Partagez|

Il suffira d'un signe (PV Karmilla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet : Il suffira d'un signe (PV Karmilla)
Sam 19 Jan - 20:26


Vampire

avatar
Vampire

Confrérie : Distraught
Personnage sur l'avatar : Saitô Hajime - Hakuôki

Feuille de personnage
Age: 17
Niveau d'étude: Lycée
Petit(e) Ami(e): Karmilla ♥







‘‘
Le soleil, à nouveau, se couchait à l’horizon. Tout doucement, répandant au fur et à mesure de son déclin un flot de sang dans le firmament qui produisit un relief mirifique constitué de nuages mis en valeur par l’ombre de l’angle mort des rayons. Kazuo regardait ce ciel haut en couleur en se disant qu’une énième promenade nocturne s’annonçait et qu’il ne lui restait plus vraiment beaucoup de temps avant de pouvoir faire les premiers centimètres avec son pied.

Il s’était assis sur un banc devant l’institut en attendant l’évanouissement des dernières lueurs du jour avant d’attaquer une nouvelle promenade en ville. Les doigts croisés après avoir posé ses avant-bras sur ses cuisses et le regard dirigé vers le sol, il se mit à réfléchir à l’itinéraire qu’il allait prendre cette fois, sans compter qu’il lui fallait prendre en compte qu’il allait sans doute encore rencontrer quelqu’un…

Le regard perpendiculaire avec le sol, il s’aperçut qu’il pouvait voir les mèches de cheveux sombres de sa frange pendre de son front. Il y porta les doigts pour jouer avec ces cheveux pendant un court instant comme il vagabondait dans ses pensées, puis ferma doucement les yeux.

Les possibilités n’étaient plus aussi multiples qu’avant maintenant qu’il avait eu l’occasion de visiter à peu près tous les endroits en périphérie de l’académie… Il pouvait bien entendu aller voir comment ça se passait dans les restaurants, à quoi ça ressemblait… sauf qu’il se rappelait aussi que s’il sortait en général la nuit, ce n’était pas pour rencontrer des gens lambda qui vivaient naïvement dans leur coin avec leur peur instinctive de ce qui différait un tantinet d’eux.

Il finit par couvrir son visage de ses mains en soupirant un peu, abandonnant sa frange et préférant se concentrer un peu plus dans l’océan de ses pensées, afin de pouvoir plus aisément se fixer une destination qu’il, de préférence, n’avait pas encore visité…

Il passa en revue les jardins, la cascade, la fontaine, les rues et ruelles – qu’il était forcé de fréquenter souvent pour circuler comme un piéton pour ainsi dire "normal" –, l’aquarium, la cimetière, le lac… et sans doute en oubliait-il un bon nombre… ! Mais il lui fallait tout de même admettre que parmi les endroits qui restaient vierges d’une quelconque croix dans sa « liste », il n’y avait pas grand-chose qui le séduisait vraiment assez pour qu’il voulût leur consacrer une de ses nuits.

Il chercha alors plus profondément et sans qu’il ne sût comment ça s’était fait, ses réflexions le conduisirent à l’intérieur du pensionnat. Il passa donc en revue les salles de classe, la cour, les bâtiments des confréries… il pouvait aussi voir les zones administratives mais de son point de vue, y allait les mains dans les poches ferait ressortir trop d’insouciance vis-à-vis du personnel…

Ce fut alors que tout à coup quelque chose surgit dans son esprit qu’il n’avait même pas eu le réflexe de passer dans sa tête. Un endroit qu’il n’avait, en outre, jamais visité ; il n’en avait entendu parler que par les autres personnes qu’il côtoyait jour après jour dans les couloirs et dans sa vie si routinière.

Le toit.

Le toit du bâtiment. Pas un des bâtiments de confrérie, mais le toit de l’édifice académique. Ses paupières se séparèrent à nouveau en laissant ses iris bleus apparaître derrière sa frange pendante de son front. Il redressa la tête et la tourna vers l’institut avant de se redresser et arranger ses vêtements ; ceci fait, il se dirigea derechef en direction du pensionnat afin d’y entrer. Suite à cela, il se dirigea vers l’escalier qui y donnait directement l’accès.

En quelques minutes il parvint au toit et tourna la tête pour regarder aux alentours de son regard constamment inexpressif qui ne s’exprimait que par des lueurs que seuls les plus attentifs pouvaient voir et déchiffrer. L’air était calme ce soir et le soleil avait encore un peu chuté, colorant maintenant le ciel d’une nappe de bleu un peu plus sombre qui ne tarderait pas à céder la place au noir constellé des pépites d’or et leur reine d’argent incontestée.

En soupirant à nouveau sans exprimer la moindre émotion sur son visage, il s’adossa et regarda la voûte céleste que les ténèbres engloutissaient de plus en plus à chaque seconde.

Paisible, en hauteur, donnant même l’impression d’être quelque peu coupé du reste du monde… le jeune vampire brun commença à penser qu’il devrait rendre visite un peu plus souvent à cet endroit qu’il, il le réalisa maintenant, avait manqué pendant si longtemps…
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Il suffira d'un signe (PV Karmilla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» run : Il suffira d'un Signe (15/11/2070 - Marseille)
» Haïti signe le Traité de la Caricom
» Chris Neil signe à...
» Signe zoodiaque ?
» Bryan McCabe signe à...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shaded Academy :: L'extérieur des Batiments :: Le Toit-