. Il l’avait compris, ce que la nature lui avait octroyé, lui permettait d’être LE prédateur. Et déjà que sa forme humaine était loin d’être fragile, lorsqu’il achevait son immonde transformation, sous la colère, ou à force de concentration, Quentin était d’autant plus monstrueux. Il gagnait en taille, en masse, en force.
Quand ils te craignent, tu deviens plus fort, tu deviens meilleurs, mais n’oublie jamais que c’est du bluff, c’est une posture. Comme le rugissement d’un lion, ou comme un gorille qui se cogne la poitrine. Si tu oublies ça, si tu succombe à l’horreur, tu deviens le monstre. Tu te retrouves diminuer, tu ne vaux pas mieux qu’un homme. Et ça, ça peut t’être fatale.

Malgré l’opulence dont faisait preuve sa personne, ses habits sobre, valaient surement à eux seules une petite fortune, bien qu’il ne s’amusait pas non plus à montrer le gouffre financier qu’il y’avait désormais entre lui et les bourgeois de Saint-Louis.

Mais Saint-Louis ne l’intéressait que de moins en moins, jusqu’au jour où ce fut trop, il voulait aller voir de nouveau horizon.

Il eut un contrat à Stockholm, un contrat d’une importance capitale, non parce que la commande comportait une quantité importante d’armes, mais car elles étaient presque tout unique.
Une fois arrivé à destination, il ne put que s’émerveiller de la beauté des lieux, la neige omniprésente donnait imposé une ambiance particulière, apaisante. Pour la première fois, il se sentait soulager, léger.
Mais il était ici pour affaire, et il n’oublia pas cela. S’engouffrant dans le bunker désaffecté que ses contacts lui avaient dégoté. Attendant son contact avait ces produits, Quentin fit des mots croisé, il était en avance ; il avait toujours préféré avoir quelques longueur d’avance sur son monde.
Cela fut rapidement plié, et le paquet fut remis en personne, correctement, non sans essuyer deux remarque totalement inutile, et infondé qui plus est.

De retour à Saint-Louis, s’en était trop, le climat qui y régnait l’asphyxié, l’anesthésiait, il n’était plus lui-même, il ne pouvait plus l’être. Il se sentait constamment épié, étouffé, et ce sentiment l’agacé des plus haut points.

Quentin farfouilla autant qu’il put, essayant de trouver un lycée ou quelconque établissement lui permettant de reprendre ses études là où il les avait laissées. Et si je n’eus jamais fait mention de la vie Quentin lorsqu’il fut au lycée, c’est simplement car il n’y fut jamais allé, du moins, pour le moment.
La haine qu’il avait envers son monde s’était apaisé ses temps-ci, il était plus serein, ou peut-être était-ce le sentiment d’oppression omniprésent qui avait eu raison d’un bout de sa personnalité.
Il réussit néanmoins à trouver son futur établissement, et bien heureusement pour lui, il pouvait désormais quitter Saint-Louis en paix.

Il arriva une semaine après, ayant prévue le coup pour arriver peu avant la rentrée scolaire. Shaded Academy, qui viendrait le chercher ici ?









II. LE JOUEUR.


■ AGE : la trentaine (ou tranche d'age)
■ PRENOM/SURNOM : comme il vous plaira
■ Comment as-tu trouvé le forum ? quel importance?
■ Et comment tu le trouves, maintenant ? Bien
■ Tu t'entends bien avec Bob l'éponge ? plus avec patrick
■ Quelque chose à dire ? fuck la poliiiiiiiiiiiice
■ CODE [OBLIGATOIRE] : OK. APW.

© Shaded Academy


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet : Re: Quentin Johnson.
Mer 27 Mar - 22:45


Humain & Leader Guilty

avatar
Humain & Leader Guilty

Confrérie : LEADER GUILTY

Feuille de personnage
Age: 25 ans.
Niveau d'étude: Université
Petit(e) Ami(e): Anderson Volkmar




Spoiler:
 





‘‘
Quentin, te voila officiellement validé o/ A TOI LE RP ! GOGOGOOOOO GO je veux de la lecture :D
Mais bon quand même, revenons à ta fiche comme l'a dit Jason via CB, fais gaffe aux fautes.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Quentin Johnson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Présentation de Quentin Le quernec [Validée]
» M. Aleksandra WestBrook x Dakota Johnson
» (f) dakota johnson - l'amoureuse - LIBRE
» (f) dakota johnson → compliqué
» 02. Crying shame [sujet terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Présentations :: Dossiers :: Présentation Validées [Étudiants] :: Présentations Validées [Guilty]-